Le 5ème pouvoir

0
576

le cinquième pouvoir_afficheLe 5ème pouvoir

USA : 2013
Titre original : The fifth estate
Réalisateur : Bill Condon
Scénario : Josh Singer
Acteurs : Benedict Cumberbatch, Daniel Brühl, Anthony Mackie, Laura Linney, Stanley Tucci, David Thewlis
Distribution : Metropolitan Film Export
Durée : 2h09
Genre : Biopic, Drame, Thriller
Date de sortie : 4 décembre 2013

Globale : [rating:3/5][five-star-rating]

Personnage singulier que ce Julien Assange, scandale mondial et grosses révélations contre les gouvernements internationaux, mystères et manipulation d’Internet…il n’en fallait pas plus pour que WikiLeaks fasse l’objet d’un film à la polémique attendue. Et c’est le réalisateur des deux derniers Twilight, Bill Condon, qui s’y colle.

Synopsis : En rendant publics des documents confidentiels, ils ont fait vaciller les plus grands pouvoirs de la planète. La révélation d’informations ultra-secrètes explosives a mis en lumière un monde jusque-là inconnu. WikiLeaks a changé la donne à jamais. Comment Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, et Daniel Domscheit-Berg, ont-ils pu obtenir ces documents ? Comment est né leur site qui, en quelques mois, a réussi à révéler bien plus de secrets que tous les plus grands médias officiels réunis ?

cinquième pouvoir benedict cumberbatch daniel bruhl

Un film complexe et dense

Il y a quelques années, le réseau social le plus fréquenté au monde et son jeune créateur controversé avaient fait l’objet d’un film réussit avec The Social Network. Film qui n’avait pas vraiment été apprécié par Mark Zuckerberg. On prend presque les mêmes et on recommence avec Le 5ème pouvoir. Cette fois-ci c’est le créateur singulier du site WikiLeaks, Julian Assange de son pseudonyme, qui a le droit à une mise en image de ses actions. Encore une fois, l’homme en question n’apprécie pas ce qui est raconté sur grand écran, mais nous, on ne dit pas non aux dessous de l’affaire.

Durant plus de deux heures sans temps mort, Le 5ème pouvoir nous assène une multitude d’informations concernant la création de ce site incroyable où des sources anonymes ont révélés les plus gros secrets des institutions les plus secrètes au monde, donnant des sueurs froides à tous les gouvernements. L’histoire se base sur un livre enquête et le témoignage de celui qui a aidé Julian Assange a créer ce site: Daniel Domscheit-Berg (Daniel Brühl, excellent comme dans le récent Rush). Le film se concentre réellement sur les débuts de cette histoire et la rencontre entre les deux hommes, et laisse de côté tous les déboires qui ont suivis entre Assange et la justice.

Construit comme un vrai thriller, Le 5ème pouvoir alterne les scènes du point de vue du gouvernement qui cherche à sauver sa peau, du point de vue de Assange qui cherche à révéler la vérité à tous par soucis d’équité, et du point de vue de Daniel Domscheit-Berg, partagé entre son envie de suivre le génie charismatique Assange et sa peur de mettre en danger de nombreuses sources anonymes avec un site qui a dépassé rapidement l’ampleur qu’il pensait avoir.

fifth estate laura linney

Un rythme inégal

Malheureusement, cette multiplication d’histoires et de personnages a tendance à perdre le spectateur dans la masse d’informations à retenir et dans tous les différents lieux à visiter de Londres à Berlin en passant par l’Europe de l’est ou l’Afrique. Résultat, malgré les interprétations exceptionnelles de Benedict Cumberbatch peroxydé, solitaire et angoissé, et de Daniel Brühl dévoué, on perd vite le film et Le 5ème pouvoir ne parvient jamais à passionner.

De plus, de nombreuses pistes sont abordées dans le film mais resteront sans réponses: la paranoïa d’Assange, son passé avant WikiLeaks, le personnage de Laura Linney qui apparait et disparait d’un coup… Pourtant le film a la qualité de ne pas prendre totalement parti et de savoir brouiller les pistes sur le bien et le mal. Difficile de savoir qui a le plus tort entre le gouvernement américain qui veut éviter certaines fuites et Julian Assange qui veut les diffuser à tout prix.

Car au delà d’être un thriller, Le 5ème pouvoir est un portrait d’Internet, de son omniprésence et de sa puissance acquise en quelques années. En plus de critiquer l’approche des médias, le film redouble d’idées de mise en scène pour inclure des morceaux de vie réelle et d’émissions vraiment diffusées dans le long-métrage afin d’étayer ses propos et faire naître une suspicion sur le monde qui nous entoure. Une vraie-fausse interview du Assange version Cumberbatch est même réalisée et l’ensemble sème alors un doute étrange sur la frontière floue entre fiction et réalité. Le personnage passionne, l’histoire du site intéresse, le pouvoir d’Internet effraie même si l’ensemble du film ne parvient jamais réellement à décoller. Dommage, le film aurait peut être mérité de faire l’objet d’un format documentaire plutôt, même si l’histoire est loin d’être terminée…

5eme pouvoir

Résumé

Une interprétation excellente de Benedict Cumberbatch et de Daniel Brühl sauve le spectateur d’un réel ennui devant 2h de conversations et d’informations continues. Malgré tout, le film brille par sa mise en scène et sa démultiplication de point de vues qui en font un thriller complexe et intéressant sur un site et un personnage controversés et finalement méconnus.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=tHIopKmo7Jo[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici