Once Upon A Time Saison 3 Episode 4 – Nasty Habits

0
101
OUAT-Rumpelstiltskin-Rumpel-Neal-Baelfire

retourne à Neverland, donnant un coup d’accélérateur à la recherche d’Henry.

Alors que les deux derniers épisodes ne firent pas réellement progresser la quête pour retrouver son fils, l’arrivée de Baelfire/Neal () au Pays Imaginaire apporte un plus non négligeable. Dans un épisode centré sur notre cher , nous revivons cette relation compliquée qu’a le père envers le fils, basée sur la confiance de l’un envers l’autre.

Si deux saisons n’auront pas fini de vous convaincre que Rumpel n’est pas digne de confiance, vous deviez vivre sur une autre planète (ou dans un autre monde enchanté, Oz par hasard ?). Ce constat, son fils eut maintes fois l’occasion de le faire par le passé, ce qui l’a mené à être lâchement abandonné par son Ténébreux de père, lui préférant la magie. Ce chapitre-ci nous raconte l’une des nombreuses rencontres entre et Rumpel, où l’on se rend compte que le leader du Pays Imaginaire a eu au moins autant d’importance que ce dernier….et agit depuis bien plus longtemps.

Nous avons notamment eu l’occasion de découvrir qu’il est aussi le Joueur de flûte de Hamelin. Cette nouvelle, revisite d’un conte des frères Grimm, s’est avérée tout à fait pertinente. En effet, à défaut de rats, la mélodie jouée par la flûte n’est audible que par les seuls enfants qui se sentent abandonnés, mal aimés… Ceux qui sont amenés à devenir des Enfants Perdus (les fameux Lost Boys). Peter Pan jouant de son instrument pour former son armée personnelle, voilà une idée qui fait sens.

On appréciera la performance de plus en plus juste du jeune freluquet de , dont le Peter Pan incarne de manière tout à fait crédible cette menace dont Crochet ne cesse de nous prévenir. Avec un bad guy de cet acabit  la série d’ABC tient un nouvel atout pour accrocher les spectateurs. D’autant plus que ses ambitions tiennent la route : il souhaite utiliser Henry pour faire triompher la magie et seul le True Believer (le Vrai Croyant, non ce n’est pas une allusion religieuse !) pourra accomplir cette tâche. Mais nous savons tous que la magie a un prix et peut-être Peter ne s’en rend-t-il pas compte.

OUAT-Rumpelstiltskin-Rumpel-Neal-Baelfire

, ou les habitudes ont la vie dure : l’idée principale qui va mener l’épisode, c’est encore une fois un choix. Toujours menacé par la prophétie (qui prédit que le garçon qui le conduira à son fils le mènera aussi à sa perte), Rumpel doit décider s’il est prêt à renoncer à son sens de l’auto-préservation et tuer Henry, ou au contraire,  s’il est prêt à sacrifier sa vie pour le sauver.

Le retour de son fils ne va pas l’aider dans sa décision et les doutes de ce dernier nous laissent à penser que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Gageons cependant qu’au moment propice, le Dark One fera le bon choix. D’ailleurs, il n’est pas nécessairement dit que ce garçon de la prophétie est Henry. Et si c’était Peter Pan au final ? Tous les doutes sont permis…

De leur côté, Emma, ses parents, Regina et Crochet, désormais accompagnés par la Fée Clochette (pour une courte période), savent où trouver Henry mais leur plan tombe à l’eau quand ils réalisent qu’ils n’ont aucun moyen de quitter Neverland après l’avoir appliqué. Le problème étant qu’on ne peut quitter cette île sans décision expresse de…. Peter Pan. Se rappelant que Neal a vécu ici plus jeune, Crochet les conduit là où il préparait sa fuite, dans l’espoir de trouver des indices. S’ils trouvent bel et bien une carte, celle-ci n’est lisible que par Neal, or ils le croient mort. Quelle position privilégiée que celle du spectateur, n’est-ce pas ?

Plutôt satisfaisant, cet épisode a le mérite de voir la quête évoluer de fort belle manière, grâce à l’intervention de Neal. Sans oublier de mentionner Robert Carlyle qui nous gratifie une nouvelle fois d’un Rumpel épicé à souhait, mais dont les failles sont plus apparentes qu’il n’y paraît. Aidé par des effets spéciaux allant du très bon (le poulpe géant) au très moyen (le village dans le passé enchanté), une interprétation toujours de bonne facture et une intrigue bien ficelée, Nasty Habits augure une belle suite aux aventures de nos héros. On regrettera juste quelques actions un peu trop vite expédiées (lorsque Neal et Rumpel retrouvent Henry).

La magie continue dans l’épisode 5 Good Form dont voici le trailer :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=UfOBevq9QAc[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici