Les sorties du 16 février 2022

0
627

Les Affluents © 2020 Horoma Films / Perspective Films / Local Films Distribution Tous droits réservés

En cette semaine où toute la France est en vacances d’hiver pendant au moins quelques jours, les distributeurs ont mis le paquet afin de satisfaire tous les goûts cinématographiques. Votre choix parmi la douzaine de films à l’affiche depuis mercredi s’opérera donc probablement en fonction de vos affinités avec tel ou tel genre, tel ou tel acteur / cinéaste. Permettez-nous néanmoins de mettre en avant trois films qui nous paraissent particulièrement valoir le détour par votre salle obscure préférée.

Le projet ambitieux de la réalisatrice Alice Diop est de créer une Cinémathèque idéale des banlieues du monde. Avec son documentaire intitulé sobrement Nous, présenté l’année dernière au Festival de Berlin, elle en pose en quelque sorte les fondations. Puisque les spectateurs parisiens seront largement privés de transports en commun ce vendredi pour cause de grève, faites le voyage sur la ligne B du RER par écran interposé, de Gif-sur-Yvette au sud jusqu’à Roissy au nord.

Dans le coup de cœur de notre critique maison Jean-Jacques – que nous partageons pleinement –, il est également question de voyage : celui d’une mère qui emmène son enfant mort-né dans un lieu de miracles dans la montagne. A voir dans Piccolo corpo de Laura Samani, sélectionné à la Semaine de la Critique cannoise en 2021.

Enfin, notre troisième recommandation de la semaine est elle aussi passée par la case du Festival de Cannes. C’était en 2020 à l’ACID. Puisque nous restons toujours un peu réfractaires aux expérimentations esthétiques de Bertrand Mandico, nous préférons donner le bénéfice du doute expérimental à ce conte moderne en trois volets venu du Cambodge, Les Affluents de Jessé Miceli.

La Vraie famille © 2021 Cédric Sartore / Deuxième Ligne Films / Petit Film / Le Pacte Tous droits réservés

Si vous ne pouvez que rêver de voir projetées ces trois perles filmiques dans un cinéma près de chez vous, l’offre des films grand public est également des plus respectables. Côté français, toujours aussi riche et varié, vous avez l’embarras du choix entre le deuxième long-métrage de notre ancien camarade de fac Fabien Gorgeart, le drame familial touchant La Vraie famille. Ou bien le genre de tragédie sociale au ton sobre dont Stéphane Brizé détient le secret au moins depuis La Loi du marché, déjà avec Vincent Lindon, Un autre monde. Ou bien un autre documentaire remarquable, Media Crash Qui a tué le débat public ? de Luc Hermann et Valentine Oberti sur la difficile résistance face au rouleau compresseur médiatique lancé depuis des années par Vincent Bolloré et consorts.

Le cinéma hollywoodien n’est guère en reste, bien que tous ses efforts soient concentrés cette semaine sur Uncharted de Ruben Fleischer. A première vue, il s’agirait d’une mise à jour de la formule aussi ancienne que l’univers d’Indiana Jones et de Benjamin Gates. De quoi passer deux heures à se divertir grâce à de l’action spectaculaire, en somme !

Tueurs de dames © 1955 Harold Hanscomb / Michael Balcon Productions / Ealing Studios / Studiocanal /
Swashbuckler Films Tous droits réservés

La surabondance des propositions de cinéma se poursuit auprès des films qui ressortent en salles cette semaine. Sauf que la filmographie en tant que réalisatrice de l’actrice japonaise Kinuyo Tanaka n’a jamais eu le privilège d’une distribution sur le territoire français. C’est désormais chose faite grâce à la rétrospective en six films, rassemblée par le Festival Lumière à Lyon et mise à la disposition des cinéphiles curieux à travers la France, grâce à l’infatigable Carlotta Films !

Personnellement, nous gardons un très bon souvenir du classique de la comédie britannique Tueurs de dames de Alexander Mackendrick. Ce sommet de la production des studios Ealing dans les années 1950 devrait toujours séduire autant avec sa bande de petits gangsters, aussi pittoresque que maladroite.


Les Affluents de Jessé Miceli (Cambodge, Drame, 1h22) avec Songsa Sek, Phearum Eang et Rithy Rom

After Blue Paradis sale de Bertrand Mandico (France, Science-fiction, 2h07) avec Paula Luna, Elina Löwensohn et Vimala Pons

Hopper et le hamster des ténèbres de Ben Stassen et Benjamin Mousquet (Belgique, Animation, 1h31)

La Jungle est mon jardin de Enrico Alexander Giordano (France, Drame, 1h18) avec Daniel Jenny, Elodie Atsade et Sidiki Bakaba

King de David Moreau (France, Aventure, 1h39, distribué sur 617 copies) avec Gérard Darmon, Lou Lambrecht et Léo Lorleac’h

Maison de retraite de Thomas Gilou (France, Comédie, 1h37) avec Kev Adams, Gérard Depardieu et Daniel Prévost

Media Crash Qui a tué le débat public ? de Luc Hermann et Valentine Oberti (France, Documentaire, 1h27, distribué sur 30 copies)

Nous de Alice Diop (France, Documentaire, 1h55)

Piccolo corpo de Laura Samani (Italie, Drame, 1h29) avec Celeste Cescutti et Ondina Quadri (critique)

The Power de Corinna Faith (Royaume-Uni, Horreur, 1h32, distribué sur 150 copies) avec Rose Williams, Lionel Mark Smith et Marley Chesham

Un autre monde de Stéphane Brizé (France, Drame, 1h37, distribué sur 255 copies) avec Vincent Lindon, Sandrine Kiberlain et Anthony Bajon

Uncharted de Ruben Fleischer (États-Unis, Aventure, 1h55) avec Tom Holland, Mark Wahlberg et Antonio Banderas

La Vraie famille de Fabien Gorgeart (France, Drame familial, 1h42, distribué sur 231 copies) avec Mélanie Thierry, Lyes Salem et Félix Moati

Reprises

La Mouette et le chat (1999) de Enzo D’Alo (Italie, Animation, 1h20)

Rétrospective Kinuyo Tanaka (1953-1962) de Kinuyo Tanaka (Japon) : Lettre d’amour, La Lune s’est levée, Maternité éternelle, La Princesse errante, La Nuit des femmes et Mademoiselle Ogin

Tueurs de dames (1955) de Alexander Mackendrick (Royaume-Uni, Comédie de gangsters, 1h34, distribué sur 1 copie) avec Alec Guinness, Cecil Parker et Herbert Lom

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici