5 films qui traitent de la présidentielle

élysée

Une page se ferme et une autre s’ouvre. En ce lendemain de passation de pouvoir, qui marquera à jamais les moments politiques de notre pays, nous avons voulu revenir sur 5 films qui ont su, à travers humour ou gravité,  traiter de ce sujet qui passionne autant les Français : la Présidentielle. Avec ces films, nous avons une autre vision de ce qu’est l’Homme politique, ce qui permet de mieux comprendre la complexité de cette fonction si prisée par les hommes ou les femmes politiques de France.


    réalisé par  (1984)

le-bon-plaisir-cd

Ce film est une adaptation du roman homonyme de Françoise Giroud paru en 1983, qui raconte l’histoire d’un président de la République cherchant à dissimuler un enfant adultérin.

Ce long métrage ne parle pas explicitement de mais de nombreuses coïncidences subsistes dix ans avant la révélation de la double vie du président, en exercice lors de la sortie du livre et du film.

On peut ainsi souligner toutefois que le roman de Françoise Giroud a été publié… aux éditions Mazarine, affiliées aux éditions Fayard. Cependant la romancière n’a jamais confirmé cette thèse du « roman clé » délivrant des secrets « d’Etat ».

le_bon_plaisir_photo

Anecdotes autour du film:

  • Francis Girod souligne (dans l’intéressant commentaire de l’édition DVD) que le président de la République d’alors lui permit d’utiliser véritablement l’Élysée pour tourner certaines scènes.
  • La maison de Claire (Catherine Deneuve) est située sur une fictive place Jacques Becker dans le 14e arrondissement de Paris, en hommage au cinéaste avec lequel travailla Françoise Giroud, en tant que scénariste. En réalité, cette place n’a pas de nom et la maison est située au 14, rue Hallé.
  • La biographie de Françoise Giroud publiée par Laure Adler remet en cause cette version. Elle suggère que cette histoire n’est pas inspirée de la vie de François Mitterrand ni de l’existence de Mazarine Pingeot, mais relate une situation similaire vécue par un ministre du gouvernement de l’époque, restant inconnu à ce jour.

Synopsis :

Claire Després (jouée par Catherine Deneuve), qui a eu une liaison avec un homme ambitieux devenu Président de la République (incarné par ), se fait voler son sac à main. Dans celui-ci se trouve une lettre qui laisse entendre que de cette liaison pourrait être né un enfant. Claire Després informe le Président de l’incident. Celui-ci, par l’intermédiaire du ministre de l’Intérieur (interprété par Michel Serrault) , va tout mettre en œuvre pour retrouver la lettre et empêcher que l’existence de cet enfant illégitime ne soit révélée. Pierre, le voleur, travaille également comme traducteur pour un journaliste et éditeur d’une lettre d’information confidentielle. Celui-ci, intrigué par son contenu, fait des recherches et identifie l’écriture du président.

Bande d’annonce :[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=iK46i3Tyi1I[/youtube]


L’Exercice de l’État est un film écrit et réalisé par Pierre Schöller (2011)

l-exercice-de-l-Etat

Même si ce film ne parle pas directement du chef de l’Etat, il traite cependant des enjeux politiques de la présidentielle. L’Exercice de L’Etatest un film politique incontournable du cinéma français, mettant en lumière  certaines pratiques politiques, et le poids du métier qu’est celui du l’Homme politique au service de l’Etat.

Nominés aux Césars dans plusieurs catégories, ce film remportera de nombreuses récompenses :

  • Prix de la Critique internationale au Festival de Cannes 2011
  • Valois de la mise en scène au Festival du film francophone d’Angoulême 2011
  • Prix du scénario au Festival de Namur 2011
  • Prix du meilleur film français du Syndicat français de la critique de cinéma 2012
  • 37e cérémonie des César : César du meilleur acteur dans un second rôle pour  César du meilleur scénario original pour et César du meilleur son.
A saluer la prestation de Michel Blanc dans le rôle du directeur de Cabinet.
exercice-de-letat-pierre-schoeller
Synopsis:

Bertrand Saint-Jean ( alias Olivier Gourmet), ministre des transports, et son directeur de cabinet, Gilles (Michel Blanc), s’opposent fortement à la privatisation des gares, mais les projets du gouvernement sont un peu différents et Bertrand Saint-Jean ne refuse pas la proposition du Premier ministre () qui lui confie la charge de mener à bien cette réforme.

Bande d’annonce:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=agbswk3lgBQ[/youtube]


Le Promeneur du Champ-de-Mars de  (2005)

le-promeneur-du-champ-de-mars

Ce film raconte l’histoire d’une fin de règne et de la fin d’une vie : celle de François Mitterrand.  Film récompensé par le César du meilleur acteur en 2006 pour Michel Bouquet interprétant le Président Mitterrand.

Ce film est une première sur de nombreux plans :

  • Premier film de Robert Guédiguian tourné hors de Marseille, et sans sa troupe de comédien fétiches (Ascaride, Meylan, Boudet, Darroussin…),
  • Premier film français à s’attaquer avec une certaine frontalité à un personnage marquant de l’Histoire de France. Il en résulte une  réflexion funèbre intéressante sur la personne de François Mitterrand, parfois maladroite mais d’une grande intelligence.
promeneur-du-champ-de-mars-2005

Synopsis:

Alors que le Président livre les derniers combats face à la maladie, un jeune journaliste passionné tente de lui arracher des leçons universelles sur la politique et l’histoire, sur l’amour et la littérature… Des certitudes sur la vie. Mais le vieil homme n’en a guère à dispenser car c’est pour lui le moment où passé, présent et futur se confondent en un seul temps ; ce temps où seuls les doutes demeurent, ce temps où tous les hommes sont égaux : celui de la proximité avec la mort.

Avec

  • Michel Bouquet : François Mitterrand
  • Jalil Lespert : Antoine Moreau
  •  : Docteur Jeantot
  • Anne Cantineau : Jeanne
  • Sarah Grappin : Judith
  • Catherine Salviat : Mado, la mère de Jeanne

 Bande d’annonce:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=XFnrH3JfeQE[/youtube]


de  (2011)

la-conquete

La présidentielle c’est également une campagne à mener, un combat face à des adversaires politiques. Dans cette comédie  un poil sarcastique, nous revivons  l’ascension au pouvoir de Nicolas Sarkozy (joué par Denis Podalydès), de sa nomination au poste de ministre de l’Intérieur en 2002 à son élection à la tête de l’État français en 2007.

Son parcours est raconté à la façon d’un thriller, en faisant pénétrer le spectateur dans les arcanes du monde politique fait de pactes, de stratégie, de trahisons, d’amitié et, parfois, d’amour. Ce film, tourné en catimini, fut accueilli d’une façon assez mitigée par la critique. Top caricaturale pour certains, pas assez révélateur pour d’autres, il aura eu l’avantage d’incarner pour la première fois au cinéma des personnages politiques contemporain au film comme Rachida DatiClaude GuéantDominique De Villepin ou encore Jacques Chirac.

la-conquete

Sorti au cinéma le jour-même de sa présentation au Festival de Cannes (afin de garantir l’exclusivité) dans la sélection hors-compétition, il fut nominé au Césars dans la catégorie du meilleur acteur 2012 pour Denis Podalydès et  du meilleur acteur dans un second rôle 2012 pour Bernard Le Coq (jouant Jacques Chirac), mais repartira bredouille de la cérémonie.

Bande d’annonce:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=YoKl8Mn_APQ[/youtube]


Mort d’un président de Pierre Aknine (2011)

la-mort-du-président

 

La mort d’un président en fonction est également une chose qui marque une présidence. Prix d’un meilleur scénario lors du de 2011, ce téléfilm, diffusé le 12 avril 2011 sur France 3, retrace les derniers jours du président  (incarné par Jean-François Balmer), les mensonges sur son état de santé, et la préparation secrète de sa succession.

Mort-d-un-president-france-3-balmer

Président peu connu des Français mais pourtant si charismatique, Georges Pompidou aura su, durant les 4 ans de son mandat inachevé, élever la France dans la modernité et la prospérité des années 70.

Extrait du télé-film:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Up9SaAXp7tM[/youtube]


Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Remy et Abdelkader

Cet article a été rédigé par Rémy Feisthammel et Abdelkader Leghouil, Rédacteurs de Critique Film.

(0) Readers Comments

Comments are closed.