Les sorties du 8 mars 2023

0
1039

Nayola © 2022 Praça Filmes / Il Luster Films / JPL Films / Urban Distribution Tous droits réservés

Les vacances sont terminées. Les grèves ne font que commencer. Et la météo capricieuse, avec beaucoup de vent et pas mal de pluie, incite à aller se mettre à l’abri, par exemple dans une belle salle obscure. Tant mieux alors que le programme des sorties cinéma d’aujourd’hui regorge de propositions alléchantes, contrairement à celui des deux semaines précédentes ! Il y en a pour tous les goûts ou presque et vous aurez donc l’embarras du choix en cette semaine de cinéma, qui culminera avec la 95ème cérémonie des Oscars dans la nuit de dimanche à lundi.

Bon nombre de candidats à la récompense suprême d’Hollywood ont d’ores et déjà quitté l’affiche. Deux profitent de l’événement pour leur distribution française : Women Talking de Sarah Polley nommé comme Meilleur Film et pour son scénario adapté, ainsi que The Whale de Darren Aronofsky et ses trois citations dans les catégories du Meilleur acteur, de la Meilleure actrice dans un second rôle et du Meilleur maquillage. Et, fait assez rare, le grand favori Everything Everywhere All At Once de Daniel Kwan et Daniel Scheinert bénéficie même d’une ressortie en bonne et due forme, six mois après sa sortie initiale fin août 2022.

Face à un tel embarras du choix, nos trois coups de cœur de la semaine sont plus que jamais arbitraires. Le premier d’entre eux mériterait presque la mention « approuvé par la rédaction », au détail près que notre rédacteur en chef Pascal n’y avait guère accroché. Contrairement à notre critique maison Jean-Jacques et nous-mêmes, quasiment conquis sans réserve par l’étrangeté passionnante de Music de Angela Schanelec. L’action est sensiblement plus concrète et violente dans le beau film d’animation Nayola de José Miguel Ribeiro sur la guerre civile en Angola. Enfin, en cette journée internationale des droits des femmes, comment ne pas être partial envers Women Talking et sa mise en accusation cinglante de l’emprise machiste sur ce groupe de femmes-là en particulier, mais hélas également sur beaucoup trop de femmes à travers le monde en général ?

Toi non plus tu n’as rien vu © 2022 Sensito Films / Jour2Fête Distribution Tous droits réservés

Il y a tellement d’autres films dignes d’intérêt qui sortent ce mercredi qu’on ne sait pas trop où en donner de la tête et de nos yeux ! Les fans d’Agathe Bonitzer et d’André Dussollier – il y en a ? – devront même regarder deux films cette semaine pour soutenir leurs acteurs préférés. Et les derniers films avec Isabelle Huppert et Fabrice Luchini remontent à peine à une et trois semaines respectivement. Tout ce beau monde, ou presque, se retrouve devant la caméra du prolifique François Ozon, apparemment très inspiré avec son adaptation d’une pièce de théâtre Mon crime. Personnellement, on est plutôt un admirateur inconditionnel de Grégoire Colin, lui aussi très demandé ces derniers temps, qu’on se fera un plaisir de retrouver dans le thriller Toi non plus tu n’as rien vu de Béatrice Pollet.

Et c’est loin d’être fini, puisque vous pourriez accompagner Emma Thompson en plein dépaysement romantique dans Et l’amour dans tout ça ? de Shekhar Kapur, tenter d’échapper à l’un des aspects les plus pernicieux du changement climatique dans nos latitudes grâce à En plein feu de Quentin Reynaud, vivre une histoire de famille poisseuse qui a rencontré l’approbation de Jean-Jacques dans Tengo sueños eléctricos de Valentina Maurel ou bien vous préparer de bonnes petites frayeurs avec Comme une actrice de Sébastien Bailly côté français et Scream VI de Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett côté américain. Quel programme ! Sans oublier les trois ressorties, les vraies : l’un des films les plus jouissifs de Bong Joon-ho, ainsi que la découverte en deux films, pour l’instant, d’une réalisatrice bulgare des années 1960.

En toute liberté © 2023 Aloest Productions / Echo Studio / L’Atelier Distribution Tous droits réservés

En cette première semaine de l’opération Best of Doc, le documentaire est de même de la partie. Au moins trois d’entre eux nous paraissent passionnants par leur sujet et leur forme filmique. Dans En toute liberté de Xavier De Lauzanne, vous verrez un autre visage de l’Irak : celui d’une volonté d’informer en dehors des obligations politiques et religieuses, omniprésentes dans ce pays si éprouvé depuis le début du siècle. Dans Les Orphelins de Sankara de Géraldine Berger, le destin hors du commun d’orphelins burkinabés envoyés à Cuba par le président Thomas Sankara est évoqué sans excès de nostalgie de cette parenthèse enchantée de l’Histoire africaine. Enfin, le chanteur mythique français Christophe nous emmène en tournée en 2002 dans Christophe définitivement de Dominique Gonzalez-Foerster et Ange Leccia, dix-huit ans avant sa disparition il y a bientôt trois ans.


Christophe définitivement de Dominique Gonzalez-Foerster et Ange Leccia (France, Documentaire, 1h24)

Comme une actrice de Sébastien Bailly (France, Comédie dramatique, 1h33) avec Julie Gayet, Benjamin Biolay et Agathe Bonitzer

En plein feu de Quentin Reynaud (France, Drame, 1h25, distribué sur 199 copies) avec Alex Lutz, André Dussollier et Sophie Parel

En toute liberté de Xavier De Lauzanne (France, Documentaire, 1h30, distribué sur 15 copies)

Et l’amour dans tout ça ? de Shekhar Kapur (Royaume-Uni, Comédie romantique, 1h49, distribué sur 187 copies) avec Lily James, Shazad Latif et Shabana Azmi

Femme De mère en fille de Valérie Guillaudot (France, Documentaire, 1h14, distribué sur 10 copies)

Mon crime de François Ozon (France, Comédie dramatique, 1h43, distribué sur 600 copies) avec Nadia Tereszkiewicz, Rebecca Marder et Isabelle Huppert

Music de Angela Schanelec (Allemagne, Drame, 1h48) avec Aliocha Schneider, Agathe Bonitzer et Argyris Xafis (critiques de Jean-Jacques et de Tobias)

Nayola de José Miguel Ribeiro (Portugal, Animation, 1h20)

Les Orphelins de Sankara de Géraldine Berger (France, Documentaire, 1h24, distribué sur 5 copies)

Scream VI de Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett (États-Unis, Horreur, 2h04, distribué sur 450 copies) avec Melissa Barrera, Jenna Ortega et Courteney Cox

Seule Les Dossiers Silvercloud de Jérôme Dassier (France, Thriller, 1h34) avec Asia Argento, Jeanne Balibar et Joseph Rezwin

Tengo sueños eléctricos de Valentina Maurel (Costa Rica, Drame, 1h42, distribué sur 32 copies) avec Daniela Marin Navarro, Reinaldo Amien Gutierrez et José Pablo Segreda Johanning (critique)

Toi non plus tu n’as rien vu de Béatrice Pollet (France, Drame judiciaire, 1h33) avec Maud Wyler, Géraldine Nakache et Grégoire Colin

The Whale de Darren Aronofsky (États-Unis, Drame, 1h57) avec Brendan Fraser, Sadie Sink et Samantha Morton

Women Talking de Sarah Polley (États-Unis, Drame, 1h44) avec Rooney Mara, Claire Foy et Jessie Buckley

Reprises

Everything Everywhere All At Once (2022) de Daniel Kwan et Daniel Scheinert (États-Unis, Fantastique, 2h20) avec Michelle Yeoh, Stephanie Hsu et Ke Huy Quan

The Host (2006) de Bong Joon-ho (Corée du Sud, Fantastique, 1h59) avec Song Kang-ho, Byeon Hie-bong et Park Hae-il

Binka Jeliazkova Éclat(s) d’une cinéaste révoltée (1961-1967) de Binka Jeliazkova (Bulgarie) : Nous étions jeunes et Le Ballon attaché

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici