Rec

0
119
Rec

Rec affiche

ESP : 2007
Titre original : Rec
Réalisateur : ,
Scénario : Jaume Balaguero
Acteurs : Manuela Velasco, Ferran Terraza, Jorge Yaman
Production : Le pacte
Genre : Epouvante
Durée : 1H20
Date de sortie : 23 avril 2008

Réalisation :   [rating:5.0]
Scénario :        [rating:4.0]
Acteurs :          [rating:4.0]
Musique :        [rating:3.5]
Globale :          [rating:4.5]

Rec est le premier volet d’une saga d’épouvante espagnole. Réalisé par Paco Plaza et Jaume Balaguero, le film est sorti en 2008. Il s’inscrit dans la lignée des longs-métrages à caméra au poing (Le Projet Blair Witch, Cloverfield...). Considéré comme l’un des films d’horreur les plus marquants de ces 10 dernières années, Rec a été récompensé plusieurs fois au Festival international du film de Catalogne-Sitges, au Festival FanTasia et au Fantastic’Arts.

Synopsis : Angéla est journaliste pour une télévision locale. Accompagnée de son caméraman, elle relate le quotidien de ceux qui travaillent la nuit.
Ce soir, elle est dans une caserne de pompiers. La nuit est calme, aucune urgence. Jusqu’au coup de fil d’une vieille dame qui réclame du secours. Le tandem suit les pompiers et découvre en arrivant sur place des voisins très inquiets. D’horribles cris ont été entendus dans l’appartement de la vieille dame. Angéla perçoit la tension des habitants, son reportage devrait enfin sortir de la routine… Elle n’imagine pas à quel point !
(Allociné)

Le film peut être découpé en 3 phases, trois actes bien différents qui apparaissent comme de véritables paliers : plus on avance, plus la tension monte.

1er passage : La mise en situation, il s’agit de la présentation des personnages et de l’histoire. Comme pour beaucoup de films d’horreur, il ne se passe pas grand chose et le scénario met en confiance le spectateur pour mieux le surprendre plus tard. L’entame est bien réalisée : les personnages sont réalistes et malgré le peu d’action on ne s’ennuie pas. Il faut dire que le personnage d’Angela, la journaliste interprétée par Manuela Velasco, est attachant : une véritable pipelette bourrée de curiosité. Elle veut tout filmer, même si elle n’en a pas le droit. Ce trait de caractère sera par la suite un bon prétexte aux réalisateurs pour nous montrer des scènes choc.

Rec

2ème passage : L’angoisse monte tout doucement, bien qu’il ne s’agisse que d’une énième histoire de morts-vivants. Même si ce sujet est récurrent dans les films, Rec possède un petit quelque chose de plus. Tout d’abord l’immeuble est placé en quarantaine, ce qui réduit considérablement le nombre de personnages. Il sont plus intimes, et au fil de l’histoire une véritable entraide s’organise. L’attention du spectateur est également retenue par le fait qu’il est placé au même niveau que les protagonistes, personne ne sait pourquoi ils sont défendus de sortir de l’immeuble, ni ce qu’il se passe réellement. Enfin, la panique débute vraiment lorsque les personnages deviennent au fur et à mesure des morts-vivants, laissant des derniers survivants dans la peur la plus totale d’être touchés par le virus à leur tour, et qui doivent trouver refuge dans un immeuble clos et restreint au niveau de la place.
On retient plusieurs scènes inattendues qui font sursauter le spectateur, à l’instar de celle dans laquelle un homme est jeté du haut de l’escalier, un véritable choc qui annonce l’entame des hostilités. A ce stade du film, on se dit que c’est un bon film d’horreur mais pas le meilleur de l’année non plus.

3ème passage : Un final époustouflant. On atteint ici le summum de la terreur et de l’angoisse. Incroyable ! On passe d’une banale histoire de morts-vivants à un film sur la religion, Satan et la possession. Tout le génie des réalisateurs réside dans la scène finale. En effet, la tension, déjà bien présente, augmente avec la découverte d’un appartement abandonné dont l’atmosphère est glauque et malsaine. Les deux survivants ont malheureusement réussi à trouver refuge dans l’appartement de l’immeuble d’où tout à commencé et qui est habité par un . Celui-ci est très bien fait et simplement terrifiant, on a la peur de notre vie. On était loin de s’attendre à un spectacle aussi impressionnant, et ce qui est bien fait depuis le début du film, c’est qu’on vit chaque instant et chaque émotion avec la journaliste.

Résumé :

REC est un film terrifiant qui vous présente un scénario intéressant sans être extraordinaire pour mieux vous effrayer ensuite. Il vous empêchera de dormir pendant plusieurs nuits. A ne surtout pas regarder seul et à déconseiller vivement aux enfants. Un bijou de l’épouvante.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mFG71v3AKX0&feature=related[/youtube]

Regarder Rec en streaming avec Megavideo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici