Festivals News — 03 août 2014
Will Ferrell à Deauville

La quarantième édition Festival américain de Deauville s’annonce comme une année exceptionnelle. Après l’annonce ces dernières semaines de la présence des réalisateurs James Cameron et John Mac Tiernan, trois comédiens les rejoignent : Will Ferrell, Jessica Chastain et .

deauville bandeau

Le directeur du festival Bruno Barde a commenté ainsi l’invitation faite à Will Ferrell :

« Le Festival du Cinéma Américain de Deauville est, comme son nom l’indique, le Festival de tous les cinémas, de tous les genres, considérant que toutes les limites, sauf celle du mauvais goût, sont à proscrire. En un temps où le miroir des auteurs réfléchit un monde souvent inquiétant, le Festival est heureux d’accueillir pour ses 40 ans celui que l’on pourrait qualifier de « roi de la comédie américaine », Will Ferrell. Décapant, corrosif, parodique, hors-cadre, il est tout cela et plus encore, pour le plaisir de tous, à l’instar d’un Jerry Lewis, Peter Sellers ou des ZAZ (Zucker, Abrahams et Zucker). »

Will Ferrell (© Mark Seliger)

© Mark Seliger

Parmi les grands moments de la carrière de l’un des meilleurs acteurs (et scénaristes) comiques de sa génération, avec Steve Carell et John C.Reilly, citons notamment et Austin Powers 2: L’Espion qui m’a tirée de Jay Roach qui l’avaient révélé dans le rôle de Mustafa, un homme de main de Dr Denfer, de John Fortenberry, son premier rôle en tête d’affiche, Retour à la fac, comédie régressive de , de Jon Favreau, son film le plus grand public et l’un de ses rôles emblématiques, celui de l’animateur télé dans Présentateur Vedette : la Légende de Ron Burgundy d’ qu’il a repris dans une suite sortie en DVD cette année, . de Josh Gordon et Will Speck est l’une de ses comédies les plus déjantées, avec la course-poursuite (en patins) la plus absurde du monde. Depuis 2007, il sévit aussi sur internet avec le site internet Funnyordie.com où s’est illustré Jean Dujardin, parmi bien d’autres participants. Attention, ce site est terriblement addictif.

L’actualité de Will Ferrell est chargée. Sony a récemment annoncé qu’il allait reprendre le rôle-titre de Manimal, une série culte créée par Glen Larson et Donald R. Boyle et qui n’a duré que le temps de quelques épisodes en 1983. Le regretté Simon MacCorkindale était le riche docteur Jonathan Chase qui utilisait son pouvoir de se transformer en animal (tigre, aigle…) pour résoudre des enquêtes. Cette nouvelle version, forcément une comédie, sera notamment produite par le fidèle Adam McKay qui ne devrait pas en être le réalisateur et mêlera prises de vue réelles et animation, sur un scénario de Jay Martel et Ian Roberts, les auteurs de , un film d’Etan Cohen que le comédien vient de tourner.

Est-ce un candidat sérieux aux Oscars ? Adam McKay vise au moins un grand prix littéraire selon une très très très sérieuse déclaration d’intention : ‘ à l’image de L’Attrape-Cœur [JD.Salinger] et Le Bruit et la Fureur [William Faulkner], Manimal a toujours été l’un de ces projets impossibles que tout producteur a rêvé d’adapter pour le grand écran. Je sais que le film sera drôle et divertissant mais sera-t-il le premier à recevoir le Prix Pulitzer ? Qui vivra verra…’

 

La scène d’introduction de Manimal, pour mémoire

 

Selon le site Deadline, l’autre grand projet de Will Ferrell est Russ & Roger Go Beyond où il pourrait interpréter (rien n’est encore signé) le rôle du réalisateur amateur de fortes poitrines pour l’histoire du tournage de La Vallée des Plaisirs () produit par la Fox de Richard Zanuck séduit par la capacité de Meyer de tourner vite pour pas cher et de faire de larges profits au passage. Ce film tourné en 1970 avait été écrit avec le critique de cinéma Roger Ebert (l’un des rares au passage à avoir remporté… un Prix Pulitzer) qui travaillait à l’époque au Chicago Sun Times et qui fut l’un des rares à faire des commentaires positifs sur ses films. Devenu une référence de la critique cinématographique en Amérique, il est décédé en 2013 d’un cancer. Le documentaire Life itself qui revient sur sa vie a été présenté à Cannes cette année. Pas de précision sur l’acteur qui devrait l’interpréter, même si l’on voit bien Jonah Hill dans son costume. Parmi les réalisateurs les plus intéressés, , libre depuis son départ de Ant-Man même s’il est déjà impliqué dans deux autres projets, Kolchak dont il rêve depuis des années et , qui devrait être une comédie d’action dans l’esprit de ses films avec Simon Pegg et Nick Frost. Le scénario de Russ & Roger Go Beyond sera écrit par Christopher Cluess (Saturday Night Live, Tribunal de nuit, Les Simpsons).

 

La bande-annonce de La Vallée des plaisirs

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles