Accueil Tags Abel Ferrara

Tag: Abel Ferrara

Les sorties du 8 janvier 2020

0
Aujourd'hui n'est que le deuxième mercredi de l'année 2020 et pourtant, nous nous trouvons d'ores et déjà confrontés à une sélection de sorties hebdomadaires dont on ne sait pas tellement par quel bout la prendre. Aucun film ne paraît réellement sortir du lot parmi la douzaine de nouveautés, à tel point que notre trio habituel de recommandations a tout d'un choix par défaut !

De retour en salles au mois de janvier 2020

0
L'année 2020 – que l'équipe de Critique-film souhaite excellente à toutes ses lectrices et tous ses lecteurs – aurait pu d'emblée commencer avec un programme riche et abondant en termes de ressorties de films en salles, puisque le hasard du calendrier nous fait le cadeau de cinq mercredis en ce mois de janvier.

Entrevues Belfort 2019 : derniers jours

0
Depuis le lundi 18 et jusqu'au lundi 25, Belfort accueille la nouvelle édition du festival Entrevues créé...

Test Blu-ray : New-York, 2 heures du matin

0
On retrouve dans "New-York, 2 heures du matin" les thèmes habituels du cinéma de Ferrara, la culpabilité, la rédemption, New-York, sa vie nocturne, la mafia.

Cannes 70 : Body Snatchers, Mondo Cane, Sissi et autres incongruités...

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Test Blu-ray : Nos funérailles

0
Les carrières d'Abel Ferrara et de son scénariste « historique » Nicholas St. John sont indissociables l'une de l'autre. Après avoir débuté ensemble sur le porno Nine lives of a wet pussy (1974), et en dix films tournés ensemble, ils ont évolué de façon parallèle, « grandi » artistiquement au fil d'une carrière jalonnée d'une belle poignée de films assez monumentaux (L'ange de la vengeance, New York deux heures du matin, King of New York, Body snatchers...). L'apogée de leur travail commun se situe en 1996 : les deux lascars livreront en effet au spectateur le film de la « maturité » avec le sublime Nos funérailles, tragédie quasi-Shakespearienne tirant un trait (définitif ?) sur 25 ans de collaborations exclusives entre les deux hommes.

Critique : The End

1
Moins d'un an après la présentation de Valley of love au Festival de Cannes, Guillaume Nicloux revient pour un film avec Gérard Depardieu dans le rôle principal. Une forêt française remplace la Vallée de la mort, Depardieu troque sa chemise et son short pour des habits de chasseur, que Samy Naceri (et son clip «seconde chance») ne renierait pas mais le cas de The End est un peu particulier.

Critique : L’Invasion des profanateurs de sépultures

0
Dans le cadre de son cycle Contamination aux riches pépites cinématographiques, le Forum des Images propose ce samedi 3 janvier 2015 de redécouvrir ce classique de la SF que l'on peut lire comme une allégorie anticommuniste ou un film d'invasion de l'intérieur au premier degré. Toujours aussi angoissant...

Critique : Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans

0
Depuis le 3 décembre 2014 et jusqu'au 20 janvier 2015, le Grand Action propose une rétrospective en 30 films du grand cinéaste Werner Herzog, presque tous en version numérique restaurée avec des classiques (Nosferatu, Fitzcarraldo, Aguirre - voir test bluray...) et des documentaires sur des sujets très variés : la peine de mort (Into the Abyss) ou le récit émouvant d'une survivante d'un crash d'avion (Les Ailes de l'Espoir). Parmi les rares longs-métrages en 35mm, signalons ce drôle de film noir barré, épatant, osé dans le ton et la forme qui repasse notamment ce vendredi 2 janvier à 16h30.

Bande-annonce et photos de Pasolini d’Abel Ferrara

0
Le cinéaste et écrivain Pier Paolo Pasolini fut assassiné dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975 sur la plage d'Ostie, à Rome,...

Critique : Go Go Tales

0
Tourné en 2007 mais sorti seulement cinq ans plus tard en salles, Go Go Tales redonnait de très bonnes nouvelles de Abel Ferrara qui n'avait pas été autant en forme depuis Nos Funérailles et The Addiction qui remontaient tous deux à l'année 1996.

Festival de Venise 2014: la sélection complète

0
Les films de la compétition : Birdman d'Alejandro González Inárritu (Etats-Unis) en ouverture (bande-annonce et affiche) The Cut de Fatih Akin, avec Tahar Rahim (Allemagne) A Pigeon...