Les sorties du 29 mars 2017

0
290

Les femmes débarquent en force sur les écrans de cinéma en cette fin du mois de mars, où les premiers beaux jours du printemps devraient plomber les chiffres du box-office, pourtant soutenu par les premières régions qui entameront leurs vacances de Pâques dès samedi. Et comme si ce penchant très féminin des sorties ne suffisait pas, bon nombre de ces œuvres ont été mises en scène par des réalisatrices, une coïncidence statistique qui est hélas encore loin d’être la règle. Notre coup de cœur de la semaine est bien sûr l’un des lauréats du dernier Festival de Berlin, Félicité de Alain Gomis, dont la critique par notre cher confrère Jean-Jacques – qui signe depuis toujours ses textes, n’en déplaise à Patrick Mille … – a eu un tel écho sur la page officielle du film, qu’il dépasse désormais les cent likes sur Facebook ! Si vous préférez des contes édifiants de facture un peu plus classique, nous vous conseillons également le drame historique A United Kingdom de Amma Assante, inspiré des faits réels qui avaient conduit à l’indépendance du Botswana il y a un demi-siècle.

La diversité fait sinon la force des autres histoires de femmes de sortie ce mercredi, entre les drames intimistes à caractère familial Paris la blanche de Lidia Leber Terki et Jazmin et Toussaint de Claudia Sainte-Luce, le film de genre Pris de court de Emmanuelle Cuau porté par une Virginie Efira décidément très demandée ces derniers mois, voire la comédie assez inoffensive Telle mère telle fille de Noémie Saglio dans laquelle Camille Cottin et Juliette Binoche ne font guère leur âge. La Binoche a l’air de vouloir se débarrasser d’un seul coup de ses films annuels à vocation commerciale cette semaine, puisque elle est également à l’affiche de Ghost in the Shell de Rupert Sanders, l’exception à la règle des héroïnes qu’on s’empressera de découvrir sur grand écran avant que le rouleau compresseur des nombreuses sorties chaque mercredi ne les fasse disparaître. Enfin, le film potentiellement le plus beau de la semaine nous paraît être Mai morire de Enrique Rivero, un retour aux sources sur un ton joliment mortuaire.

Et les hommes dans tout cela vous demandez-vous ? Ils sont logés à l’enseigne nullement enviables de Kev Adams dans la comédie très grand public Gangsterdam de Romain Lévy ou du bébé fâcheusement précoce du film d’animation Baby boss de Tom McGrath. Autant faire l’impasse sur tellement de virilité agaçante et se réfugier auprès de la sublime Stefania Sandrelli dans Je la connaissais bien de Antonio Pietrangeli ou bien en terre lointaine chez les Maoris pour un film néo-zélandais qui vaut amplement la peine d’être redécouvert : Utu de Geoff Murphy. Pour finir ce tour rapide des sorties hebdomadaires, existe-t-il une histoire qui parle plus des femmes et de leurs fantasmes les plus secrets que « Les Liaisons dangereuses » de Choderlos de Laclos ? Son adaptation par Milos Forman ne devra enfin plus subir la comparaison directe avec celle par Stephen Frears, grâce à sa ressortie en version restaurée dans les meilleures salles de répertoire !


A United Kingdom de Amma Asante (Royaume-Unis, Drame, 1h51, distribué sur 36 copies) avec David Oyelowo, Rosamund Pike et Jack Davenport

Baby boss de Tom McGrath (Etats-Unis, Animation, 1h37)

Félicité de Alain Gomis (France, Drame, 2h03, distribué sur 50 copies) avec Véronique Beya Mputu, Gaetan Claudia et Mpaka Longi (critique)

Gangsterdam de Romain Lévy (France, Comédie, 1h40, distribué sur 503 copies) avec Kev Adams, Manon Azem et Come Levin

Ghost in the Shell de Rupert Sanders (Etats-Unis, Action, 1h46) avec Scarlett Johansson, Joseph Naufahu et Michael Pitt

Jazmin et Toussaint de Claudia Sainte-Luce (Mexique, Drame, 1h41, distribué sur 5 copies) avec Claudia Sainte-Luce, Jimmy Jean-Louis et Pablo Sigal

Mai morire de Enrique Rivero (Mexique, Drame, 1h24) avec Margarita Saldana, Amalia Salas et Juan Chirinos

Orpheline de Arnaud Des Pallières (France, Drame, 1h57, distribué sur 120 copies) avec Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos et Jalil Lespert

Paris la blanche de Lidia Leber Terki (France, Drame, 1h25, distribué sur 38 copies) avec Tassadit Mandi, Zahir Bouzerar et Karole Rocher

Pourvu qu’on m’aime de Carlo Zoratti (Italie, Documentaire, 1h21)

https://youtu.be/y2WBX7wzxlk

Pris de court de Emmanuelle Cuau (France, Drame, 1h25) avec Virginie Efira, Gilbert Melki et Marilyne Canto

Telle mère telle fille de Noémie Saglio (France, Comédie, 1h34) avec Juliette Binoche, Camille Cottin et Lambert Wilson

Reprises

Je la connaissais bien (1965) de Antonio Pietrangeli (Italie, Comédie dramatique, 1h50, distribué sur 5 copies) avec Stefania Sandrelli, Jean-Claude Brialy et Nino Manfredi

https://youtu.be/VmVkLVNhyeE

Utu (1984) de Geoff Murphy (Nouvelle-Zélande, Aventure, 1h57, distribué sur 7 copies) avec Anzac Wallace, Merata Mita et Bruno Lawrence

Valmont (1989) de Milos Forman (France, Comédie dramatique, 2h20, distribué sur 6 copies) avec Colin Firth, Annette Bening et Meg Tilly

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici