News — 04 octobre 2019
Le box-office de la semaine du 25 septembre 2019
© Metropolitan Filmexport Tous droits réservés

Un tiercé de nouveautés qui arrive en ordre dispersé, voire plutôt inattendu et hop, le box-office français retrouve des couleurs en cette fin de mois de septembre, pendant la semaine 39, allant du 25 septembre au 1er octobre ! Après avoir stagné depuis trois semaines légèrement au dessus des deux millions de spectateurs, la fréquentation hebdomadaire s’approche enfin de nouveau des trois millions d’entrées, ce qui est plus que respectable pour cette période-ci de l’année. Les compteurs sont donc modérément au vert, par exemple ceux des salles de la région parisienne, qui affichent une hausse de 16 % par rapport à la même semaine en 2018 et de près de 8 % si l’on prend en considération le cumul sur les neuf premiers mois de cette année-ci. La part de marché du cinéma français reste également vigoureuse à 44 %, avec comme seule minuscule ombre au tableau le fait que ce sont principalement les places inférieures du classement qui se voient trustées par les productions nationales. A l’exception bien entendu du nouveau champion auquel, franchement, on ne s’attendait pas !

Ce sont à peu près les mêmes films sortis une semaine plus tôt aux États-Unis, qui ont cherché à séduire le public français depuis mercredi dernier, quoique avec un résultat en fin de compte presque diamétralement opposé. Après de premières séances parisiennes plus que prometteuses, de Michael Engler a finalement dû se contenter d’une quatrième place guère aristocratique. Pire encore, l’adaptation de la célèbre série à succès britannique doit s’incliner devant la quatrième suite des aventures de Rambo ! Comme quoi, même si l’on ne parle que d’une avance d’environ trente mille spectateurs, un Sylvester Stallone vieillissant peut encore attirer son public de fans inconditionnels. On verra par contre sur la durée que ça ne sera sans doute pas au même niveau que son autre vache à lait Rocky – sans exception millionnaire sur le marché français – , mais quand même suffisamment pour sauver les apparences.

Or, la véritable surprise de la semaine se situe du côté des deux grosses sorties françaises, qui déjouent assez spectaculairement les pronostics. Sauf qu’on aurait pu voir le sacre de de Édouard Bergeon arriver de loin, en raison du battage médiatique autour du film et de son actualité face à une profession agricole malmenée de toute part et par conséquent facile à soutenir par le biais d’une place de cinéma achetée. Grâce à ce film mi-engagé, mi-sentimental, son distributeur Diaphana pourra sereinement prétendre au million d’entrée en fin de carrière, un exploit qui n’était arrivé à cette structure d’envergure économique moyenne qu’à trois reprises pendant la décennie passée : pour deux films de Xavier Dolan et La Loi du marché de Stéphane Brizé, qui avait bénéficié d’un coup de pouce cannois en mai 2015, avant un beau parcours estival. L’échec cuisant du Dindon de Jalil Lespert était peut-être après tout aussi facilement prévisible, puisque l’époque est irrémédiablement révolue quand Feydeau faisait encore recette. La distribution du cinquième long-métrage du réalisateur y était par contre habituée, le chouchou des Français Dany Boon en tête, pour qui l’Académie avait inventé exprès le César du public et qui a la bagatelle de huit films millionnaires à son palmarès, rien qu’au cours des années 2010 ! Celui-ci ne rejoindra certainement pas ce club exclusif, puisqu’il doit se contenter d’une misérable septième place, derrière de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, déjà à l’affiche depuis plus d’un mois, et juste devant un autre film avec Ahmed Sylla, de Varante Soudjian, qui ratera de même la barre symbolique du million de spectateurs, mais de (très) peu.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 25 septembre et le mardi 1er octobre 2019 :

  1. Au nom de la terre – distribué par Diaphana Distribution – Nouveauté – 471 679 entrées cumulées – 16 % part de marché
  2. Rambo Last Blood – distribué par Metropolitan Filmexport – Nouveauté – 303 489 entrées cumulées – 10 % part de marché
  3. – distribué par 20th Century Fox France – 2ème semaine / – 34 % – 287 626 entrées / 721 695 cumul – 10 % part de marché
  4. Downton Abbey – distribué par Universal Pictures France – Nouveauté – 273 446 entrées cumulées – 9 % part de marché
  5. – distribué par Warner Bros. France – 3ème semaine / – 43 % – 212 543 entrées / 1 217 471 cumul – 7 % part de marché

6. La Vie scolaire – distribué par Gaumont – 5ème semaine / – 25 % – 162 534 entrées / 1 417 587 cumul – 6 % part de marché

7. – distribué par Pathé – Nouveauté – 151 796 entrées cumulées – 5 % part de marché

8. – distribué par Mars Films – 2ème semaine / – 26 % – 149 740 entrées / 352 057 cumul – 5 % part de marché

9. Inséparables – distribué par SND – 4ème semaine / – 23 % – 134 763 entrées / 813 385 cumul – 5 % part de marché

10. – distribué par Studiocanal – 3ème semaine / – 32 % – 116 178 entrées / 525 825 cumul – 4 % part de marché


© Universal Pictures France Tous droits réservés

Le week-end dernier, le grand gagnant dans les salles outre-Atlantique était le distributeur Universal Pictures. Déjà grâce au démarrage correct du film d’animation Abominable de Jill Coulton et Todd Wilderman. Mais aussi parce qu’il s’agit de son septième film à la première place du classement américain cette année, ce qui permet au studio d’être le meilleur à ce niveau-là, quoique toujours derrière Buena Vista / Disney quand on commence à compter concrètement les billets verts. Les aventures animées du Yeti sont par ailleurs le troisième film conçu à partir d’un sujet original à arriver en pole position du box-office américain cette année, après deux autres productions Universal, Us de Jordan Peele et Good boys de Gene Stupnitsky. Ce dernier figure toujours dans le Top 10, près de deux mois après sa sortie, ayant désormais dépassé les 80 millions d’euros de recette cumulée. Cependant, tout compte fait, un démarrage à tout juste vingt millions de dollars est assez médiocre pour un film d’animation, puisqu’il permet à Abominable de se classer modestement derrière Le Bossu de Notre Dame, sorti il y a plus de vingt ans, et devant Lego Ninjago Le film, qui avait été considéré comme un échec sans appel il y a deux ans.

Comparé à ces considérations d’ordre statistique, le véritable succès du week-end se trouve un petit peu plus bas dans le classement, à la septième place pour être exact – eh oui, la même qui avait signifié en France l’échec du Dindon. C’est la biographie filmique de Judy Garland Judy de Rupert Goold, portée par l’interprétation de Renee Zellweger et prévue de sortir en France à la mi-janvier 2020 chez Pathé … le distributeur du Dindon, qui crée le buzz, grâce à sa sortie semi-large avec une très bonne moyenne par copie, de 1 500 dollars supérieure à celle de Abominable (6 313 $ pour les derniers jours de la chanteuse et actrice légendaire contre 4 859 $ pour le monstre blanc inoffensif). En attendant l’élargissement de son parc de salles et de futures nominations à l’Oscar, au minimum pour son actrice principale, on est en droit de fêter d’ores et déjà le grand retour de Zellweger, qui avait impressionné pour la dernière fois d’un point de vue commercial avec Chicago de Rob Marshall en 2002 et ses 170 millions de dollars en fin de carrière. Enfin, un autre récit de la réussite au féminin est la bonne tenue de de Lorene Scafaria, dont la baisse raisonnable lui permet de remonter de deux places par rapport à la semaine dernière !

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 29 septembre 2019 :

  1. Abominable – distribué par Universal Pictures – Nouveauté – 20 612 100 $ cumulés, sortie française le 23 octobre
  2. Downton Abbey – distribué par Focus Features – 2ème semaine / – 53 % – 14 340 035 $ cumulés
  3. Queens – distribué par STX Entertainment – 3ème semaine / – 32 % – 11 389 256 $ / 80 553 967 $ cumul, sortie française le 16 octobre
  4. Ça Chapitre 2 – distribué par Warner Bros. – 4ème semaine / – 39 % – 10 245 795 $ / 193 766 844 $ cumul
  5. Ad Astra – distribué par 20th Century Fox – 2ème semaine / – 47 % – 10 014 914 $ / 35 397 514 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles