Revenge Saison 3 Episode 13 – Hatred

Les scénaristes du show rompent progressivement le cercle vicieux dans lequel s’était laissée enfermer. La situation, inédite dans l’histoire de la série, s’installe avec succès et est meilleur que l’épisode de la semaine passée, . La série retrouve pas à pas une qualité qu’elle avait perdue à force d’incohérence et d’inconstance.

La série a su se renouveler en l’espace de quelques épisodes, dans ses intrigues mais aussi dans l’évolution du tempérament de ses personnages. Le chemin pour arriver à ces changements salvateurs était laborieux, parfois pénible, pourtant le résultat est séduisant. Victoria () s’adoucit et délivre une scène d’une émotion véritable. Daniel est changé, probablement détruit par des années de manigances souterraines, et se montre de plus en plus détestable. Du côté du personnage central, on pensait avoir fait le tour de la vengeance d’Emily (), avec ses remises en question perpétuelles et ses retours en force. Et  pourtant, l’héroïne de la série surprend dans cette deuxième partie de saison. Physiquement diminuée et moralement abattue, la belle se débat entre rage et moments d’extrême faiblesse.

Emily VanCamp-Joshua Bowman

De même, la série s’est parfois fourvoyée dans le traitement de vengeances annexes mais les événements de la mi-saison ont permis de se recentrer sur le pitch de base de la série.  Revenge s’est presque changé en un huit clos au sein du Manoir des . C’est extrêmement bénéfique pour l’histoire car l’essence de la série est mise en valeur. Les excursions extérieures permettent simplement de souffler. Peut être inutilement mais c’est à l’appréciation de chacun. Pour la première fois depuis longtemps, la progression est crédible et les ficelles ne sont pas trop visibles. Le spectateur ne s’embourbe pas dans des explications brumeuses délivrées de toute part.

Le reproche que l’on peut faire à l’épisode s’amorce dans les dernières minutes de Hatred avec l’apparition d’un énième nouveau personnage. Surtout lorsqu’on se rend compte de la disparition progressive d’un des personnages principaux, Charlotte. Elle a vite été éjectée de la vague de changements, s’effaçant petit à petit, alors qu’elle avait amorcé ses propres modifications de caractère en début de saison. Manipulatrice et battante, son évolution laissait présager une suite explosive. Aujourd’hui, elle n’est qu’un souvenir alors que des protagonistes de passage se bousculent pour avoir une part de l’intrigue. C’est dommage car cet imbroglio de personnages va à l’encontre d’un resserrement des rangs autour du noyau central.

Malgré ces réserves, Revenge semble avoir retrouvé de son piquant. Définitivement, il faut l’espérer. On se retrouve le 9 mars pour le quatorzième épisode, . « A new time, new threats, new alliances.  »

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Charline Chasseriaud