News — 31 mars 2016
News de la planète ciné (31 mars 2016, semaine 13)

garry shandling iron man 2

Disparition soudaine de l’humoriste et comédien le jeudi 24 mars à l’âge de 66 ans. On lui doit la série comique It’s The Garry Shandling Show (1986 – 1990) dont le style a inspiré de nombreuses séries telles que , Extras, et bien d’autres qui ont permis à des acteurs et auteurs ayant débuté dans le stand-up de briller sur le petit écran, et de brouiller les lignes entre un humour très écrit et les improvisations. Sa parodie des «late shows» (émissions comiques du soir) mêlaient personnalités dans leur propre rôle et des personnages fictifs totalement paranoïaques et égocentriques. Plus clairement fictif, pousse le concept encore plus loin. Cette série inventive, assez méchante, contemporaine de Seinfeld notamment, était l’oeuvre d’un esprit caustique assez réjouissant. Il a été cité 18 fois aux Emmys pour cette série (producteur, auteur, acteur principal), n’en remportant qu’un en tant qu’auteur pour la dernière saison. Au cinéma, sa carrière est plus limitée. Dans de Peter Chelsom, il était l’ami de Warren Beatty qu’il croisait déjà dans Rendez-vous avec le destin, remake de Elle et lui qui fut le tout dernier film de Katharine Hepburn. On le voit dans Joyeux Noël (Mixed Nuts), triste remake du Père Noël est une ordure, De quelle planète viens-tu ? dont il est le coscénariste et dans le rôle du sénateur Stern dans les films et Captain America : Le Soldat de l’hiver dans lequel il s’avère être aux ordres de la société secrète Hydra. Pas connu en France, son influence est importante sur ses contemporains de l’humour grâce à son humour audacieux sur la forme et le fond, de (voir vidéo ci-dessous) à Conan O’Brien (voir son hommage, re- ci dessous) en passant par (voir lien). Il est décédé d’une crise cardiaque.

Luc Besson révèle sur son compte twitter la première image de son nouveau film (le 17ème) Valerian et la cité des mille planètes d’après la bande dessinée de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières avec Dane DeHann et Cara Delevingne qui apparaissent à ses côtés, dans des costumes plus sombres que ceux de la BD d’origine. Une photo suivie d’autres publiées par Entertainment Weekly. Sortie prévue pour l’été 2017.

valerian et la cité des mille planètes 00

(photo : Vikram Gounassegarin)

(photo : Vikram Gounassegarin)

(photo : Vikram Gounassegarin)

(photo : Vikram Gounassegarin)

(photo : Eric Gandois)

(photo : Eric Gandois)

(photo : Luc Besson)

(photo : Luc Besson)

Histoire de vous traumatiser chers lecteurs, voici quelques photos du tournage d’un film que l’on imagine déjà indispensable, la version cinéma de Alerte à Malibu avec dans le rôle de Mitch Bucannon, honteusement volé à David (Hassel)Hoff (il aurait charcuté son nom après son visage) qui ne lui en tient manifestement pas rigueur. Modeste cameo ou vrai rôle ? Wait and see ce long-métrage qui sera réalisé par Seth Gordon (Comment tuer son boss ? ; Arnaque à la carte) et où apparaîtront également Zac Efron, Alexandra Daddario, Priyanka Chopra et Kelly Rohrbach qui sera la nouvelle C.J. Parker (Pamela Anderson dans la série). Sortie aux Etats-Unis le 19 mai 2017.

david hasselhoff dwayne johnson alerte a malibu 03

Autre remake encore, celui de avec l’éternelle question sans réponse (sinon mercantile – oui, ça dénonce) : pourquoi ? Oui, pourquoi, refaire une nouvelle version de cette comédie réalisée par le coordinateur de cascades Hal Needham (on y casse beaucoup de voitures) avec Burt Reynolds, Roger Moore, Farrah Fawcett, Adrienne Barbeau, Dean Martin, Jackie Chan, Sammy Davis Jr et Dom DeLuise ? Certes, elle a des défauts mais on peut avoir quasiment la certitude que ce sera moins bien. Le remake sera réalisé par Etan Cohen, à qui l’on doit Get Hard, comédie très mal reçue avec Kevin Hart et Will Ferrell. Il est aussi le scénariste de Tonnerre sous les tropiques et Men in Black III. Information révélée par le site Deadline.

Remake encore et toujours : c’est un peu une arlésienne, le projet est évoqué depuis des années mais cette fois-ci le remake du film culte L’Échelle de Jacob écrit par Bruce Joel Rubin (Ghost) et réalisé par Adrian Lyne (Liaison Fatale) en 1990 semble bien avancé. Michael Ealy remplacerait Tim Robbins dans un rôle sur lequel il vaut mieux ne rien dire. Une idée condamnée d’avance à l’échec, le film d’origine étant plus que remarquable, surprenant, original, inattendu. Le film sera réalisé par un certain David Rosenthal (rien de palpitant au compteur), sur un scénario réécrit d’abord par Jake Wade Wall (les remakes de Hitcher et Terreur sur la Ligne et Cabin Fever 3) repris ensuite par Jeff Buhler (Midnight Meat Train) puis Sarah Thorp (Instincts meurtriers avec Andy Garcia et Le Chasseur de primes d’Andy Tennant, avec Jennifer Aniston et Gerard Butler). Tout cela n’est guère rassurant. Selon Variety, le film serait plus précisément un reboot, un thriller d’action paranoïaque situé de nos jours (l’original était lié à la guerre du Vietnam) avec deux frères au cœur de l’intrigue.

Et hop, une quatrième news sur un remake / reboot etc… avec l’annonce par le site Deadline que l’actrice (Star Wars le Réveil de la Force) serait en négociations pour reprendre le rôle de Lara Croft dans le reboot de Tomb Raider déjà interprétée par Rhona Mitra (première incarnation «publicitaire» essentiellement) et Angelina Jolie pour deux films au début des années 2000. L’actrice précise au Hollywood Reporter qu’aucune offre n’a été formellement faite.

Star Wars Le Réveil de la Force Daisy Ridley

Après Birdman et Spotlight, Michael Keaton sera-t-il pour la troisième année consécutive à l’affiche d’un lauréat de l’Oscar ? Il est trop tôt pour le dire évidemment mais il devrait à nouveau surprendre dans de John Lee Hancock, biopic consacré à Ray Krok, l’homme qui racheta la marque Mac Donald’s aux frères Mac et Dick McDonald dans les années 50. Le film dont le sujet a de faux airs de Social Network, réunit également Nick Offerman, Laura Dern et Linda Cardellini.

the-founder-teaser-poster

Five, comédie dramatique chorale réalisée et interprétée par Igor Gotesman et portée surtout par la performance comique de Pierre Niney, est sorti en salles ce mercredi 30 mars. Il vient de remporter le Prix Cinéma 2016 de la Fondation Barrière «De l’écrit…à l’écran et à la scène». Le jury était présidé par Gérard Jugnot, accompagné de Laura Smet, Claire Nebout, Jérôme Commandeur, Olivier Jahan, Jean-Paul Salomé, Gérard Krawczyk, Léa Fazer et des journalistes Evangeline Barbaroux (TF1) et Stéphane Boudsocq.

five

L’édition de , grand festival qui se déroule tous les ans à Montpellier, lance son appel à inscriptions. En 2015, l’Antigone d’or a été remis à Montanha qui sort en salles le 4 mai. Le 38e Cinemed aura lieu du 21 au 29 octobre 2016. L’inscription de films en ligne pour la sélection aux différentes compétitions et aux panoramas ainsi que pour la Bourse d’aide au développement est ouverte du 22 mars au 21 août sur le site www.cinemed.tm.fr. Sont éligibles les films réalisés depuis le 1er juillet 2015 dont le sujet et le traitement contribuent à enrichir les représentations filmiques de la Méditerranée et dont le réalisateur est originaire de l’un des États du bassin méditerranéen, de la mer Noire, du Portugal et de l’Arménie. Dates limites des inscriptions : 22 août 2016 (longs métrages fiction), 15 juillet (courts métrages fiction, documentaires, bourse d’aide au développement). Le Prix du public Midi Libre lors du 37e Cinemed, Good Luck Algeria de Farid Bentoumi sort ce mercredi 30 mars tout comme Volta à terra de João Pedro Plácido, Prix Ulysse du documentaire CCAS-Montpellier Méditerranée Métropole et Prix de la première œuvre CCU-Crous de Montpellier. Le 19 février dernier Christophe Leparc et Aurélie Filippetti, ministre de la culture entre 2012 et 2014, avaient été respectivement nommés directeur et présidente du Festival international du cinéma méditerranéen.

Christophe Leparc et Aurélie Filippetti Montpellier Méditerranée Métropole

Le 17e Printemps du Cinéma (du 20 au 22 mars)‏ a enregistré 2,2 millions de spectateurs, soit une baisse d’environ 16% par rapport à l’année précédente, ce qui n’est guère étonnant après les attentats à Bruxelles, certains directeurs de salles ayant constaté une nette baisse de fréquentation dans les journées qui ont suivi. Le passage du prix de la place de 3,50 à 4 euros est peut-être un autre facteur.

Articles semblables

Partage

Auteur

Pascal Le Duff
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(1) Reader Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *