Les sorties du 30 mars 2016

2
97

QuandOnA17Ans

Il faudra s’armer de patience avant que le printemps n’arrive, le vrai qui nous donne un avant-goût de l’été au niveau des températures, au lieu de nous faire grelotter dans un froid presque hivernal. Avant les premiers beaux jours de l’année, le cinéma devrait en toute logique tirer son épingle du jeu, grâce au programme hebdomadaire une fois de plus varié, quoique marqué par une opposition quasiment caricaturale entre l’inventivité française et la paresse hollywoodienne. Vous l’aurez compris, cette semaine encore nous donnons clairement l’avantage au cinéma français ou plutôt francophone à travers les deux coups de cœur de la rédaction : le français Quand on a 17 ans de André Téchiné et le canadien de Léa Pool.

Five

Faute d’avoir vu le deuxième dont notre cher confrère Jean-Jacques chante pourtant sans relâche les louanges, notre recommandation de ce mercredi est l’une des plus belles découvertes du dernier festival de Berlin, un drame d’adolescents très touchant qui traite son sujet dans l’air du temps avec une délicatesse désarmante. Or, si Quand on a 17 ans n’était pas de sortie cette semaine, nous aurions pu trouver sans trop de difficultés un remplaçant en , la comédie décapante de Igor Gotesman dans laquelle Pierre Niney est – comme souvent – brillant. D’autres bonnes surprises se bousculent au portillon, puisque le nouveau Michael Bay, , est certes très américain, mais au moins pas soumis à la vacuité formelle habituellement associée au réalisateur et que Good luck Algeria fournit la preuve guère nécessaire du talent de Sami Bouajila.

SunsetSong

Après les coups de cœur, le coup de gueule ! En effet, comment ne pas être dépité par la sortie de pas moins de trois suites vaines et superflues d’univers originaux qui n’en avaient nullement besoin ? Près de neuf-cents écrans seront trustés en France par ces films hautement dispensables que sont Kung Fu Panda 3, et . Tandis que le dernier passera certainement inaperçu – ce qui ne constitue une perte pour personne – les deux autres occuperont de la place, là où les films mis en avant dans le paragraphe précédent mériteraient une plus grande visibilité. A moins que les véritables victimes du raisonnement mercantile de certains distributeurs et exploitants ne soient les autres sorties de la semaine, venues de contrées aussi lointaines que les Philippines, la Chine, le Mexique, la Croatie, le Portugal et le Royaume-Uni.


 

13 hours de Michael Bay (Etats-Unis, Guerre, 2h25, distribué sur 142 copies) avec John Krasinski, James Badge Dale et Pablo Schreiber (critique)

Chronique de la fin du monde de Mauricio Cuervo (Colombie, Drame, 1h25) avec Victor Hugo Morant, Jimmy Vasquez et Claudia Aguirre

de Vanja D’Alcantara (France, Drame, 1h30, distribué sur 71 copies) avec Isabelle Carré, Niels Schneider et Fabrizio Rongione

de Lucile Chaufour (France, Documentaire, 1h20)

Five de Igor Gotesman (France, Comédie, 1h42) avec Pierre Niney, François Civil et Igor Gotesman (critique)

Good luck Algeria de Farid Bentoumi (France, Comédie, 1h30, distribué sur 172 copies) avec Sami Bouajila, Franck Gastambide et Chiara Mastroianni (critique)

Kung Fu Panda 3 de Jennifer Yuh (Etats-Unis, Animation, 1h30, distribué sur 671 copies)

Mariage à la grecque 2 de Kirk Jones (Etats-Unis, Comédie, 1h35, distribué sur 202 copies) avec Nia Vardalos, John Corbett et Lainie Kazan

de Jean-Louis Comolli, Jean-Louis Porte et Michel Samson (France, Documentaire, 1h17, distribué sur 1 copie)

 

Mise à l’épreuve 2 de Tim Story (Etats-Unis, Comédie, 1h42) avec Ice Cube, Kevin Hart et Olivia Munn (critique)

La Passion d’Augustine de Léa Pool (Canada, Drame, 1h43) avec Céline Bonnier, Lysandre Ménard et Diane Lavallée (critique)

Quand on a 17 ans de André Téchiné (France, Drame, 1h54, distribué sur 149 copies) avec Sandrine Kiberlain, Kacey Mottet Klein et Corentin Fila (critique)

Le Sanctuaire de Corin Hardy (Royaume-Uni, Horreur, 1h32) avec Joseph Mawle, Bojana Novakovic et Michael McElhatton

Shadow days de Zhao Dayong (Chine, Drame, 1h35) avec Liang Ming, Li Ziqian et Li Yu

de Dalibor Matanic (Croatie, Drame, 2h03, distribué sur 31 copies) avec Tihana Lazovic, Goran Markovic et Nives Ivankovic

de Terence Davies (Royaume-Uni, Drame, 2h15, distribué sur 30 copies) avec Agyness Deyn, Peter Mullan et Kevin Guthrie

Taklub de Brillante Mendoza (Philippines, Drame, 1h37) avec Nora Aunor, Julio Diaz et Lou Veloso

Un monstre à mille têtes de Rodrigo Pla (Mexique, Drame, 1h14, distribué sur 43 copies) avec Jana Raluy, Sebastian Aguirre et Hugo Albores

Undergronde de Francis Vadillo (France, Documentaire, 1h16, distribué sur 10 copies)

de Joao Pedro Placido (Portugal, Documentaire, 1h18, distribué sur 15 copies)

Reprises

 

(1946) de Julien Duvivier (France, Drame, 1h40, distribué sur 15 copies) avec Michel Simon, Viviane Romance et Max Dalban

(1954) de Billy Wilder (Etats-Unis, Comédie, 1h53, distribué sur 2 copies) avec Audrey Hepburn, Humphrey Bogart et William Holden

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici