Accueil Tags Bulle Ogier

Tag: Bulle Ogier

Les Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma 2020

0
C'est sur un hommage à Danièle Heymann, éminente figure de la critique française, disparue en juillet dernier, que s'est ouverte hier soir à la Cinémathèque Française la 74ème cérémonie des prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma pour l'année 2019. La soirée a été par ailleurs dédiée à l'ancienne vice-présidente du syndicat.

Critique : La Salamandre

0
Quand on pense à la Suisse, parmi les choses d'ordre caricaturalement folklorique qui nous viennent à l'esprit ne figure pas le cinéma. Et pour cause. Car même si nos voisins helvétiques disposent d'une activité festivalière loin d'être honteuse, avec « il cinema del futuro » à Locarno, le « Kommerzkino » à Zurich et le cinéma fantastique à Neuchâtel, leur production nationale à proprement parler tend à fondre comme neige au soleil avant d'achever la traversée des Alpes.

Critique : le vénérable W.

0
Malgré les difficultés rencontrées par Barbet Schroeder pour filmer "Le vénérable W.", ce documentaire s'avère remarquable et particulièrement passionnant.

Festival de l’Alpe d’Huez 2016 : bilan au sommet (1/3)

2
Oyé Oyé!!! Voici le bilan sur la sélection officielle de la 19ème édition du festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez (longs métrages...

Critique : Encore heureux

1
Qu'y a-t-il de plus triste qu'un film censé faire rire et qui n'y arrive pratiquement jamais ? L'éclosion de quelques sourires, peut-être ? On l'admet : en effet, quelques répliques arrivent à arracher des sourires. Toutefois sachez que les 3 meilleures du genre sont dans la bande-annonce : dans la première, il y a le mot "sarkozyste" ; dans la deuxième, il y a "Hollande" ; dans la troisième, il y a "honnêteté" et "les riches".

Test Blu-ray : Out 1

0
A une époque où beaucoup de cinéphiles s’enquillent des « marathons » de séries TV jusqu’à plus soif, l’idée de visionner un film tel que Out 1 d’une durée de plus de douze heures pourra, peut-être, ne pas paraître finalement si incongrue au public - d’autant que le film de Jacques Rivette est divisé en chapitres, qui pourront être considérés comme autant d’épisodes. Pourtant, le fait de s’ingérer le film en deux, trois, voire sept fois comme il l’a été pour sa diffusion télé dans les années 90, n’était pas ce qui était prévu à l’origine par Jacques Rivette et son équipe, qui prévoyaient bel et bien de le visionner d’un bloc, lui sacrifiant de fait plus d’une demi-journée de sa vie.

Festival de Locarno 2015 : le palmarès

0
Le 68ème Festival de Locarno en Suisse, qui s'est déroulé du 5 au 15 août, vient de dévoiler son palmarès. Le coréen Hong Sang-Soo...