Accueil Tags Imogen poots

Tag: imogen poots

Test Blu-ray : Black christmas

0
Sorti sur les écrans courant décembre 2019, Black christmas avait réuni un peu moins de 128.000 spectateurs dans les salles françaises. Si ces chiffres n'ont certes rien d'extraordinaire, on peut néanmoins parler de résultats assez corrects si l'on considère que la période est généralement plutôt trustée par les divertissements familiaux, et que cette nouvelle production Blumhouse nous arrivait auréolée d'une réputation extrêmement peu flatteuse.

30 films inédits en salles à redécouvrir pendant le #confinement

0
Alors que l'on en a encore au minimum pour trois semaines de confinement, la devise est plus que jamais claire : #RestezChezVous – détendez-vous, faites l'amour, lisez, regardez des films. Pour ce qui nous concerne, regardez des films et lisez-nous, surtout. Depuis plus d'un mois maintenant, les cinémas sont fermés en France, alors c'est cinéma à la maison pour tout le monde.

Critique : Vivarium

0
Le choix d'une science-fiction sans effets spéciaux pour parler de la vie dans un urbanisme horizontal totalement inhumain, pour parler aussi de la difficulté d'être parent, un univers entre Frans Kafka, Boris Vian et Fernand Combet, "Vivarium" est un film qui risque de dérouter. Un film imparfait mais attachant.

Cannes 2019 : la sélection de la Semaine de la Critique

0
La sélection officielle de la 58ème Semaine de la Critique, dédiée aux premiers et deuxièmes longs-métrages et organisée par le Syndicat Français de...

Test Blu-ray : Chasseuse de géants

0
Adapté du graphic novel « I kill giants » signé par Joe Kelly et J.M. Ken Niimura en 2008, Chasseuse de géants débarque aujourd’hui directement en vidéo en France, sans être préalablement passé par la case « cinéma ». On ne pourra qu’en être désolé pour le joli premier long-métrage du danois Anders Walter, qui s’avère une jolie fable sur le deuil teintée de « coming of age ». On n’aura en effet rien à reprocher à cette adaptation sensible et réussie : la photo est très belle, les décors et l’ambiance indéniablement soignés, les effets spéciaux sont assez impressionnants... Et du côté des acteurs, la jeune Madison Wolfe, remarquée en 2016 dans Conjuring 2, porte littéralement le film sur ses épaules et révèle avoir le talent et le tempérament d’une future grande actrice. En renfort, on notera bien sûr la présence de deux actrices confirmées, Zoe Saldana et Imogen Poots, qui livrent également de belles performances à fleur de peau.

Bergamo Film Meeting 2018 : Mobile homes

0
Présenté initialement à la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes et actuellement en compétition au Festival de Bergame, ce film canadien flirte constamment avec un misérabilisme à l'état pur. Aucun espoir de rédemption ou d'ascension sociale n'y paraît rythmer un quotidien entièrement marginal, où le processus d'éducation de mère en fils consiste dans le meilleur des cas à apprendre comment commettre une filouterie alimentaire sans se faire prendre.

Test Blu-ray : Green room – Édition director’s cut non censurée

0
Ce film avec des séquences gore troublantes (une main luttant pour garder une porte fermée, l’emploi de chiens à dents acérées) a permis au réalisateur de rendre hommage à son attachement à la musique punk avec humour mais sans ironie, les séquences musicales étant plutôt efficaces. Le contexte néo-nazi plonge les quatre amis dans une ambiance « Blues Brothers dans un bar country » mais avec une issue moins positive, pour eux comme pour leurs ennemis d’une nuit. Le film s’inscrit dans la continuité d’un genre efficace pour le suspense, le film dit « de siège » autant les plus prestigieux exemples

Critique : Green Room

2
Deux ans après Blue Ruin présenté dans cette même section, la Quinzaine des Réalisateurs nous redonnait déjà des nouvelles de son réalisateur Jeremy Saulnier avec Green Room lors de l’édition 2015 du Festival de Cannes.

News de la planète ciné (10 avril 2016, semaine 14)

1
Voici une petite sélection de news glanées ces deux dernières semaines et non traitées sur le site... Imogen Poots sera la tête d'affiche de Mobile...
Grosse marrade sur la plage

Test Blu-ray : Knight of cups

1
Avec Knight of cups, Malick décide de balader sa steadycam auprès d’un dandy quasi-muet évoquant l’amour en off, dérive au fil d’un flot d’images sublimes composant autant de rimes nous donnant « sa » variation sur toute une série de lieux communs sur la vie et l’amour.

Décès du réalisateur Pascal Chaumeil

0
L'Arnacoeur, son premier long-métrage, avait été un triomphe surprise au printemps 2010 avec pas moins d'un million de spectateurs rien qu'en région parisienne et...

Test DVD + Blu-ray : Broadway therapy

0
Appelez ça comme vous voulez (vaudeville, boulevard, scewball comedy, farce, appelez à l'aide les mânes de Feydeau , de Hawks ou de Lubitsch, aucune importance : une seule certitude, celle de ne pas pouvoir résister à ce tourbillon !