On ne choisit pas sa famille

1
773
On ne choisit pas sa famille film

On ne choisit pas sa familleOn ne choisit pas sa famille

France : 2011
Titre original : On ne choisit pas sa famille
Réalisateur : Christian Clavier
Scénario : Christian Clavier
Acteurs : Christian Clavier, Jean Reno, Muriel Robin
Distribution : Universal Pictures International France
Durée : 1h43
Genre : Comédie , Aventure
Date de sortie : 9 novembre 2011

Globale : [rating:3][five-star-rating]

Après une longue carrière d’acteur et de scénariste, Christian Clavier se lance enfin dans la réalisation. C’est en 2011 que sort son premier film On ne choisit pas sa famille, dans lequel il est à la fois derrière et devant la caméra. Selon lui, il a gagné suffisamment de maturité et de confiance en son travail pour réaliser un long-métrage, il s’agissait donc du bon moment pour mettre une casquette de réalisateur. Réussite ou bide total ?

Synopsis : Vivant largement au dessus de ses moyens, César Borgnoli, concessionnaire de voitures italiennes, est au bord de la ruine. Sa sœur Alex, qui vit en couple avec sa compagne Kim, lui propose de sauver le garage familial en lui mettant un marché en mains. César doit se faire passer pour le « mari » de Kim afin d’aller adopter légalement en Thaïlande la petite Maï, une adorable fillette de 5 ans, que le couple de femmes désire accueillir plus que tout au monde.
César s’imagine partir pour un week-end joignant l’utile à l’agréable…
Mais, entre lui et Kim, sa « nouvelle femme », le courant ne passe pas vraiment. Ajoutons à cela la police locale, les triades chinoises et quelques têtes de poissons farcis… le week-end prend vite l’allure d’un cauchemar.
D’autant plus qu’à peine arrivé à l’aéroport, le faux couple est accueilli par le docteur Luix, le médecin de l’orphelinat, un veuf neurasthénique et de mauvaise humeur, très attaché au mariage traditionnel ainsi qu’à la petite Maï.
Le scrupuleux médecin va accompagner dans leur périple César et Kim pour s’assurer qu’ils sont bien les parents parfaits pour la petite fille, et surtout pour vérifier qu’ils forment bien un vrai couple…
Devant le spectacle de ce couple improvisé et toujours en désaccord, le docteur Luix va de stupéfaction en étonnement, jusqu’au jour où il tombe en arrêt devant la ravissante Alex qui arrive à Bangkok pour sortir son frère de prison…

On ne choisit pas sa famille film

La première réalisation de Christian Clavier

Ce n’est pas la première fois que Christian Clavier tourne avec Muriel Robin et Jean Reno, le trio ayant déjà joué dans Les Visiteurs 2 en 1997. Miser sur un casting qui marche était peut-être plus rassurant pour l’homme qui se lance dans son tout premier film en tant que réalisateur. Et il faut avouer que cette nouvelle collaboration fonctionne bien. On passe un bon moment avec ce film qui nous offre régulièrement de bons gags et répliques, même si l’humour frôle quelques fois la lourdeur. Par ailleurs, il ne faut pas chercher l’émotion et la profondeur, puisque l’humour prend toute la place malgré un scénario difficile (l’adoption d’enfant par des parents homosexuels). Un peu étrange de traiter le sujet avec autant de légèreté, mais Clavier s’en sort plutôt bien. Il et évite (de peu) les clichés (quoique… l’adoption en Thaïlande…) et parvient à contourner le très mauvais goût. Un manque de finesse tout de même mais on pouvait s’attendre à pire.

L’ensemble reste dynamique et l’idée de mettre en scène un couple de personnes qui n’ont rien en commun est le véritable atout du film. On assiste donc à de bonnes scènes comiques et quiproquos infernaux qui nous font oublier un début de scénario franchement bancal. J’ai encore du mal à comprendre le rapport entre la faillite d’une entreprise et l’adoption d’une enfant en Thaïlande. (Tout ça pour partir en voyage ?) Au moins on ne sera pas déçus par les décors et paysages.

on ne choisit pas sa famille film

Il s’agit donc d’une bonne comédie à voir le dimanche, un long-métrage porté par des acteurs très en forme, surtout Muriel Robin qui se lâche une bonne fois pour toute en interprétant une personne homosexuelle, elle qui a longtemps caché qu’elle l’était véritablement. Sa prestation est de qualité contrairement à Reno et surtout Clavier qui, avec le temps, gagnent de plus en plus confiance en eux au point d’en devenir insupportables. Ils prennent la grosse tête et sont bien moins attachants qu’à leurs débuts. Dommage.

Résumé :

Avec On ne choisit pas sa famille, Christian Clavier signe une première comédie réussie mais encore très loin des perles du cinéma français. A voir si on a vraiment beaucoup d’argent à dépenser, sinon attendre qu’il passe à la télé. A éviter aussi si on ne supporte plus de voir Clavier se la péter.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=DMMEqqfBFbg[/youtube]

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici