Festival de Deauville 2012 : 2ème

0
333

Festival de Deauville 2012 : 1er jour - cérémonie d'ouverture

 

Une journée de rédacteur en festival de Deauville commence tôt. Par tôt, on entend avant 11h. Aussitôt levés, vos preux rédacteurs filent le ventre vide en direction des planches. Le cinéma n’attend pas.

For Ellen

Après une recherche effrainée de son précieux sésame, enchainant couloirs et bureaux, Anaïs nous rejoint in extremis, prête à assister au premier film en compétition de la journée: For Ellen de So Yong Kim.

Les fauteuils du C.I.D auront eu raison de nous, ( enfin, de notre grand chef vénéré, Julien Mathon, pour ne pas le nommer) nous laissant totalement insensible à ce film long, lent et aussi glacial que son décor malgré une très bonne performance de Paul Dano. Julien lui décerne la note de 2 coussins, soit un bon film pour une sieste.

Pas de temps mort. On attrape l’incontournable menu festival  (sandwich jambon-fromage / cristaline/ cake ou madeleine) et c’est parti pour une heure d’attente pour espérer attraper une carte d’invitation pour la projection du soir: Jason Bourne, l’héritage.

Lâchement abandonnés par Anaïs qui a préféré partir baver devant Jeremy Renner à la conférence de presse du film ( et voler quelques cliché de Rachel pour Julien), vos rédacteurs affrontent le froid et la pluie.

Décidant d’appliquer l’adage « diviser pour mieux régner », deux d’entre nous vont rattraper la séance manquée d’hier (Robot and Franck) tandis que le troisième file à la séance de your sister’s sister.

Robot & Frank

Séance post-sandwich signifie une deuxième sieste pour M. Mathon qui offre à Robot and Franck l’excellente note de 4 coussins ! En revanche, Claudine (qui n’a pas piqué du nez pendant une heure) a trouvé ce petit film sur la solitude et la mémoire à la fois drôle et attendrissant, porté par un scénario plutôt original et une belle brochette d’acteurs.


 

Your sister’s sister

En dégustant notre café-gourmant dans un salon de thé posh de Deauville, nous apprenons qu’Anaïs a trouvé Your sister’s sister fantastique (et qu’elle n’était pas la seule vu l’accueil qu’il a reçu : pleurs, sourires et une belle ovation finale qui le place en favori de ce début de compétition) . Drôle, touchante, simple et accessible, cette excellente comédie romantique a de quoi concurrencer les grosses productions Hollywoodiennes.

Bachelorette

La fine équipe réunie, nous décidons, face au terrible temps normand qui fait rage, de s’enfermer devant Bachelorette, une comédie potache tentant lamentablement d’imiter Mes meilleurs amies et very bad trip. Malgré un casting alléchant (Kirsten Dunst, James Marsden etc), le vide scénaristique l’emporte sur le rire et l’on ressort déçu.

Jason Bourne : l’héritage

A peine sortis, il faut retrouver la queue pour espérer voir Jason Bourne: l’héritage ( eh oui, tout le monde n’a pas le privilège de bénéficier d’invitation comme Anaïs Berno).  Avec une demi-heure de retard, l’équipe du film arrive sur le tapis rouge et commence la parade des photos, autographes et questions sur le vif. Dans une salle pleine à craquer, l’équipe se retrouve sur scène avant de laisser place au film.

Malgré une longue poursuite à moto époustouflante, difficile de s’attacher à ce nouveau personnage, plus proche de James bond que de la trilogie Bourne dans un film avant tout bavard et prétexte à lancer une nouelle trilogie sans Matt Damon.

Fin de journée: 23h. Tout est fermé à deauville ( même le Mc Do), vos rédacteurs rentrent donc comme ils sont partis : le ventre vide.

To be continued…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici