News — 07 novembre 2019
Le box-office de la semaine du 30 octobre 2019
© Sony Pictures Releasing France Tous droits réservés

Une fois que les vacances sont finies, le nombre d’entrées est en baisse. Rien d’anormal à cela – le contraire serait même carrément aberrant – et c’est donc en toute logique que le box-office français recule en cette semaine 44, allant du 30 octobre au 5 novembre, et qui était à cheval sur la petite rentrée après la Toussaint. Une baisse plus que raisonnable en fait, de 750 000 spectateurs, ce qui laisse le cumul hebdomadaire au delà des cinq millions de billets vendus et donc pleinement dans la moyenne pour cette période-ci de l’année, après deux semaines exceptionnellement bonnes. A cause de ce retour à la normalité, il n’y a pas grand-chose d’autre à signaler, si ce n’est la part de marché des films français, qui remonte légèrement à 33 %, le même tiers des entrées auquel les productions nationales peuvent prétendre depuis le début de l’année.

Et voilà, c’est désormais chose faite, de Todd Phillips devient seulement le deuxième film de l’année 2019 à se maintenir en tête du box-office français pendant au moins quatre semaines ! Il doit cet exploit autant à sa stabilité remarquable – parmi les films hollywoodiens actuellement dans le Top 10, il se maintient le mieux – qu’à une concurrence pas vraiment à la hauteur. Qu’à cela ne tienne, il garde une distance plus que confortable à l’égard d’un trio de poursuivants pas non plus déméritant et pourrait même rêver d’égaler le record récent de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu ? de Philippe De Chauveron et récidiver une cinquième et dernière fois la semaine prochaine. Un espoir que le bon démarrage hier de La Belle époque de Nicolas Bedos pourrait a priori décevoir. A l’exception de de Tim Miller, qui devrait faire du forcing afin de dépasser le million de spectateurs, les autres films en continuation se maintiennent plutôt bien, surtout de Édouard Bergeon, qu’on voyait déjà quitter le classement, mais qui a finalement laissé la priorité au binôme de films d’animation, qui laissent des plumes et de la laine en raison du retour à l’école de leur public ciblé.

Avec près de la moitié des entrées monopolisée par les quatre films en tête depuis deux semaines, il reste à peine plus que des miettes pour les nouveautés. Retour à Zombieland de Ruben Fleischer et de Yvan Attal sont restés au coude-à-coude toute la semaine, avec finalement un (très) léger avantage de même pas sept mille spectateurs pour le premier. Ni l’un, ni l’autre ne devrait cependant s’imposer sur la durée, ce qui représente un doux revers pour le réalisateur du Brio, qui avait été millionnaire lors de sa sortie il y a deux ans. Ils font cependant deux fois mieux que de Mike Flanagan, la suite dispensable, près de trente ans plus tard, de Shining de Stanley Kubrick. L’avant-première mondiale en France ne lui aura en tout cas pas porté chance, puisqu’il ne deviendra certainement pas le douzième film millionnaire en France de sa vedette Ewan McGregor, plébiscité surtout pour ses participations à l’univers Star Wars, ainsi que pour deux de ses collaborations avec le réalisateur Danny Boyle.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 30 octobre et le mardi 5 novembre 2019 :

  1. Joker – distribué par Warner Bros. France – 4ème semaine / – 22 % – 775 730 entrées / 4 610 618 cumul – 15 % part de marché
  2. – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 26 % – 584 706 entrées / 1 375 119 cumul – 11 % part de marché
  3. – distribué par Walt Disney Studios France – 3ème semaine / – 28 % – 553 516 entrées / 2 107 190 cumul – 11 % part de marché
  4. – distribué par Gaumont – 2ème semaine / – 15 % – 527 710 entrées / 1 146 485 cumul – 10 % part de marché
  5. Retour à Zombieland – distribué par Sony Pictures Releasing France – Nouveauté – 296 972 entrées cumulées – 6 % part de marché

6. Mon chien Stupide – distribué par Studiocanal – Nouveauté – 290 256 entrées cumulées – 6 % part de marché

7. Terminator Dark Fate – distribué par 20th Century Fox France – 2ème semaine / – 39 % – 273 944 entrées / 723 397 cumul – 5 % part de marché

8. – distribué par SND – 4ème semaine / – 25 % – 217 574 entrées / 1 135 766 cumul – 4 % part de marché

9. Au nom de la terre – distribué par Diaphana Distribution – 6ème semaine / – 15 % – 161 112 entrées / 1 737 740 cumul – 3 % part de marché

10. Doctor Sleep – distribué par Warner Bros. France – Nouveauté – 147 991 entrées cumulées – 3 % part de marché


Terminator Dark Fate © 2018 Kerry Brown / Skydance Productions / Paramount Pictures /
20th Century Fox France Tous droits réservés

Aux États-Unis, Arnold Schwarzenegger a encore assez d’attrait commercial pour faire démarrer son nouveau film en tête de liste. Encore que … Sa nouvelle aventure dans la peau métallique du Terminator fait à peu près jeu égal avec le film précédent de l’univers, Terminator Genisys de Alan Taylor, qui avait rapporté 27 millions de dollars lors de son premier week-end en juillet 2015 pour finir en dessous des 80 millions de dollars sur le marché américain. Et comme ce fut déjà le cas il y a quatre ans, le salut économique du film de Tim Miller dépendra des territoires étrangers, où le constat est beaucoup moins alarmant, grâce au très solide démarrage en Chine qui s’élève à une somme quasiment identique à ce premier cumul américain. Quoiqu’il en soit, « Schwarzy » fait toujours mieux que son contemporain encore plus en perte de vitesse, le Rambo Last Blood de Adrian Grunberg avec Sylvester Stallone ayant démarré seulement à la troisième place en septembre dernier pour aboutir, maintenant qu’il est sorti pratiquement partout, à un cumul mondial très modeste de près de 87 millions de dollars.

Deux autres nouveautés dans les salles américaines cette semaine sont dignes d’intérêt. Le démarrage prometteur de de Kasi Lemmons, avec Cynthia Erivo dans le rôle de Harriet Tubman, une activiste emblématique contre l’esclavage au 19ème siècle, place la célèbre chanteuse fermement dans la course à l’Oscar de la Meilleure actrice. Le deuxième film réalisé par l’acteur Edward Norton, près de vingt ans après Au nom d’Anna, qui sortira sous le titre Brooklyn Affairs en France début décembre, peine, quant à lui, à s’imposer, à la neuvième place et avec une moyenne par copie près de trois fois inférieure à celle du Terminator. Sa seule lueur d’espoir serait l’âge assez avancé de ses spectateurs, la totalité ou presque de ses premiers fans de films de gangsters ayant vingt-cinq ans ou plus, c’est-à-dire qu’ils appartiennent à un type de public qui permet aux films d’exister en salles sur la durée.

Enfin, parmi le trio de petits champions dans un parc de salles limité, dont nous faisons indirectement la promotion depuis deux semaines, l’ordre d’arrivée s’est légèrement modifié. Tandis que Parasite de Bong Joon-ho et Jojo Rabbit de Taika Waititi gagnent respectivement une et trois places par rapport à la semaine passée, The Lighthouse de Robert Eggers commence d’ores et déjà à s’essouffler. Il passe ainsi derrière ses compagnons officieux de route et est le seul à perdre des spectateurs, avec près de – 35 %, alors que les deux autres en gagnent entre 39 % et 123 % ! De même, la moyenne par copie du conte en noir et blanc sur un phare isolé est sensiblement plus faible que celle des deux autres, voire légèrement inférieure à celle de Brooklyn Affairs. Cette semaine, le mieux loti à ce niveau-là parmi les 80 films exploités sur le territoire américain est curieusement Jay and Silent Bob Reboot de Kevin Smith, qui atteint la 24ème place grâce à ses plus de quinze mille dollars pour chacun des seulement quinze écrans sur lesquels il est projeté.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 3 novembre 2019 :

  1. Terminator Dark Fate – distribué par Paramount Pictures – Nouveauté – 29 033 832 $ cumulés
  2. Joker – distribué par Warner Bros. – 5ème semaine / – 29 % – 13 500 116 $ / 299 187 108 $ cumul
  3. Maléfique Le Pouvoir du mal – distribué par Walt Disney Studios – 3ème semaine / – 32 % – 13 090 680 $ / 85 240 391 $ cumul
  4. Harriet – distribué par Focus Features – Nouveauté – 11 676 720 $ cumulés, sortie française prévue le 29 avril 2020
  5. – distribué par United Artists Releasing – 4ème semaine / – 30 % – 8 296 007 $ / 85 092 007 $ cumul, sortie française le 4 décembre

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles