Les Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma 2020

0
263
© Tous droits réservés

C’est sur un hommage à Danièle Heymann, éminente figure de la critique française, disparue en juillet dernier, que s’est ouverte hier soir à la Cinémathèque Française la 74ème cérémonie des prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma pour l’année 2019. La soirée a été par ailleurs dédiée à l’ancienne vice-présidente du syndicat. Après l’avoir animée seul pendant plusieurs années, le critique Xavier Leherpeur a été accompagné pendant l’heure et demie de la soirée par sa consœur Marie Sauvion. Lors de son discours de bienvenue, le nouveau président du syndicat Philippe Rouyer a insisté sur le rôle de passeur intergénérationnel de la critique. Cette tâche serait d’autant plus cruciale de nos jours, quand la bonne santé commerciale des salles de cinéma françaises repose en grande partie sur un public vieillissant, la relève de la part des jeunes se faisant attendre.

Parmi les temps forts de la cérémonie, on peut citer un Michel Houellebecq très réticent à monter sur scène pour accompagner son réalisateur Guillaume Nicloux lors de la remise du prix du film singulier, la présence de la légendaire , récompensée pour son autobiographie, ainsi que le poignant discours de remerciement de Matthieu Bareyre, lauréat du Meilleur Premier film français, qui s’était juré de ne plus jamais remettre les pieds à la Cinémathèque Française, depuis qu’il en a été expulsé manu militari par les CRS lors du tournage de son documentaire.

Pour rappel, les prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma existent – pour le plus ancien parmi eux, celui du Meilleur Film français – depuis 1946. Ils sont censés récompenser le meilleur des ouvrages littéraires et DVDs de cinéma, ainsi que les meilleures productions télévisuelles et cinématographiques de l’année. La plupart d’entre eux sont désignés par des jurys composés de membres du syndicat, élus pour une année lors du conseil d’administration. Seuls les prix du Meilleur Film français et du Meilleur Film étranger sont votés par l’ensemble des membres du syndicat, au nombre d’environ 260.

© Syndicat Français de la Critique de Cinéma Tous droits réservés

Prix Cinéma

Meilleur Film français : de Ladj Ly

Meilleur Film étranger : (Corée du Sud) de Bong Joon-ho

Meilleur Premier film français : L’Époque de Matthieu Bareyre

Finalistes : Les Misérables de Ladj Ly et Tu mérites un amour de Hafsia Herzi

Meilleur Premier film étranger : (Chine) de Hu Bo

Finalistes : 90’s (États-Unis) de Jonah Hill et La Femme de mon frère (Canada) de Monia Chokri

Film singulier francophone : de Guillaume Nicloux

Meilleur court-métrage français : Electric Swan de Konstantina Kotzamani

Finalistes : Marée de Manon Coubia et Les Songes de lhomme de Florent Morin

© Syndicat Français de la Critique de Cinéma Tous droits réservés

Prix Télévision

Meilleure fiction français : « La Maladroite » de Éléonore Faucher, diffusion France 3

Meilleur documentaire français : « Delphine et Carole Insomuses » de Callisto McNulty, diffusion arte

Meilleure série française : « Les Sauvages » de Rebecca Zlotowski et Sabri Louatah, diffusion Canal +

© Syndicat Français de la Critique de Cinéma Tous droits réservés

Prix DVD / Blu-ray

Meilleur DVD / Blu-ray récent : Bergman Mode d’emploi de Jane Magnusson, Carlotta Films

Finalistes : The House that Jack built de Lars von Trier (Potemkine) et Spider-man New Generation de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman (Sony)

Meilleur coffret DVD / Blu-ray : Collection Make My Day par Jean-Baptiste Thoret, StudioCanal

Finalistes : Intégrale Robert Guédiguian (Diaphana) et Ozu en 20 films (Carlotta)

Meilleur DVD / Blu-ray de patrimoine : de Milos Forman, L’Atelier d’images / arte

Finalistes : Les Forbans de la nuit de Jules Dassin (Wild Side) et Les Patriotes de Eric Rochant (Gaumont)

Prix Curiosité : de Richard Kelly, Carlotta Films

Finalistes : Requiem pour un massacre de Elem Klimov (Potemkine) et Zombie de George A. Romero (ESC)

© Syndicat Français de la Critique de Cinéma Tous droits réservés

Prix littéraires

Meilleur livre français sur le cinéma : J’ai oublié Mémoires de Bulle Ogier avec Anne Diaktine, Éditions du Seuil

Finalistes : Le Dernier rêve de Stanley Kubrick Enquête sur Eyes Wide Shut de Axel Cadieux (Éditions Capricci) et Interdire de voir Sexe violence et liberté d’expression au cinéma de Arnaud Esquerre (Éditions Fayard)

Meilleur livre étranger sur le cinéma : Dans les coulisses d’Alien de Jonathan W. Rinzler, traduit de l’anglais par Isabelle Pernot et Marie Renier, Éditions Huginn & Muninn

Finalistes : Quand je tourne mes films de Hirokazu Kore-Eda (Éditions Atelier Akatombo) et Les Mémoires de l’oncle Jess de Jess Franco (Éditions Serious Publishing)

Meilleur album sur le cinéma : L’Irrégulier de Philippe Garnier, Éditions La Rabbia

Finalistes : L.A. 82 de Olivier Assayas et Raymond Depardon (Éditions du Seuil) et Cinéma Beverley Le Dernier porno de Paris de Claude Forest et Arnaud Chapuy (Éditions L’Harmattan)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici