À la une Critiques de films Drame — 07 avril 2013
Promised Land

affiche

États-Unis : 2013
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , John Krasinski
Acteurs : Matt Damon, , , , ,
Distribution : Mars Distribution
Durée : 1h46
Genre : Drame
Date de sortie : 17 avril 2013

3/5

Il est des duo cinématographiques  acteur/réalisateur incontournables : Johnny Depp et Tim Burton, Leonardo Dicaprio et Martin Scorsese,… A cette liste, on pourrait ajouter Matt Damon et Gus Van Sant. Après le cultissime Will hunting et l’intimiste Gerry,  Promised land marque la troisième collaboration majeure entre les deux hommes dans un drame écolo en pleine Amérique rurale.

SynopsisSteve Butler, représentant d’un grand groupe énergétique, se rend avec Sue Thomason dans une petite ville de campagne. Les deux collègues sont convaincus qu’à cause de la crise économique qui sévit, les habitants ne pourront pas refuser leur lucrative proposition de forer leurs terres pour exploiter les ressources énergétiques qu’elles renferment. Ce qui s’annonçait comme un jeu d’enfant va pourtant se compliquer lorsqu’un enseignant respecté critique le projet, soutenu par un activiste écologiste qui affronte Steve aussi bien sur le plan professionnel que personnel… 

duo

De l’écolo dans le gaz

En poussant la porte d’un cinéma pour aller voir un film de Gus Van Sant, on ne peut être qu’exigeant. Le réalisateur a déjà donné naissance à de grands films, passant par des phases plus ou moins expérimentales (Elephant, Last days, Gerry,…) mais offrant un parcours général que l’on peut qualifier de sans faute. Avec Promised land, Van Sant choisit la sobriété pour coller au plus près à la simplicité du lieu et à son sujet, mais le travail de réalisation reste extrêmement soigné, venant rappeler qu’un grand réalisateur se trouve derrière la caméra : des plans magnifiques surplombent l’immensité de la campagne américaine et nous entraînent au cœur de cette plongée dans le monde rural au pays de l’oncle Sam.

Cependant, la réussite de ce film ne réside pas tant dans la réalisation que dans la manière dont cet univers et ses habitants sont dépeints. Bien que le coeur du film repose sur cette question écologique liée à l’extraction de gaz de schiste, le film prend le temps de rencontrer de nombreuses personnes de cette communauté hétéroclite mais s’attarde également sur les personnages interprétés par Matt Damon et Frances McDormand, deux représentants de la société Global.  Là où le film aurait pu diaboliser Damon et  McDormand,  ils apparaissent humains et apportent une touche d’humour à cette histoire écolo légèrement plombante sur le fond. Frances McDormand déploie toute une palette d’émotions, tantôt grave, froide, espiègle ou douce et compose un duo assez bien calibré avec un Matt Damon en proie aux doutes. Ainsi, le scénario ne souffre pas (trop) des quelques digressions sur les divers protagonistes, lui inculquant au contraire une bouffée d’air frais. Cependant, la traditionnelle histoire d’amour aurait pu être évitée, faisant par moments plonger le film dans le drame romantique conventionnel au risque de s’éloigner des vraies problématiques portées par le long-métrage.

Le film de Gus Van Sant aura en effet le mérite de sensibiliser à un sujet écologique souvent passé sous silence. Évitant le côté didactique abrutissant (notamment grâce au talent de John Krasinski en écologiste ironique et à son explication interactive dans une salle de classe), Promised Land informe sur les risques liés aux pratiques d’extraction des gaz et soulève ce problème de manière assez subtile. En effet, Damon et Krasinski (qui ont signé le scénario) préfèrent relater cette histoire à travers les rencontres qu’elle engendre et l’impact que cela aura sur chacun des protagonistes. Cette approche confère à ce film un côté très humain et en offrant divers points de vue sans porter de jugement sur les personnages, les codes manichéens que l’on s’attendait à trouver dans un tel film se retrouvent parfois brouillés, laissant le spectateur avancer sur un fil.

Malheureusement, le gros point noir du film réside dans son côté prévisible, lui empêchant de dépasser la mention assez bien. Promised land pâtit d’un scénario plutôt convenu et, à l’exception de quelques retournements de situations qui font leur petit effet, le tout reste plutôt plat et laisse comme un goût amer de déjà vu en bouche. Avec un tel sujet, on ne pouvait que s’y attendre…

frances

Résumé

Une réalisation soignée, une histoire humaine, des acteurs drôles et attendrissants : que demander de plus? Un scénario moins plat peut-être. Promised land reste néanmoins un film intéressant grâce à son sujet et signe une nouvelle belle collaboration entre Damon et Van Sant, mais marquera moins que certains des précédents films du réalisateur.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=VOa5Xp6F-j4&feature=share&list=UUaZUvpMg89m1ZesJ_Hx30dA[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Claudine

Cet article a été rédigé par Claudine Jonard, Rédactrice de Critique Film.