Sorties de la semaine — 09 mars 2016
Les sorties du 9 mars 2016

Assassin

Le faux problème de l’embarras du choix se pose avec son intensité habituelle ce mercredi. Semaine après semaine, le programme des sorties cinéma en France en général, et à Paris en particulier, est si riche et varié que l’on ne sait plus où en donner de la tête. En ce jour de grève nationale et de temps hivernal, la sélection se distingue même par sa qualité apparente, puisque on aurait a priori du mal à y trouver d’emblée un échec certain. Libre à chacun donc de se faire une toile, ou deux, ou trois, pendant les sept jours à venir, selon ses préférences personnelles à partir de la vingtaine de titres récents et quasiment autant du côté des reprises. Pour notre part, il ne nous reste qu’à saluer une fois de plus le remarquable travail des distributeurs et des exploitants français, qui paraît être – comble du bonheur de cinéphile – en phase avec le public. Celui-ci s’est en effet rué par dizaines de millions dans les salles obscures pendant le mois dernier.

SeulContreTous

Notre coup de cœur de la semaine est le drame intimiste de Lenny Abrahamson, couronné de l’Oscar de la Meilleure actrice pour Brie Larson il y a dix jours. La prémisse a beau ne pas être des plus alléchantes, il s’agit d’un film fort et touchant, qui explore avec beaucoup de délicatesse le lien entre une mère séquestrée pendant des années et son fils né en captivité. Parmi les films qui sont passés à travers les mailles hélas toujours trop grossières de notre emploi du temps de projections de presse, c’est le nouveau Hou Hsiao-hsien qui nous donne le plus envie. Prix de la mise en scène au dernier festival de Cannes, constitue le mariage aussi improbable qu’enivrant entre les arts martiaux et le style contemplatif du réalisateur taïwanais, dont la rétrospective des films se poursuit encore à la Cinémathèque Française jusqu’à la fin du mois. Enfin, notre petit plaisir coupable serait le drame édifiant à la sauce hollywoodienne de Peter Landesman, dans lequel Will Smith joue le héros qui ose affronter l’équivalent américain de la FIFA, en termes de pouvoir commercial et de pratiques douteuses.

Brooklyn

Les offres séduisantes se poursuivent avec de John Crowley, reparti bredouille des Oscars, mais néanmoins un beau drame, très sobre dans son versant romantique, sur l’immigration depuis l’Irlande vers les Etats-Unis. C’est l’amour de Paul Vecchiali aborde le plus excitant des sentiments humains avec la désinvolture habituelle du réalisateur, qui ne convient peut-être pas à tout le monde mais que nous apprécions pour son état d’esprit iconoclaste. Dieumerci, le troisième film de Lucien Jean-Baptiste, prouve que la comédie intelligente à la française existe. Puis, Suite armoricaine de Pascale Breton et de Emmanuel Bourdieu sont des signes encourageants supplémentaires de la vigueur du cinéma hexagonal. Enfin, la grosse machine américaine de la semaine, de Robert Schwentke, n’est pas aussi formatée qu’il ne paraît et a par conséquent droit à notre approbation mesurée.

Yojimbo

En plus de ces quelques recommandations, nullement exhaustives parce qu’elles passent par exemple complètement à côté des documentaires de la semaine, qui nous parlent des campagnes françaises ( de Jérôme Ségur) et des prostituées ivoiriennes (Little Go Girls de Eliane De La Tour), vous aurez déjà fort à faire à regarder tous les films qui ressortent cette semaine, après une période plus ou moins longue d’invisibilité sur les écrans français. Tandis que de James Gray et The Party de Blake Edwards ont tendance à y faire un passage éclair à intervalles réguliers, la première partie de la rétrospective par les soins de Carlotta nous paraît plus exclusive et riche en découvertes, notamment grâce à deux inédits parmi les neuf films inclus dans ce programme, avant la suite sans date de sortie pour l’instant. Notre deuxième maison, Les Fauvettes, s’engage, quant à elle, dans un cycle David Lean, ainsi qu’une carte blanche donnée au réalisateur Jean-Pierre Jeunet.


 

de José Luis Rugeles (Colombie, Drame, 1h32, distribué sur 30 copies) avec Karen Torres, Carlos Clavijo et Erik Ruiz

The Assassin de Hou Hsiao-hsien (Taïwan, Drame, 1h45, distribué sur 83 copies) avec Shu Qi, Chang Chen et Satoshi Tsumabuki

Brooklyn de John Crowley (Irlande, Drame, 1h51, distribué sur 80 copies) avec Saoirse Ronan, Domhnall Gle ason et Emory Cohen

C’est l’amour de Paul Vecchiali (France, Comédie dramatique, 1h37, distribué sur 6 copies) avec Pascale Cervo, Astrid Adverbe et Julien Lucq

de Dominik Moll (France, Comédie, 1h41, distribué sur 166 copies) avec François Damiens, Vincent Macaigne et Veerle Baetens

Dieumerci de Lucien Jean-Baptiste (France, Comédie, 1h35, distribué sur 241 copies) avec Lucien Jean-Baptiste, Baptiste Lecaplain et Delphine Theodore

Divergente 3 Au-delà du mur de Robert Schwentke (Etats-Unis, Science-fiction, 2h01, distribué sur 654 copies) avec Shailene Woodley, Theo James et Ansel Elgort (critique)

La Gueule du loup de Jérôme Ségur (France, Documentaire, 1h20, distribué sur 10 copies)

Leave to remain de Bruce Goodison (Royaume-Uni, Drame, 1h30, distribué sur 4 copies) avec Toby Jones, Noof Ousellam et Yasmin Mwanza

Lettres au père Jacob de Klaus Haro (Finlande, Drame, 1h15, distribué sur 23 copies) avec Kaarina Hazard, Heikki Nousiainen et Jukka Keinonen

Little Go Girls de Eliane De La Tour (France, Documentaire, 1h18, distribué sur 7 copies)

Louis-Ferdinand Céline de Emmanuel Bourdieu (France, Comédie dramatique, 1h37, distribué sur 38 copies) avec Denis Lavant, Geraldine Pailhas et Philip Desmeules

Pseudonym de Thierry Sebban (France, Thriller, 1h14, distribué sur 23 copies) avec Perrine Tourneux, Thierry Sebban et Igor Skreblin

de Laurence Thrush (Etats-Unis, Drame, 1h36, distribué sur 10 copies) avec Joy Hillie, Sandra Escalante et Suzanne Faha

Room de Lenny Abrahamson (Canada, Drame, 1h58, distribué sur 174 copies) avec Brie Larson, Jacob Tremblay et Joan Allen (critique)

Seul contre tous de Peter Landesman (Etats-Unis, Drame, 2h02) avec Will Smith, Gugu Mbatha-Raw et Alec Baldwin

de Ina Mihalache (France, Comédie dramatique, 1h07, distribué sur 14 copies) avec Ina Mihalache, Pierre Siankowski et Francis Van Litsenborgh

Suite armoricaine de Pascale Breton (France, Drame, 2h28, distribué sur 35 copies) avec Valérie Dréville, Kaou Langoët et Elina Löwensohn

Reprises

 

Little Odessa (1995) de James Gray (Etats-Unis, Gangster, 1h38, distribué sur 2 copies) avec Tim Roth, Edward Furlong et Vanessa Redgrave

The Party (1968) de Blake Edwards (Etats-Unis, Comédie, 1h39, distribué sur 8 copies) avec Peter Sellers, Claudine Longet et J. Edward McKinley

Rétrospective Akira Kurosawa Partie 1 (1945-70) de Akira Kurosawa (Japon, 9 films, distribué sur 12 copies)

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles