Nos pires voisins

0
366

nos pires voisins affNos pires voisins

Etats-Unis : 2014
Titre original : Neighbours
Réalisateur : Nicholas Stoller
Scénario : Andrew J. Cohen, Brendan O’Brien
Acteurs : , ,
Distribution : Universal Pictures International France
Durée : 1h37
Genre : Comédie
Date de sortie : 6 août 2014

Note : 3/5

Synopsis : Mac et Kelly Radner, jeunes parents d’un adorable bébé, aspirent à démarrer enfin leur vie d’adultes après des années d’insouciance. Hélas, peu après avoir emménagé dans un quartier bourgeois tranquille, ils découvrent que leurs nouveaux voisins sont les membres de la fraternité Delta Psi Beta menée par Teddy et Pete. Face à cette promesse de fêtes non stop qui pourraient nuire au calme auquel ils aspirent, les Radner leur demandent, en tentant de rester aussi cool que possible, de ne pas faire trop de bruit. Après une dénonciation anonyme à la police, la situation va s’envenimer.

nos pires voisins 01

Un conflit de voisinage observé avec humour entre un couple de trentenaires qui aspire au calme avec leur bébé dans leur première maison et une fraternité d’étudiants fêtards trop bruyants, devant la caméra de Nicholas Stoller, un protégé (un de plus) de Judd Apatow.

nos pires voisins 08

La guerre des nerds

Après leur dénonciation anonyme à la police, le couple Radner va subir la revanche grandissante de leurs jeunes voisins. Sabordages en tous genres avec stratégie militaire, bêtise crasse des deux côtés et airbags savamment utilisés vont alors s’enchaîner dans cette comédie inspirée par l’histoire d’étudiants qui ont ruiné pour de vrai le jardin de leurs voisins et qui s’inscrit dans le registre des productions Apatow avec adolescents attardés qui tentent de devenir des adultes accomplis mais restent figés dans leurs années fac et leur goût immodéré pour les fêtes, l’alcool et les joints. On retrouve d’ailleurs en tête d’affiche toujours aussi à l’aise dans cet emploi, le même commentaire pouvant s’appliquer à en séducteur vulgaire et à Dave Franco en copain un peu fade.

est marié à la plus sérieuse qui ne se contente pas d’être une mégère prévisible mais rivalise d’ingéniosité diabolique avec son époux pour résister à l’ennemi, surtout lorsque le conflit va atteindre une forme de violence hargneuse. Elle se révèle plus démoniaque que son mari dans sa détermination à ruiner les soirées bruyantes de leurs voisins et parfois particulièrement absurdes, comme une fête déguisée dédiée à avec des participants manifestement peu cinéphiles. C’est d’ailleurs l’actrice elle-même qui a demandé à être plus active et à ne pas se contenter d’être une épouse et une mère modèle. Elle prend un malin plaisir à s’encanailler de plus en plus régulièrement dans ces comédies potaches pour lesquelles elle possède un aplomb original comme dans ou où elle fut une excellente méchante.

Zac Efron et Dave Franco
et Dave Franco

Forever young

Le couple entretient avec un délice non feint cette guerre de territoire qui leur permet de prolonger artificiellement leur jeunesse et de se laisser aller à des comportements régressifs. Leurs deux adversaires ont des motivations qui vont finir par s’opposer. La fraternité permet à Pete (Dave Franco, frère de James) de se distraire de ses études qu’il prend au sérieux le temps de l’année scolaire, elles offrent à Teddy un détournement à sa scolarité désastreuse. Ce rôle de fringant fêtard permet à de poursuivre sa tentative de s’émanciper de l’univers niais de High School Musical et de viser une carrière qu’il espère certainement aussi riche que celle de . Après Paperboy de Lee Daniels, son évolution est prometteuse en attendant des projets un peu plus complexes que cette comédie plaisante certes mais inoffensive malgré une belle série de gags scabreux.

nos pires voisins 00

À noter dans la distribution la présence de (Phoebe dans Friends) en drôle directrice d’université dont l’appellation ‘Dean’ pour doyen d’université va déstabiliser l’australienne Mrs Radner pour l’une des meilleures blagues, presque invisible, du film. Le bébé Stella est un témoin très expressif des dérapages de ses parents qui se voulaient libéraux et vont révéler leurs instincts conservateurs pour battre leurs voisins par tous les moyens possibles, même les plus honteux.

nos pires voisins 07

Résumé

Après le savoureux Sans Sarah rien ne va, le pas drôle du tout et le convenu , Nicholas Stoller signe une comédie amusante à défaut d’être d’une grande originalité, victime de quelques gags recyclés et de la dimension moralisatrice des comédies contemporaines plus ou moins involontairement puritaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici