Games Of Thrones Saison 3 Episode 7 – The Bear and the Maiden Fair

Le titre de cet épisode, se réfère bien sûr au combat entre et l’ours à un niveau purement littéral, mais aussi aux différents couples plus ou moins improbables mis en avant dans cet épisode : et , et , et Brienne.

Dans le cas d’Ygritte et Jon, très présents dans cet épisode, il s’agit avant tout de mettre en avant le conflit entre la culture très indépendante des sauvages de Mance Rayder et la société féodale des Sept Royaumes. Le fait que cet épisode ait été écrit par l’auteur de la saga, , se ressent dans l’émerveillement d’Ygritte à la vue d’un simple moulin qui souligne la profonde étrangeté de ce monde civilisé aux yeux de quelqu’un qui a vécu toute sa vie au nord du Mur. Pour une fois, le passage obligatoire avec Bran a un vague intérêt, d’une part grâce au génie comique d’Hodor, d’autre part grâce à Osha qui nous rappelle l’existence des White Walkers et la raison pour laquelle Mance et compagnie sont forcés de migrer vers le sud. La série n’a pas vraiment pris le temps d’explorer la culture de ces gens dont les idéaux de liberté contrastent de façon intéressante avec les nobles du sud, et de l’incrédulité que cela peut causer chez quelqu’un comme Jon.

Du côté de Jaime et Brienne, cet épisode est en quelque sorte la conclusion de l’arc de rédemption de Jaime, un personnage dont l’une des premières actions dans la série est de jeter un enfant par la fenêtre après être surpris dans une relation incestueuse avec sa sœur jumelle… et qui est devenu l’un des personnages les plus sympathiques de la série. La perte de sa main et le passage symbolique dans les bains avec Brienne nous mènent à ce moment décisif dans lequel il va jusqu’à se mettre en danger pour sauver cette femme, un acte altruiste très rare dans cet univers. L’idée est peut-être qu’il faut être dépouillé de toute dignité et de tout statut pour trouver une part d’humanité au fond des pires individus… ce qui pourrait bien être la direction ultime de Theon. En attendant, sa castration est une scène de plus qui se contente de donner un petit numéro digne du premier samedi du mois sur Canal + avec des petits morceaux de violence en plus. Aucun intérêt au-delà du choc gratuit, mais bon, on commence à s’y habituer avec Theon.

GOT 3x7

Le couple qui semble correspondre le mieux au titre, c’est le mariage arrangé de Tyrion et Sansa. Elle est innocente au point de la naïveté béate, tant dans son incapacité à percevoir l’homosexualité de Loras que dans son incrédulité quant aux connaissances étendues de Margaery, tandis qu’il est membre de la famille qui a tué son père et lutte contre son frère, en plus d’être physiquement répulsif. Sur ce dernier point, la série n’est pas particulièrement favorable à Sansa puisque Peter Dinklage est loin d’être moche, et qu’elle paraît donc particulièrement intolérante et superficielle. Notons donc que, dans le livre, Tyrion est carrément difforme, et qu’il perd son nez lors de la bataille de la Néra. Ironiquement, Tyrion est probablement le mieux que Sansa puisse espérer trouver à Port-Réal, mais elle ne peut s’empêcher de regretter son rejet de la proposition de Littlefinger. Tout cela s’ajoute à la tension entre Tyrion et Shae, une relation qui n’a jamais vraiment fonctionné à l’écran (Sibel Kekilli n’est pas une actrice extraordinaire), ce qui empêche cette tragédie d’avoir un vrai poids.

Tywin, de son côté, continue à dominer la cour outrageusement, s’imposant face à Joffrey dans une séquence impeccablement mise en scène qui utilise la stature naturellement imposante de Charles Dance à la perfection. Le fait que sa domination vienne au prix de l’ego de tous les autres Lannister risque cependant de revenir le hanter, si Cersei, Joffrey et Tyrion parviennent à s’entendre sur le fait que leur patriarche est trop encombrant.

Encore une fois, The Bear and the Maiden Fair est un épisode de transition, qui fait ce qu’il peut pour rester cohérent en s’intéressant surtout aux couples de la série, mais ne manque pas de se perdre dans des scènes trop courtes avec chaque personnage. Après un milieu de saison très dynamique, Game of Thrones a malheureusement ralenti avant de se lancer dans la dernière ligne droite.

Ce paragraphe contient des spoilers (Pour le lire, sélectionnez-le avec la souris)

La scène entre Robb et Talisa est très intéressante pour plusieurs raisons. Tout d’abord, Jeyne Westerling, l’alter ego de Talisa dans les livres, ne tombe jamais enceinte de Robb. Ce choix pourrait signifier que Talisa, contrairement à Jeyne, mourra aux Noces Pourpres et que cet ajout est là pour rajouter un poids tragique à sa mort, mais on peut aussi supposer autre chose : Talisa est un agent actif de l’accord Bolton-Lannister et sert d’informateur à Tywin et Roose. Dans ce cas, il est possible que Tywin ait pour intention de la marier à Jaime pour récupérer Winterfell. Ce serait une énorme déviation des livres, mais cela aurait l’avantage de donner un vrai intérêt au personnage de Talisa et d’introduire un élément de surprise pour les lecteurs.

 Les plaintes d’Osha quant à la direction prise par Jojen et Bran sont sans doute une préparation pour qu’elle se sépare du groupe avec Rickon, afin de revenir dans le chemin des livres. Pourquoi pas, mais on en vient à se demander pourquoi ils ne se sont pas immédiatement séparés.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Matthieu