News — 30 juillet 2019
Le box-office de la semaine du 17 juillet 2019
© Universal Pictures International France Tous droits réservés

Un blockbuster à l’ancienne, au moins en ce qui concerne sa domination sur les chiffres de la semaine et aussi un peu le facteur nostalgique qui accompagne toujours les remakes, et le box-office français atteint des sommets inhabituels pour cette période de l’année en cette semaine 29, allant du 17 au 23 juillet. Grâce au démarrage très vigoureux du Roi lion de Jon Favreau, le cumul hebdomadaire grimpe de plus de deux millions de spectateurs par rapport à la semaine précédente pour dépasser les 5 200 000 d’entrées. Ce qui est largement au-dessus de la moyenne pour ce creux traditionnel de l’été qui a tendance à plafonner jusqu’à la rentrée autour des trois millions de tickets vendus. Le coup de pouce de Hamlet chez les fauves est donc considérable, puisqu’il permet aux salles françaises d’attirer près de 65 % de spectateurs en plus en comparaison avec la même semaine l’année dernière ! Hélas, il faut aussi un perdant dans cette belle histoire qu’est – période estivale oblige – le cinéma français avec une misérable part de marché de seulement 8 % …

fait très fort pour sa première semaine d’exploitation en France et dans le monde. Aidée sans doute par une exposition démesurée sur plus de mille écrans, la version live du classique de l’animation Disney fait à quelques détails près aussi bien que Avengers Endgame des frères Russo fin avril cette année. Ce qu’elle perd en entrées – tout juste 95 000 spectateurs ce qui n’est vraiment pas grand-chose quand on est bien au-delà des trois millions –, elle le gagne en part de marché, de six points supérieure à celle des super-héros Marvel. Car, inutile de tourner autour du pot, il n’y en avait que pour Simba et compagnie cette semaine dans les salles de cinéma françaises : quatrième meilleur démarrage parisien de l’année, quatrième meilleur premier jour pour un film distribué par Walt Disney Studios France, assez loin derrière le trio de tête tout de même qui se tient dans un mouchoir de poche entre 692 000 pour Avengers Endgame et 694 000 pour Les Indestructibles 2 de Brad Bird contre « seulement » 630 000 pour Le Roi lion, douzième meilleur démarrage français de tous les temps, voire le dixième meilleur démarrage jusqu’au dimanche ! Malgré ce monopole sur l’intérêt des deux tiers du public, les autres films ne se sont pas complètement effondrés, avec en tête de la stabilité les deux succès populaires sur la durée que sont de Danny Boyle et la Palme d’or de Bong Joon-ho. Ce dernier tentera même de faire encore un peu mieux en étant prochainement disponible en version française, une stratégie de distribution relativement rare pour les films coréens.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 17 et le mardi 23 juillet 2019 :

  1. Le Roi lion – distribué par Walt Disney Studios France – Nouveauté – 3 252 896 entrées cumulées – 62 % part de marché
  2. – distribué par Walt Disney Studios France – 4ème semaine / – 37 % – 380 655 entrées / 3 418 842 cumul – 7 % part de marché
  3. – distribué par Sony Pictures Releasing France – 3ème semaine / – 41 % – 370 847 entrées / 2 371 674 cumul – 7 % part de marché
  4. – distribué par Warner Bros. France – 2ème semaine / – 50 % – 194 059 entrées / 578 761 cumul – 4 % part de marché
  5. – distribué par Pathé – 2ème semaine / – 45 % – 155 399 entrées / 436 172 cumul – 3 % part de marché

6. Le Coup du siècle – distribué par Universal Pictures France – Nouveauté – 120 378 entrées cumulées – 2 % part de marché

7. Yesterday – distribué par Universal Pictures France – 3ème semaine / – 27 % – 94 880 entrées / 439 515 cumul – 2 % part de marché

8. – distribué par UGC Distribution – 2ème semaine / – 37 % – 83 018 entrées / 215 724 cumul – 2 % part de marché

9. – distribué par Gaumont – 3ème semaine / – 45 % – 74 744 entrées / 511 584 cumul – 1 % part de marché

10. Parasite – distribué par The Jokers / Les Bookmakers – 7ème semaine / – 25 % – 69 402 entrées / 1 271 912 cumul – 1 % part de marché


David Crosby Remember My Name © Sundance Institute / Sony Pictures Classics Tous droits réservés

Le public américain était encore plus sous l’emprise du Roi lion, qui y était carrément responsable des trois quarts du box-office ! Avec ses plus de 190 millions de dollars, le film de Jon Favreau devient le meilleur démarrage aux États-Unis pour un mois de juillet, devançant ainsi les trois productions Warner Harry Potter et les reliques de la mort Partie 2 de David Yates, The Dark Knight rises et The Dark Knight Le Chevalier noir de Christopher Nolan, qui avaient rapporté entre 169 et 158 millions de dollars. Il devient également le troisième meilleur démarrage d’été, derrière Jurassic World de Colin Trevorrow et Avengers de Joss Whedon. Enfin, dans la sous-catégorie de l’univers Disney des versions live des films d’animation des années 1990 et auparavant, il se classe sans conteste en tête, faisant mieux de seize millions de dollars que La Belle et la bête de Bill Condon en mars 2017. Pour atteindre de tels chiffres, il fallait évidemment mettre le paquet en termes d’exposition, les 4 725 écrans sur lesquels le film a été projeté sur le territoire américain étant un nouveau record, battu déjà pour la cinquième fois cette année ! Enfin, la moyenne par copie n’était pas si exceptionnelle que cela, puisque ces 40 000 dollars sont légèrement inférieurs aux résultats de La Belle et la bête, Les Indestructibles 2 et Iron Man 3 de Shane Black. Inutile de préciser qu’aucune autre sortie d’envergure n’a osé se mesurer au rouleau compresseur de Disney, le documentaire produit par Cameron Crowe David Crosby Remember My Name démarrant en dehors du Top 40.

Puis, l’autre grande nouvelle de la semaine dernière était le déclassement de Avatar de James Cameron, qui n’est désormais plus que le deuxième plus gros succès mondial de tous les temps, derrière Avengers Endgame. L’épopée des frères Russo a rapporté plus de 2 793 000 000 dollars à travers la planète depuis sa sortie il y a quatre mois, battant ainsi le record que le conte de la planète Pandora tenait depuis 2009. A signaler que la répartition de la recette globale est assez similaire pour les deux films, avec le public américain ayant contribué un tiers de ce cumul colossal, tandis que les marchés étrangers étaient responsables des deux tiers restants. Cependant, sur la liste plus objective des résultats américains après ajustement pour l’inflation, Avengers Endgame reste toujours en dehors du Top 15, derrière Avatar et des films plus anciens tels que Ben-Hur de William Wyler et L’Empire contre-attaque de Irvin Kershner, quoique devant Le Retour du jedi de Richard Marquand, Jurassic Park de Steven Spielberg et Le Roi lion version animée de 1994.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 21 juillet 2019 :

  1. Le Roi lion – distribué par Buena Vista – Nouveauté – 191 770 759 $ cumulés
  2. Spider-man Far from Home – distribué par Sony – 3ème semaine / – 53 % – 21 202 431 $ / 319 861 843 $ cumul
  3. Toy Story 4 – distribué par Buena Vista – 5ème semaine / – 25 % – 15 551 086 $ / 376 484 435 $ cumul
  4. – distribué par Paramount – 2ème semaine / – 49 % – 6 095 561 $ / 23 930 371 cumul
  5. Yesterday – distribué par Universal – 4ème semaine / – 25 % – 5 020 835 $ / 57 517 300 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles