Once Upon a Time in Wonderland Saison 1 Episode 7 – Bad Blood

0
121
Sophie lowe et son compagnon de route Michael Sosha

a connu des bas et des moins bas. Avec , la série ne livre ni plus ni moins que son meilleur épisode à ce jour.

ramène Edwin, le père d’Alice () à Wonderland et prend l’apparence de celui-ci afin de duper la jeune femme () et son compagnon de route ().

Depuis son lancement, Once Upon a Time in Wonderland a connu des épisodes dont la qualité naviguait entre le très mauvais et le pas trop mal. Bonne nouvelle, cette semaine, elle nous propose du très bon !

Si l‘intrigue n’a rien de novateur (Cora, la fameuse avait déjà pris plusieurs fois l’apparence d’autres personnages dans la série-mère pour parvenir à ses fins), elle n’en est pas moins fort bien menée, avec son lot de manipulations, de révélations et de rebondissements. L’émotion est également présente mais cette fois-ci, dans une mesure raisonnable, sans qu’un trop plein de niaiserie ne soit à déplorer.

Sophie lowe et son compagnon de route Michael Sosha

Les flashbacks sont cette fois consacrés à la back-story de Jafar, et celle-ci fait également partie de ce que l’on a vu de meilleur depuis le début de la série. Le personnage gagne enfin en profondeur et ses motivations deviennent plus claires. De même, l’identité du compagnon de cellule de Cyrus est révélée, tout ce qu’il a pu prononcer précédemment prend tout son sens, et le véritable bad guy n’étant plus vraiment celui qu’on croit.

Les comédiens tirent enfin leur épingle du jeu, Shaun Smyth en tête, permettant clairement au spectateur de faire la distinction entre le véritable père d’Alice et Jafar sous l’apparence de celui-ci. Sophie Lowe parvient à insuffler un brin d’émotion à son Alice dans sa relation avec son géniteur, et Michael Socha est, comme à son habitude, excellent. Quant à , est-ce sa back-story qui contribue à ce qu’on se prenne d’affection pour son Jafar, ou son jeu a t-il gagné en profondeur ? Quoi qu’il en soit, c’est réussi.

Les effets spéciaux oscillent entre le très laid (la prairie où atterrissent Jafar et Edwin) et le très beau (le palais flottant). Il faut espérer que les réalisateurs tendent de plus en plus vers la qualité de ce dernier.

Pas une seconde l’ennui ou le ridicule ne viennent pointer leur museau au cours de ce Bad Blood, prouvant que ce spin-off est capable de produire de belles choses.  Le prochain épisode, Home, marquera le final de mi-saison et il est à souhaiter que celui-ci soit à la hauteur de ce qu’on en attend :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1rcuxaDxX_w[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici