Décès du chef-opérateur Owen Roizman

0
675

French Connection © 1971 Philip D’Antonio Productions / Schine-Moore Productions / 20th Century Fox /
The Walt Disney Company France Tous droits réservés

Le chef-opérateur américain Owen Roizman est décédé le 6 janvier à Encino en Californie. Il était âgé de 86 ans. L’un des artisans incontournables de la période du Nouvel Hollywood, Roizman avait collaboré à plusieurs reprises avec les réalisateurs William Friedkin, Sydney Pollack et Lawrence Kasdan. On lui doit les images saisissantes de films aussi mémorables que French Connection, L’Exorciste, Les Trois jours du Condor, Network Main basse sur la TV et Tootsie.

L’Exorciste © 1973 Josh Weiner / Hoya Productions / Warner Bros. France Tous droits réservés

Venu du monde de la publicité, Owen Roizman avait failli voir sa carrière se terminer prématurément, puisque son premier film Stop de Bill Gunn n’a jamais été distribué. Sa chance avait tourné drastiquement dès son deuxième film, le classique du genre policier French Connection de William Friedkin – Oscar du Meilleur Film en 1972 – et sa course poursuite spectaculaire dans les rues de New York. Avant de refaire équipe avec le réalisateur deux ans plus tard sur une autre œuvre marquante de l’Histoire du cinéma, le chef-opérateur débutant avait également travaillé sur Tombe les filles et tais-toi de Herbert Ross, l’émission « Liza with a Z » de Bob Fosse et Le Brise cœur de Elaine May. Autre genre, même équipe pour le film d’horreur phare des années ’70 L’Exorciste sur lequel Roizman avait retrouvé William Friedkin en 1973.

Tootsie © 1982 Brian Hamill / Mirage Enterprises / Delphi Films / Columbia Pictures / Sony Pictures Releasing France
Tous droits réservés

Or, après avoir éclairé le thriller urbain Les Pirates du métro de Joseph Sargent et le film d’épouvante Les Femmes de Stepford de Bryan Forbes, Owen Roizman allait faire la connaissance du réalisateur avec lequel il allait collaboré pendant quinze ans et cinq films : Sydney Pollack. De Les Trois jours du Condor en 1975 jusqu’à Havana en 1990, en passant par Le Cavalier électrique, Absence de malice et Tootsie, ce duo à la mise en scène et derrière la caméra allait traverser les genres et créer ensemble quelques films marquants du cinéma américain des années ’70 et ’80.

Grand Canyon Au cœur de la ville © 1991 Gemma LaMana / 20th Century Fox / The Walt Disney Company France
Tous droits réservés

Vers la fin de sa carrière dans les années ’90, Owen Roizman avait rencontré un autre compagnon récurrent de tournage en la personne du réalisateur Lawrence Kasdan. Avec lui, il avait signé responsable de la photo de quatre films : Je t’aime à te tuer, Grand Canyon Au cœur de la ville – Ours d’or au Festival de Berlin en 1992 –, Wyatt Earp et French Kiss. Entre-temps, il avait été le chef-opérateur ponctuel de Irvin Kershner (La Revanche d’un homme nommé Cheval), Sidney Lumet (Network Main basse sur la TV), Ulu Grosbard (Le Récidiviste et Sanglantes confessions), Harold Becker (Flics-frac ! et Taps) et Barry Sonnenfeld (La Famille Addams).

Wyatt Earp © 1994 Ben Glass / Kasdan Pictures / Tig Productions / Warner Bros. France Tous droits réservés

Owen Roizman a été nommé à cinq reprises à l’Oscar de la Meilleure photo pour French Connection, L’Exorciste, Network Main basse sur la TV, Tootsie et Wyatt Earp. Il avait reçu un Oscar honorifique pour l’ensemble de sa carrière en 2017, devenant alors le troisième chef-opérateur honoré de la sorte après Jack Cardiff et Gordon Willis. Ses confrères de l’American Society of Cinematographers lui avaient d’ores et déjà remis leur prix honorifique vingt ans plus tôt. Il y avait également été nommé en 1995 pour la photo de Wyatt Earp.

La Famille Addams © 1991 Melinda Sue Gordon / Scott Rudin Productions / Orion Pictures / Paramount Pictures /
Splendor Films Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici