Seul(e) pour la Saint-Valentin ? Notre sélection de films à voir… seul ou entre amis

5
179

En ce 14 février, tout est prévu pour les amoureux. Programme télé, soirées au restaurant, au cinéma, dans un bar. Mais qu’en est-il de ceux qui vont la passer seuls leur ? Pour contrer ce genre d’évènement qui occupe une place assez importante dans notre société, nous avons décidé de vous proposer un petit medley de films que vous pouvez aisément voir en ce jour romantique, sans aucun partenaire. Et oui les célibataire ont aussi le droit de passer une bonne soirée le 14 février et parfois un paquet de pop-corn et un plaide bien chaud font aussi bien l’affaire.

1- Alien (1979), Ridley Scott

Synopsis: En chemin pour la Terre, le vaisseau Nostromo fait une escale forcée sur une planète, à priori, déserte. A son bord, 7 hommes et femmes qui vont devoir faire face à une étrange attaque. Une sorte d’arachnide sortie de nulle part, agresse l’officier Kane.

Rien de mieux qu’un film dans lequel des êtres humains expulsent des monstres de leurs abdomens pour passer une bonne soirée sans penser à la Saint Valentin. Sigourney Weaver alias Ellen Ripley, c’est un peu le contraire du stéréotype de la femme que l’on voudrait accompagner en cette soirée. Elle est indépendante, musclée, elle a du répondant et est prête à se battre. Ridley Scott a su faire de ce film un classique. Le suspens est présent tout au long du film, les scènes sont enchaînées de manière parfaite, et le scénario est impeccable. Un peu de sursaut pour les plus sensibles, mais beaucoup d’action pour les autres.


2- Predator (1987), John McTiernan

2- Predator (1987), John McTiernan Synopsis : Guatémala, 1987. À la tête d’un commando des Forces Spéciales, le major Alan « Dutch » Schaefer est envoyé au cœur de la jungle afin de libérer trois otages, dont un ministre, séquestrés dans un camp de guérilleros. Le groupe découvre les corps dépecés de soldats américains, membres des bérets verts. Peu après, alors qu’ils se replient après avoir accompli leur mission, Dutch et ses hommes deviennent les proies d’une mystérieuse créature…

On en a marre de cette débauche de romantisme, de ce girl power qui envahit le monde et féminise le plus mâle des hommes. On vous propose un peu de testostérone en ce 14 février avec Predator. Un film pour les vrais, ceux qui assument leurs poils et ne prennent pas de douche tous les jours. Predator c’est tout ce que le mec veut; de l’action, des monstres à buter, une musique épique, des dialogues de haut vol et surtout Scharzy ! Une petite dédicace pour la scène de la gatling qui a fait rêver plus d’un petit garçon…


3- Je suis une légende (2007), Francis Lawrence
Je suis une légende

Synopsis : Robert Neville était un savant de haut niveau et de réputation mondiale, mais il en aurait fallu plus pour stopper les ravages de cet incurable et terrifiant virus d’origine humaine. Mystérieusement immunisé contre le mal, Neville est aujourd’hui le dernier homme à hanter les ruines de New York. Peut-être le dernier homme sur Terre… Mais Neville n’est pas seul. Des mutants, victimes de cette peste moderne – on les appelle les « Infectés » – rôdent…

Un film centré sur un homme seul au monde peut-être passionnant. Solitude ne rime pas forcement avec déprime et inactivité, Robert Neville (joué par un Will Smith au sommet de sa forme) en est la preuve. Je suis une legende vous fera oublier votre petite déprime de St Valentin pour vous transporter dans cet univers étrange d’ou l’horreur peut survenir de partout.


4- The killer inside me (2010), Michael Winterbottom

Synopsis: Lou Ford est shérif d’une petite ville du Texas. Charmant, galant, il apprécié de tous. Malheureusement, Lou est loin d’être une personne admirable. En effet, Lou a quelques problèmes avec la loi mais aussi avec les femmes. Jonglant entre sa femme et sa maîtresse, entre des meurtres et la violence, il va vite fait perdre les pédales.

« The killer inside me » est un film très noir, angoissant et sans retenue. Si la majorité des personnes se souviennent de la scène de viol dans « Irréversible », ici on se souvient tous de la scène de violence entre Casey Affleck et Jessica Alba. Ce film raconte avant tout, l’histoire d’un homme qui sombre petit à petit dans une folie autodestructrice. Casey Affleck balaye tout sur son passage et
fait de ce personnage glacial un tueur hors de contrôle. Il est une des raison de l’intérêt de ce film, on n’y voyait personne d’autre. Un bon film noir, pour chasser l’envie de confiance et celle de se mettre en ménage.


5- Boulevard de la mort (2007), Quantin Tarantino

Synopsis: Quand le destin de jeunes femmes rencontre celui de Stuntman Mike, la fatalité est proche. Ancien cascadeur au visage balafré, Stuntman Mike se ballade de ville en ville dans sa Chevrolet et prend un malin plaisir à faire la course avec de parfaits étrangers. Courses qui se terminent, hélas, souvent par la mort. Lorsque Mike fait la rencontre de  Zoé, Kim et Abernathy, le chasseur devient chassé et le jeu prend tout un autre sens.

Si ce film a autant dérangé, c’est parce qu’il est inclassable. Beaucoup ne l’ont pas compris et d’autres essayent encore. Mais ce thriller, qui mélange scènes en noir et blanc, à la façon road movie des années 70, ou encore des personnages idiots et sans intérêt, est avant tout une œuvre de Quentin Tarantino. Tout y est pour passer un bon moment sans se demander « qui fait quoi? » « pourquoi? » « comment ». La dose d’action et de sang est présente du début à la fin, on est tout de suite embarqué avec les personnages, notamment grâce à l’impact de Kurt Russel et aux caractères trempées des filles qui défilent dans ce film (on saluera la performance de Zoe Bell). Pas de chichi, pas de coupure, pas de pincettes. Comme quoi mesdames, ne montez pas avec n’importe qui en voiture et vous messieurs, ne faites pas la course sans savoir qui sont réellement vos adversaires. Et que parfois, il vaut mieux être seul que mal accompagné.

5 Commentaires

  1. je n’aurais pas fait ce classement moi
    Moi une personne célibataire devrais regarder lors de la saint valentin:
    America history X
    Hanna
    one missed called (version jap)
    Wolf creek
    cube (la trilogie)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici