Accueil Tags Dennis Hopper

Tag: Dennis Hopper

Test Blu-ray : Backtrack (a.k.a Catchfire)

0
Backtrack, alias Catchfire, alias Une trop belle cible, n’est pas tout à fait inconnu : beaucoup se souviendront d’avoir découvert le film de Dennis Hopper sous le titre Une trop belle cible dans la case « Hollywood Night » du samedi soir sur TF1.

Test Blu-ray : Massacre à la tronçonneuse 2

0
On vous épargnera ici le lieu commun selon lequel Massacre à la tronçonneuse 2 n’a absolument rien à voir avec le film original (et mythique) tourné par Tobe Hooper quelques douze ans auparavant : si vous atterrissez sur cette page, on suppose que vous êtes parfaitement au courant de cet état de fait. A la tension et l’ambiance suffocante du premier, Tobe Hooper privilégie ici la bouffonnerie et l’agressivité hystérique, brocardant au passage bon nombre d’institutions américaines. D’ailleurs, contrairement à d’autres sagas horrifiques (Halloween, Vendredi 13, Freddy, etc) qui ont toujours proposé des films sur un schéma plus ou moins calqués sur celui qui avait fait le succès du film original, on ne pourra pas reprocher à la franchise Massacre à la tronçonneuse de proposer au spectateur des films se ressemblant les uns les autres.

Test Blu-ray : Albert Pyun – Crazy Six + Explosion imminente

1
Metropolitan Vidéo a jeté un sacré pavé dans la mare cinéphile en éditant au mois d'avril le tout premier Blu-ray consacré à Albert Pyun édité en France : le sublime bi-pack contenant les films Nemesis (1992) et Mean guns (1997) – lire notre article. Cette initiative s'inscrivait dans la lignée des bi-packs consacrés à Jean-Claude Van Damme sortis en 2016 et 2017, qui remettait sur le devant de la scène toute un pan du cinéma populaire des années 90, ouvertement méprisé de nos jours, mais qui était farouchement défendu par des revues aujourd'hui disparues telles que Starfix (1983-1990), Ciné-News (1985-1994) ou encore Impact (1986-2001). Bien entendu et comme toujours, la sortie de ce Blu-ray consacré à Albert Pyun n'a pas bénéficié du respect qui lui était du, et a essuyé toutes sortes de quolibets ou critiques assassines de la part de la presse et des sites Internet : « rythme arthritique, réalisation incertaine et manque quasi-total d'intention » pour les uns, « deux bouses, rien à en tirer, tout pourri » pour les autres... On ne leur fera même pas l'honneur de citer les auteurs, ça leur ferait de la pub, gonflerait leurs statistiques en « clic » et il y a de fortes chances que cela vous fasse saigner les yeux.

Test Blu-ray : Rusty James

0
Tourné par Coppola dans la foulée de Outsiders, et toujours d’après un roman de S.E. Hinton, Rusty James en reprend une grande partie du casting et le côté « bande de jeunes » pour en constituer une espèce de pendant esthétisant et froid. Comme s’il s’agissait de la deuxième face d’une même pièce, Rusty James « retourne » Outsiders en le transformant en objet Brechtien, réflexif, profondément conscient de sa nature cinématographique et affichant fièrement une batterie d’artifices visuels clinquants, des cadres léchés, un noir et blanc über-travaillé, comme si le réalisateur cherchait, pour illustrer sa fable sur le temps qui passe teintée de mythologie, à créer un univers unique, suspendu, entre rêve et réalité, entre vie et mort.

Disparition de l’acteur et scénariste L.M. Kit Carson

0
Décédé à l'âge de 73 ans, L.M. Kit Carson était un scénariste et acteur américain et à l'image de Tobe Hooper, une figure de...

Hommage à l’acteur Bob Hoskins (26/10/1942 – 29/4/2014)

0
Déjà affaibli par la maladie de Parkinson qui l'avait poussé à annoncer son retrait définitif des plateaux de cinéma en 2012, l'acteur anglais Bob...

True Romance

1
Le scénario final, co-écrit avec Roger Avary, fut ensuite racheté quelques milliers de dollars, une bagatelle pour un scénario à l'époque, pour être remis entre les mains de Tony Scott qui réalise le film en 1993. A l'origine, le scénario était bien plus long et fut coupé en deux, la seconde partie donnant naissance à Tueurs nés d'Oliver Stone.