Le box-office de la semaine du 29 novembre 2023

0
341

La Tresse © 2023 Moana Films / Curiosa Films / France 2 Cinéma / Indigo Film / Panache Productions / SND
Tous droits réservés

Le marché français

Avec la baisse considérable des films en continuation tant soit peu compensée par des nouveautés de meilleure tenue, le box-office français de la semaine 48, allant du 29 novembre au 5 décembre, a de quoi sauver les apparences. Le cumul hebdomadaire est même supérieur d’une bonne centaine de milliers de spectateurs à celui de la semaine précédente. Toutefois, à moins de 2 800 000 entrées sur cette semaine à cheval entre les mois de novembre et de décembre, la fréquentation globale reste à un niveau inférieur à la moyenne depuis le début du siècle. A l’approche des fêtes de fin d’année, espérons que le creux de ces dernières semaines est désormais derrière nous et que les sorties des prochains mercredis, à la fois françaises et américaines, arrivent à inverser la tendance.

Au moins, les indicateurs plus généraux restent au beau fixe, avec des hausses marquées et dans les salles parisiennes (+ 14 %), et en régions (+ 21 %) depuis le début de l’année. A présent au dessus des 150 millions de spectateurs, le cumul de l’année 2023 fait déjà mieux que celui de l’année dernière. En fin de compte, il restera toutefois clairement inférieur par rapport aux années grasses d’avant la pandémie, habituées à des chiffres entre 200 et 213 millions de tickets vendus par an. Consolons-nous alors avec la bonne santé du cinéma français, dont la part de marché pour cette semaine-ci affiche 31 %, voire six de plus sur les onze mois écoulés.

Les films en continuation

Inutile d’y aller par quatre chemins, c’était la débandade généralisée cette semaine parmi les films à l’affiche depuis un moment ! Quand le film le plus résistant ne cède qu’un tiers de ses entrées, il y a de quoi se faire des soucis quant à l’appréciation sur la durée des films distribués chaque semaine en grand nombre. C’est donc Hunger Games La Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur de Francis Lawrence qui s’en sort le mieux, dépassant la barre du million de spectateurs au bout de trois semaines. Ce qui était en même temps le minimum syndical à atteindre, comme l’avaient fait avant lui les quatre autres films de l’univers sortis depuis le mois de mars 2012.

Mais il s’agit également de la confirmation des bons retours que nous avons entendus à droite et à gauche à son sujet, en guise de preuve que le mercantilisme hollywoodien ne produit pas que de la marchandise sans intérêt. Dans ce domaine-là, nous verrons sans doute pour la dernière fois dans le Top 10 français The Marvels de Nia DaCosta, après un mois de présence laborieuse, désormais à distance inatteignable du million de spectateurs.

Sorti la même semaine que le plus gros échec du studio Marvel, L’Abbé Pierre Une vie de combats de Frédéric Tellier aura fini in extremis de dépasser les superhéroïnes. Un exploit à mettre sans aucun doute sur le compte du public provincial, puisque la biographie filmique de l’une des personnalités préférées des Français a quitté depuis un bon moment déjà l’affiche des multiplexes parisiens. Puis, malgré sa bonne tenue sur la durée, couronnée d’emblée par la première place du classement, Le Garçon et le héron de Hayao Miyazaki commence à montrer de premiers signes de faiblesse. L’arrivée de nouveaux films d’animation au fil des semaines à venir lui rendra la route jusqu’aux deux millions de fans d’anime fort difficile. Néanmoins, il restera le plus grand succès du maître japonais dans les salles françaises, devant Ponyo sur la falaise et Le Château ambulant, sortis respectivement en 2009 et 2005.

Enfin, l’empereur du box-office français de la semaine dernière a déjà dû quitter son trône. L’équilibre entre le divertissement spectaculaire et les libertés prises avec les faits historiques était probablement trop délicat pour que Napoléon de Ridley Scott puisse se maintenir en première position. Une chute de la moitié de ses spectateurs pourrait même indiquer un désamour profond entre Joaquin Phoenix dans la peau de l’empereur un brin mégalo et les descendants lointains de ses sujets d’antan. Cela aura suffi malgré tout à franchir la barre du million de spectateurs conquis, mais le deuxième million lui sera certainement disputé par la nouvelle épopée historique française, dans les starting-blocks dès la semaine prochaine.

Dans la carrière de son illustre réalisateur, il gonfle désormais le compte des films millionnaires dans les cinémas français à treize, dans la continuité de succès plus ou moins récents comme Exodus Gods and Kings, Seul sur Mars et Alien Covenant.

Les nouveautés

Cinq films en continuation, cinq nouveautés : le vent de renouveau qui a soufflé cette semaine sur les salles françaises est indiscutable. Or, il y a peu de surprises fulgurantes à signaler parmi cette vague pour le moins hétéroclite. A commencer par le Disney de Noël, Wish Asha et la bonne étoile de Chris Buck et Fawn Veerasunthorn, qui s’impose certes en tête, mais qui reste beaucoup plus proche du demi-million de spectateurs férus de contes de fées animés que du million. Globalement, c’est mieux que son démarrage laborieux aux États-Unis la semaine précédente et la période des fêtes de fin d’année lui sera certainement favorable. Mais dans l’ensemble, la maison de Mickey n’a guère de quoi se réjouir de ces résultats en demi-teinte.

Les trois nouveautés suivantes ont davantage réussi à tirer leur épingle du jeu de la complémentarité. Les émotions au féminin de La Tresse de Laetitia Colombani ont autant rencontré leur public que le drame mi-historique, mi-sentimental Le Temps d’aimer de Katell Quillévéré. Et quel plaisir de trouver un film de Wim Wenders aux portes du Top 5, le prix d’interprétation masculine à Cannes pour Koji Yakusho ayant aidé dans l’exposition de ce (très) beau film japonais !

Par ailleurs, pour une fois, ce sont pas moins de deux films venus du Japon qui figurent dans le classement français. Un fait hélas assez rare pour le mentionner. Et même si Perfect Days n’atteindra pas les sommets commerciaux de la carrière de Wim Wenders, plébiscité dans les années 1980 avec Paris Texas et Les Ailes du désir, on ose croiser les doigts qu’on le reverra encore une fois dans cette liste des films les plus populaires …

Le classement français

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 29 novembre et le mardi 5 décembre 2023 :

  1. Wish Asha et la bonne étoile – distribué par The Walt Disney Company France – Nouveauté – 628 897 entrées cumulées – 23 % part de marché
  2. Napoléon – distribué par Sony Pictures Releasing France – 2ème semaine / – 50 % – 381 238 entrées / 1 145 657 cumul – 14 % part de marché
  3. La Tresse – distribué par SND – Nouveauté – 306 073 entrées cumulées – 11 % part de marché
  4. Hunger Games La Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur – distribué par Metropolitan Filmexport – 3ème semaine / – 32 % – 252 869 entrées / 1 236 335 cumul – 9 % part de marché
  5. Le Temps d’aimer – distribué par Gaumont – Nouveauté – 118 783 entrées cumulées – 4 % part de marché

6. Perfect Days – distribué par Haut et court – Nouveauté – 103 232 entrées cumulées – 4 % part de marché
7. Le Garçon et le héron – distribué par Wild Bunch – 5ème semaine / – 43 % – 79 338 entrées / 1 448 366 cumul – 3 % part de marché
8. Thanksgiving La Semaine de l’horreur – distribué par Sony Pictures Releasing France – Nouveauté – 75 871 entrées cumulées – 3 % part de marché
9. L’Abbé Pierre Une vie de combats – distribué par SND – 4ème semaine / – 41 % – 71 823 entrées / 738 318 cumul – 3 % part de marché
10. The Marvels – distribué par The Walt Disney Company France – 4ème semaine / – 41 % – 63 995 entrées / 724 643 cumul – 2 % part de marché


Renaissance A Film by Beyoncé © 2023 Hussain Hunaid / Southpaw Productions / Parkwood Entertainment /
AMC Theatres / Pathé Live Tous droits réservés

Le marché américain

Aux États-Unis, l’industrie de l’exploitation cinématographique est d’ores et déjà passée du côté d’un modèle événementiel. Ainsi, ce n’est pas uniquement le film-concert sur la tournée de Beyoncé qui se classe en tête – sa sortie en France par Pathé Live était légèrement plus confidentielle. La sortie ponctuelle des nouvelles aventures de Godzilla a de même réussi à mobiliser les fans en masse. Est-ce que l’avenir du cinéma ressemblera à cela, c’est-à-dire aux films événements qui ne resteront à l’affiche qu’un week-end ou deux, tandis que l’essentiel de la production autrefois destinée au cinéma se retrouve sur les différentes plateformes de streaming ? Face à ce scénario cauchemardesque, faisons tout notre possible pour préserver le modèle globalement vertueux que nous avons en France et en Europe. Bref, allons au cinéma !

Sinon, la saison des dégringolades est également de mise outre-Atlantique, plus compréhensible là-bas après le week-end de Thanksgiving. Napoléon y perd carrément près des deux tiers de ses sous en deuxième semaine, tout comme – au delà des 60 % de baisse – The Marvels, Wish Asha et la bonne étoile et Thanksgiving La Semaine de l’horreur de Eli Roth. Le soi-disant bon élève français, Hunger Games La Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur, l’est aussi dans les salles américaines, même si ses adeptes de cinéma fantastique s’y réduisent de moitié.

Et la saison des prix a beau commencer tout juste aux États-Unis, l’un des films les mieux placés dans différentes catégories, Winter Break de Alexander Payne, peine à mobiliser les cinéphiles nostalgiques des années ’70, puisqu’il s’octroie la plus faible moyenne par copie dans le Top 15, après sa sortie il y a un mois et demi dans un nombre initialement croissant de salles.

Le classement américain

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 3 décembre 2023 :

  1. Renaissance A Film by Beyoncé – distribué par AMC Theatres – Nouveauté – 21 801 216 $ cumulés
  2. Hunger Games La Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur – distribué par Lions Gate – 3ème semaine / – 51 % – 14 173 460 $ / 120 916 868 $ cumul
  3. Godzilla Minus One – distribué par Toho International – Nouveauté – 11 419 975 $ cumulés
  4. Les Trolls 3 – distribué par Universal Pictures – 3ème semaine / – 56 % – 7 830 405 $ / 75 063 460 $ cumul
  5. Wish Asha et la bonne étoile – distribué par Walt Disney Studios – 2ème semaine / – 60 % – 7 707 150 $ / 42 251 092 $ cumul

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici