James Bond – Casino Royale et la culture du jeu : l’évolution des casinos dans James Bond

0
216

L’année 1953 a marqué un véritable tournant dans l’histoire des romans d’espionnage, mais aussi dans celui des jeux de casino. En avril de cette année était publié « Casino Royale », un roman d’espionnage de Ian Fleming qui mettait en évidence les prouesses de James Bond, l’agent de Sa Majesté.

Sobre, charismatique et élégant, ce personnage fictif a la singulière habitude de ponctuer ses missions d’espionnage de moments de détente. S’il est généralement question d’une idylle romantique, James Bond a une affection particulière pour les casinos et leurs célèbres jeux de tables.

Le succès des livres de Ian Fleming ainsi que leurs nombreuses adaptations cinématographiques ont changé de façon drastique la représentation des jeux de casino. Comment ces modifications peuvent-elles être évaluées ?

Les jeux de casino avant James Bond

Avant 1953 et le phénomène James Bond, les jeux de casino jouissaient d’une excellente cote de popularité en Europe et outre-Atlantique. Chez les personnes de classes moyennes, les jeux de dés comme le Craps étaient particulièrement appréciés en raison de leurs aspects ludiques et exaltants.

La noblesse privilégiait le baccara, un jeu de table simple qui ne nécessite pas de considérables efforts intellectuels. D’ailleurs, ce jeu ainsi que la roulette, était largement représenté dans le cinéma d’époque. Le Poker quant à lui était très peu apprécié.

Les machines à sous quant à elles venaient de faire leur apparition. Par conséquent, elles ne disposaient pas de la cote de popularité nécessaire pour drainer des foules. Le succès qui aboutit à l’apparition de la machine à sous en ligne ne viendra que de nombreuses années après.

La révolution Bond

La publication de Casino Royale et des nombreux autres romans et films de la saga a soufflé un vent de fraicheur dans la pratique des jeux dans les casinos. Des scènes de jeux cultes ont été filmées dans des films comme :

  • No ;
  • Au service de Sa Majesté ;
  • Octopussy, etc.

Dans le premier film James Bond, Dr No (1962), Bond joue un jeu de Cartes de Chemins de fer contre Sylvia Trench. Dans Goldfinger (1964), il fait une partie de craps et dans « Au service de Sa Majesté », il joue au baccarat contre Tracy di Vicenzo.

Dans Octopussy (1983), l’agent 007 joue au Backgammon et aux dés dans un casino tandis que dans Golden Eye (1995), il joue encore au Baccara. Ces scènes de jeux se sont multipliées au cours des années, faisant du serviteur de Sa Majesté un joueur averti.

Une nouvelle perception des jeux de casino

Les différentes scènes de jeux de James Bond ont un impact significatif sur la perception globale des observateurs sur les jeux de casino. Alors que ces jeux étaient considérés comme un vice ou comme un caprice, ils sont devenus un signe de luxe et d’émancipation.

Plusieurs éléments expliquent ces changements. Le plus important est la nature de l’agent James Bond. Au cinéma, l’espion traditionnel est soit dégingandé et trempé de sueur soit un playboy sans manière. James Bond apporte une troisième perspective : un espion élégant, gentleman, efficace et qui n’hésite pas à se salir les mains.

Logiquement, cet espion de type nouveau est apprécié par le public et s’identifie aussi bien aux nobles qu’aux consommateurs de cinéma traditionnels. Par conséquent, son affection pour les jeux de casino fait de ces derniers des signes de légitimation et de succès.

D’ailleurs, les salles de jeux de Monte-Carlo, de Las Vegas ou de Macao qu’il fréquente présentent une vision unique et idyllique des casinos.

Casino Royale et le succès du Poker

Avant 1997, le Poker n’était pas représenté dans les films James Bond. Pour cause, bien que ce jeu jouisse d’une importante popularité en Amérique, il est assez peu apprécié en Europe. Cela est lié au fait qu’il nécessite des efforts intellectuels considérables qui ne riment pas toujours avec la détente liée aux jeux de casino.

Le film de Casino Royale 2006 a apporté une nouvelle perspective à cette approche. Dans ce film, James affronte son ennemi Lechiffre au cours d’une partie de Texas Hold’Em Poker. Dans une scène épique, James Bond fait l’étalage de son talent de bluffeur et de sa remarquable intelligence.

La complexité de ce jeu et le génie de James Bond sont sublimés par l’apparition de Vesper Lynder (allié de Bond) qui lui fait comprendre qu’elle avait perdu leur bankroll. Désormais, il n’était plus question pour Bond de perdre la partie. S’en est alors suivi une série de coups épiques (aussi bien à la table de poker que dans les chambres d’hôtel) qui se sont soldées par la victoire de Bond.

Cette œuvre de 2006 n’est pas la seule à rendre hommage au poker et à ses subtilités. Dans Quantum of Solace (2008), Bond joue une partie de Poker qui est une représentation des conflits mondiaux autour des ressources naturelles.

L’influence de Casino Royale

Suite à ces chefs-d’œuvre, le poker (sous toutes ses formes) a connu un succès foudroyant en Europe, devenant par la même, le jeu favori de nombreux joueurs. C’est d’ailleurs ce qui explique sa présence sur les plateformes de jeux en ligne.

Des parties de jeux d’une importance cruciale

Au-delà de son succès, Casino Royale a consacré une nouvelle perception de James Bond. Avant ce film, les jeux de casinos permettaient à l’agent 007 de séduire, de jauger ses ennemis (Dr. No) ou de se préparer à des missions difficiles. Le baccara et les jeux de dés se prêtent d’ailleurs assez bien à ces fins.

Avec Casino Royale, on découvre le niveau d’analyse de Bond ainsi que les enjeux financiers et sécuritaires qui entourent ses parties. Cela humanise le personnage qui était considéré comme un gentleman chanceux aux dés.

Des durées de jeux réels

En général, les scènes de jeux dans les films James Bond étaient relativement rares. Le plus souvent, les parties de baccara ou de dés ne sont que des façades pour des discussions ou des luttes subtiles. Par conséquent, les spectateurs ne profitent que rarement des parties, des mises et des relances.

Casino Royale change cette donne. Dans ce film, le spectateur observe toute la partie et comprend les décisions de Bond. Il découvre ainsi les subtilités du Texas Hold’Em Poker.

En outre, ce film marque un tournant dans la présentation des casinos. Avec les films précédents de la saga, le spectateur découvre de magnifiques casinos dans lesquels les acteurs jouaient sans précautions.

Casino Royale offre une représentation plus réaliste de ces salles de jeux. Il est donc possible de ressentir l’ambiance réelle d’un casino, mais aussi de découvrir les stratégies et les méthodes employées par les joueurs. Par exemple, Casino Royale montre la technique de l’alcool qui consiste à enivrer l’adversaire pour affecter ses facultés de prise de décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici