National Society of Film Critics 2023 : le palmarès

0
552

Aftersun © 2021 Sarah Makharine / AZ Celtic Films / BBC Films / Pastel / Screen Scotland / A24 / Mubi / Condor Distribution
Tous droits réservés

On entre à présent dans la phase chaude de la saison 2022/23 des prix de cinéma. Tout au long de cette deuxième semaine du mois de janvier, il n’y aura quasiment aucun jour dépourvu d’annonces de nominations ou de prix. La vénérable National Society of Film Critics s’est positionnée juste avant cet embouteillage de visibilité médiatique, puisqu’elle a communiqué ses 57èmes lauréats avant-hier, le samedi 7 janvier. Comme ce fut le cas les années précédentes, le vote a eu lieu en ligne. 54 des 62 membres de l’association y ont participé, selon la méthode du bulletin pondéré.

Seront ensuite au programme de cette semaine d’actualité de cinéma particulièrement chargée : ce jour le syndicat des chefs-opérateurs américains, demain la 80ème cérémonie des Golden Globes de la presse étrangère à Hollywood, apparemment d’ores et déjà sortie de son purgatoire médiatique, mercredi à la fois les nominations des acteurs et des réalisateurs américains et, enfin, jeudi celles du syndicat des producteurs. C’est alors en toute logique que le vote pour les nominations aux 95èmes Oscars s’ouvre de même cette semaine. Les plus de dix mille membres de l’Académie du cinéma américain auront cinq jours, du jeudi 12 au mardi 17 janvier, pour faire leurs choix. Leurs nominations, quant à elles, seront annoncées le mardi 24 janvier, de nouveau sous forme de la traditionnelle conférence de presse matinale à Los Angeles.

Les Banshees d’Inisherin © 2022 Blueprint Pictures / Film 4 / MSG Entertainment / Searchlight Pictures /
The Walt Disney Company France Tous droits réservés

Le champion des trois principales associations de critiques outre-Atlantique se nomme donc Tár. En effet, le troisième long-métrage de Todd Field avait auparavant été victorieux auprès des critiques de New York et de Los Angeles, où il avait occupé la première place du podium ex æquo avec Everything Everywhere All At Once de Daniel Kwan et Daniel Scheinert. Ce dernier film voit aussi son acteur Ke Huy Quan triplement sollicité dans la catégorie du Meilleur acteur dans un second rôle.

La même chose vaut enfin pour l’impériale Cate Blanchett dans Tár, qui avait commencé sa troisième tournée de sacres – après ceux pour The Aviator de Martin Scorsese et Blue Jasmine de Woody Allen – dès la rentrée et sa Coupe Volpi au Festival de Venise. La récolte était légèrement moins exhaustive pour son partenaire de palmarès festivalier Colin Farrell, une fois de plus cité ici pour son interprétation dans Les Banshees d’Inisherin de Martin McDonagh, ainsi que dans After Yang de Kogonada.

La réalisatrice écossaise Charlotte Welles avait présenté son premier long-métrage Aftersun à la Semaine de la Critique cannoise l’année dernière. Elle est désormais la quatrième réalisatrice honorée par la National Society of Film Critics, après Kathryn Bigelow pour Démineurs en 2010, Greta Gerwig à deux reprises pour Lady Bird en 2018 et Les Filles du docteur March en 2020 et Chloé Zhao pour Nomadland en 2021. Ke Huy Quan est le deuxième acteur d’origine asiatique primé comme Meilleur acteur dans un second rôle, quatre ans après Steven Yeun dans Burning de Lee Chang-dong.

Et Cate Blanchett rejoint le club exclusif des actrices doublement récompensées par l’association auquel appartenaient jusqu’à présent par ordre chronologique ses quatre consœurs Sissy Spacek (Carrie au bal du diable et Nashville Lady), Reese Witherspoon (L’Arriviste et Walk the Line), Julie Christie (L’Amour et après et Loin d’elle) et Sally Hawkins (Be Happy et La Forme de l’eau). Au détail près que l’actrice australienne avait déjà été citée comme Meilleure actrice dans un second rôle en 2008 pour I’m not there de Todd Haynes.

Everything Everywhere All At Once © 2022 Allyson Riggs / Gozie Agbo / Hotdog Hands / IAC Films / A 24 / Pathe Live
Tous droits réservés

Meilleur Film : Tár de Todd Field, sortie française le 25 janvier
Meilleure réalisatrice : Charlotte Wells pour Aftersun, sortie française le 1er février
Meilleure actrice : Cate Blanchett dans Tár, sortie française le 25 janvier
Meilleur acteur : Colin Farrell dans After Yang et Les Banshees d’Inisherin
Meilleure actrice dans un second rôle : Kerry Condon dans Les Banshees d’Inisherin
Meilleur acteur dans un second rôle : Ke Huy Quan dans Everything Everywhere All At Once
Meilleur scénario : Tár par Todd Field, sortie française le 25 janvier
Meilleur Film étranger : Eo (Pologne) de Jerzy Skolimowski
Meilleur Documentaire : Toute la beauté et le sang versé de Laura Poitras, sortie française le 15 mars
Meilleure photo : Eo – Michal Dymek
Prix Film Heritage : Jeanine Basinger, professeur à l’université Wesleyan / le site Screen Slate / la chaîne Turner Classic Movies

Toute la beauté et le sang versé © 2021 avec l’aimable autorisation de Nan Goldin / Altitude / Participant /
Pyramide Distribution Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici