Once Upon a Time in Wonderland Saison 1 Episode 2 – Trust Me

0
1390
Jafar-Once Upon A Time Spin Off

Après un pilote décevant, Once Upon a Time in Wonderland revient pour un second épisode tout aussi raté, et ce sur bien des aspects.

Accompagnée du Valet de Cœur (Michael Socha), Alice (Sophie Lowe) continue de braver les dangers de Wonderland pour retrouver son génie (Peter Gadiot), tandis que la Reine Rouge (Emma Rigby) et Jafar (Naveen Andrews) sont à la recherche de la lampe de celui-ci.

Les premières minutes du pilote s’annonçaient pourtant passionnantes : un hôpital psychiatrique particulièrement glauque, l’incertitude quant à l’existence ou non du Pays des Merveilles… Mais après une quinzaine de minutes seulement, un torrent de guimauve particulièrement indigeste est venu balayer tout cela. Et c’est ce même torrent qui continue de s’écouler cette semaine.

Les effets visuels sont toujours aussi hideux, et aucun travail n’est fait sur les décors : Wonderland est extrêmement dépouillé, et n’a de merveilleux que le nom. Quitte à faire jouer les  comédiens devant un fond vert, il aurait mieux valu les incruster dans un univers digne de ce nom, qui ne semblerait pas tout droit sorti d’un jeu de Nintendo 64 (des champignons, une tortue… Super Mario 64 peut-être?), console qui n’est plus fabriquée depuis dix ans, rappelons-le.

Jafar-Once Upon A Time Spin Off

L’intrigue de la semaine est à bailler d’ennui tant elle est mollassonne et prévisible. Le public voit arriver chaque « rebondissement » cinq bonnes minutes avant qu’il ne se produise, et il en va de même pour l’affrontement entre nos deux bad guys, dont l’issue est attendue. Si le « true love » de Snow et Charming vous lassait dans Once Upon A Time, alors l’histoire d’amour que vivent Alice et Cyrus vous donnera tout simplement la nausée, tant elle est écœurante de guimauve. Tous les pires clichés, toutes les répliques les plus tartes de l’Histoire du romantisme de comptoir sont réunis ici, et il est tout bonnement impossible de s’intéresser une seconde à cette amourette.

Malheureusement, les acteurs ne sauvent toujours pas la mise, même si l’ont sent une légère amélioration du côté de Emma « duckface » Rigby, qui semble presque crédible dans certaines de ses apparitions. Presque. Si la semaine passée, Naveen Andrews n’avait que peu de temps de présence à l’écran, il est cette fois-ci à l’honneur, et on aurait finalement préféré qu’il reste perdu sur l’île de Lost, tant il est ridicule dans la peau de Jafar. Ce n’est pas entièrement de sa faute, avouons-le, le comédien ayant hérité du costume le plus ridicule de l’histoire de la télévision, ainsi que de la perruque qui va avec. Difficile pour lui, dès lors, de conserver une quelconque crédibilité. De leur côté, Michael Socha et Sophie Lowe font ce qu’ils peuvent pour évoluer dans cette bouillie visuelle et scénaristique, demeurant néanmoins ce que l’épisode a de mieux à offrir. On attend avec impatience que la relation entre leurs personnages évolue, et que les flash-backs s’attardent plutôt sur le Valet que sur le transparent Cyrus.

En deux épisodes, le spin-off de Once Upon A Time n’a toujours pas fait ses preuves et continue de sombrer, tant dans la médiocrité que dans les audiences. Même l’épisode du Shelley Duvall’s Faerie Tale Theatre réalisé en 1986 par Tim Burton et adapté de Aladdin and His Wonderful Lamp (disponible en DVD en zone 1) était visuellement mieux réussi, pourtant doté d’un budget moindre et de vingt-sept ans de progrès technologiques en moins. Il n’est pas trop tard pour abandonner ce navire qui prend l’eau et se concentrer à plein temps sur la série-mère, qui, elle, reste toujours aussi envoûtante.

La semaine prochaine, Forget Me Not reviendra sur le passé du Valet de Coeur et nous offrira un cross-over avec Once Upon A Time. Espérons que ce soit suffisant pour relever le niveau.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=p0PvirPOK0E[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici