Incendiary

2
207
Incendiary

IncendiaryIncendiary

UK : 2008
Titre original : Incendiary
Réalisateur :
Scénario : Sharon Maguire
Acteurs : ,
Production : Capitol Films
Durée : 1h36
Genre : Drame
Date de sortie : 2008

Réalisation : [rating:1.5]
Scénario :      [rating:3.0]
Acteurs :        [rating:2.5]
Musique :      [rating:2.5]
Globale :        [rating:2.5]
[five-star-rating]

Après Le Journal de Bridget Jones, Sharon Maguire s’attaque à un long-métrage dramatique : Incendiary. Réalisé en 2008, le film possède de bons éléments (bon casting, bonne intrigue) pour frôler le succès, malheureusement la sauce ne prend pas.

Synopsis : Une femme voit sa vie basculer lorsque son mari et son enfant se font tuer dans un attentat suicide, lors d’un match de football…

Mais dans quoi s’est engouffrée Sharon Maguire ? A l’instar de Molière, elle aurait mieux fait de s’en tenir à la comédie. Incendiary, il faut l’avouer, est malheureusement raté. C’est bien dommage car l’histoire aurait été intéressante si elle avait été un peu plus creusée. La difficulté d’une mère à faire le deuil de son enfant est un sujet touchant et prenant, mais ici il n’est pas mis en valeur du tout.

Incendiary

Le problème réside dans les relations fouillis entre les personnages. On ne comprend pas bien si la mère tient encore à son mari ou non, pourquoi elle rejette son amant mais se donne à lui 5 minutes après… ça patauge, on patauge… et on tombe dans l’ennui profond. Comment peut-on ressentir de l’émotion et de l’empathie lorsqu’on ne sait rien des personnages ? Des fois, on frôle même le ridicule, notamment lorsque la mère écrit une lettre à « Oussama » pour se libérer…  je veux bien que le deuil passe par la libération des sentiments sur papier, mais là, le texte est niais.

En voyant qu’Ewan McGregor serait de la partie, je me suis dit que le film ne devait pas être si catastrophique que ça. En fait, son rôle est totalement secondaire voire inutile, alors qu’il était l’atout du casting. Michelle Williams quant à elle ne nous emballe pas plus que ça, en même temps elle n’en avait pas vraiment l’occasion.

Résumé :

Incendiary laisse beaucoup de points d’interrogation derrière lui et les sujets graves sont traités avec trop de légèreté. C’est dommage, mais la réalisation est trop brouillon et on s’ennuie à mourir.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici