Accueil Tags Coluche

Tag: Coluche

Test Blu-ray : Le bon roi Dagobert

0
Si à la base, le scénario du Bon roi Dagobert signé Gérard Brach était, parait-il, un modèle de rigueur historique, le film de Dino Risi sorti sur les écrans français durant l’été 1984 ne rend pas forcément justice aux recherches méticuleuses menées par le scénariste sur les Rois Fainéants et leur époque. Le film s’avère en effet littéralement « vampirisé » par la personnalité de Coluche, qui signe ici le portrait d’un roi pleutre et assez répugnant ; le franc-parler qu’il utilise, principalement au détour de deux/trois monologues riches en savoureuses saillies anticléricales, respire la bonne vieille « sagesse populaire » - euphémisme généralement d’usage quand on évoque ce bon vieux populisme des familles. Ainsi, de la rigueur historique du script d’origine, Risi ne retiendra au final que les aspects les plus obscènes et peu ragoutants.

Test Blu-ray : Claude Berri réalisateur – Intégrale 21 films

0
Derrière ses surnoms de « Dernier nabab », de « Parrain », de « Baron » ou de « Pacha » du cinéma français, on comprend bien que la figure de Claude Berri était plutôt quasi-systématiquement assimilée à sa casquette de producteur de films à succès (Tess, L'ours, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Bienvenue chez les Ch'tis...). De fait, on en oublie souvent qu'il était un immense amateur d'Art moderne et contemporain, qu'il fut président de la Cinémathèque Française entre 2003 et 2007... Mais aussi qu'il a réalisé 21 films (20 si l'on considère tout comme lui Jean de Florette et Manon des sources comme un seul film en deux épisodes) entre 1967 et 2009. 21 films qui ont cumulé 47 millions d'entrées en France en l’espace d'un peu plus de quarante ans, treize d'entre eux ayant dépassé le million de spectateurs dans les salles obscures.

Intégrale Claude Berri #11 : Tchao Pantin (1983)

0
De la carrière de Claude Berri, Tchao Pantin est probablement le film qui a le plus fait couler d’encre depuis sa sortie, pour une seule et simple raison : c’est « LE » film au cœur duquel Coluche, humoriste et amuseur public à la popularité extraordinaire en France, tenait un rôle grave et sérieux, à cent lieues de l’image publique que le comédien renvoyait autour de lui. Un rôle ayant provoqué un tel émoi et une telle surprise que le titre du film est pratiquement devenu une expression « cliché » dans le petit monde du cinéma : quand un acteur comique se décide à incarner dans un film un personnage sérieux, on dit qu’il « fait son Tchao Pantin ».

Intégrale Claude Berri #10 : Le maître d’école (1981)

0
S’il est à coup sûr le film le plus connu de Claude Berri, et celui qui aura connu le plus de diffusions / rediffusions à la télévision, Le maître d’école n’en est pour autant ni son meilleur film, ni franchement le plus représentatif des qualités d’écriture et d’observation que l’on remarque régulièrement dans son œuvre. Pour autant, le film a connu un immense succès dans les salles, et aux trois millions de personnes l’ayant vu au cinéma à sa sortie en 1981, on peut aisément en ajouter au bas mot une dizaine d’autres millions, engrangés au fil des multiples rediffusions du film à la TV – rien qu’en 2017 sur TMC, le film avait de nouveau réuni 1,2 millions de téléspectateurs. Ce qui nous donne au final un minimum de 13 millions de personnes s’étant laissé séduire par ce ton tendre, amusé et délicat, typique de son style et de son cinéma…

Intégrale Claude Berri #03 : Le pistonné (1970)

0
Si en bon producteur, il lui est arrivé d’aller puiser une inspiration dans les films ayant rencontré le succès dans les salles obscures, le cinéma de Claude Berri a néanmoins toujours su saisir « l’air du temps », et s’est même montré, en quelques occasions, un véritable précurseur. Ainsi, si Le pistonné n’est certainement pas le meilleur film de son auteur, il a une importance historique indéniable : celle de briser le tabou des guerres coloniales françaises au sein d’un film « commercial », en 1970, donc avant René Vautier (Avoir 20 ans dans les Aurès, 1971) et Yves Boisset (R.A.S., 1973).

Test Blu-ray : La femme de mon pote

0
Sorti sur les écrans français en 1983, La femme de mon pote est donc un film écrit par Bertrand Blier pour Coluche, qui devait initialement tenir la tête d’affiche aux côtés de Patrick Dewaere et Miou-Miou. Le suicide de l’acteur en aura finalement décidé autrement, et on murmure que l’entente entre le cinéaste, habitué à ciseler ses scénarios à la virgule près, et l’acteur, plutôt enclin à l'improvisation, ne fut pas des plus cordiales. Si ces tensions ne se ressentent pas spécialement à la découverte du film, on ne peut en revanche s’empêcher de penser que Coluche, dont le jeu « exploserait » littéralement quelques mois plus tard avec Tchao Pantin, montrait ici ses limites en tant que comédien, certains dialogues sonnant incontestablement « faux ». Néanmoins, ce triangle amoureux tragi-comique et volontiers misogyne s’avère au final absolument typique de son auteur, et comporte encore en son sein quelques-unes des « fulgurances » qui font tout le sel de la filmographie de Bertrand Blier.

Test Blu-ray : Banzaï

0
Trois ans après Inspecteur la bavure, Claude Zidi retrouve son ami Coluche à l'occasion de Banzaï, et décide de lui offrir un rôle aux antipodes de celui du film de 1980. Au flic gauche, timide et maladroit succède donc un personnage d'agent d'assurances très bavard et à l'aise en toutes circonstances, qui permettra sans doute à Coluche d'y aller franchement au niveau des improvisations en tous genres. Suite au carton de La chèvre en 1981, Zidi décide également qu'il est temps d'abandonner la comédie « franchouillarde » et simpliste héritée des films des Charlots, pour aborder un genre d'avantage dans l'air du temps : la comédie d'aventures menée tambour battant.

Test Blu-ray : Inspecteur la bavure

0
Inspecteur la bavure est un film ayant acquis, au fil des ans et au fur et à mesure de ses passages télé, une solide petite réputation dans le domaine de la comédie franchouillarde sans prétention. La réalisation de Claude Zidi, fonctionnelle, fait le job sans génie, mais parvient tout de même à orchestrer et à mener à bien les rares séquences n'étant pas uniquement portées par le talent comique de Coluche ou de Gérard Depardieu (telle que la fameuse scène de la poupée gonflable).

Test Blu-ray : Les vécés étaient fermés de l’intérieur

0
Au début des années 70, Marcel Gotlib et Patrice Leconte, collègues au sein de la rédaction de Pilote, commencent l'adaptation des aventures de Bougret et Charolles, créées par Gotlib et publiées dans Rubrique-à-brac ; après plusieurs mois de tournage et autant de soucis de production, Les vécés étaient fermés de l'intérieur sortira finalement sur les écrans français en janvier 1976, dans l'indifférence générale.

Les Immanquables de Coluche aux Fauvettes à l’automne

0
Si vous habitez à Paris, vous avez peut-être déjà aperçu un peu partout, dans le métro et sur les panneaux d’information municipale, l’affiche qui annonce l’ouverture dans une semaine, le 6 octobre 2016, à l’Hôtel de Ville de l’exposition consacrée à l’humoriste Coluche. Le cinéma de répertoire Les Fauvettes s’associe à cette manifestation gratuite de la Mairie de Paris en montrant pendant toute la durée de l’exposition, c’est-à-dire jusqu’au 7 janvier 2017, sept films avec ce héros populaire, à raison d’un film par semaine.

Pedro Almodovar, Prix Lumière 2014

0
Le réalisateur espagnol succède à Clint Eastwood (2009), Milos Forman (2010), Gérard Depardieu (2011), Ken Loach (2012) et Quentin Tarantino (2013). Son trophée lui...