Entrevues Belfort 2017 : la sélection officielle

0
179

La 32ème édition du Festival International du Film Entrevues de Belfort aura lieu dans un peu moins d’un mois, du 25 novembre au 3 décembre 2017. Créé par Janine Bazin en 1986, est le festival international du jeune cinéma indépendant et novateur. En dehors de ses compétitions de longs et courts-métrages et de ses rétrospectives, le festival propose un important soutien à la post-production pour des premiers, deuxièmes ou troisièmes films à travers son programme [Films en cours]. Sa sélection officielle a été dévoilée le 19 octobre.

Le jury international est composé du directeur de casting français Stéphane Batut, de la commissaire d’exposition française Léa Bismuth, de la réalisatrice française (Pris de court), du réalisateur roumain (Aferim) et du directeur du cinéma parisien Reflet Médicis Jean-Marc Zekri. Le jury CAMIRA de l’Association de Recherche du Cinéma et de l’Image en mouvement est composé du producteur équatorien Jorge Flores Velasco, de la journaliste espagnole Andrea Franco et du spécialiste belge du cinéma expérimental Benjamin Leon. Le jury Eurocks One+One composé de cinq jeunes du territoire de Belfort est parrainé par l’auteur-compositeur-interprète Jeanne Added.

Compétition Internationale Longs-métrages


Arabia (Brésil) de João Dumans et Affonso Uchoa, avec Aristides De Sousa et Murilo Caliari
Autumn Autumn (Corée du Sud) de Jang Woo-jin, avec Yang Heung-ju et Kim Min-jung
Casa Roshell (Chili) de Camila José Donoso
Corpo elétrico (Brésil) de Marcelo Caetano, avec Kelner Macêdo et Lucas Andrade
I am truly a drop of sun on earth (Géorgie) de Elene Naveriani
The Last Hot Lick (États-Unis) de Mahalia Cohen, avec Jennifer Smieja et Jaime Leopold


La Liberté (France) de Guillaume Massart
Milla (France) de Valérie Massadian, sortie française le 11 avril 2018
Niñato (Espagne) de Adrian Orr
Nul homme n’est une île (France) de Dominique Marchais
Playing men (Slovénie) de Matjaz Ivanisin
Three quaters (Bulgarie) de Ilian Metev, avec Mila Mihova et Nikolay Mashalov

Premières fictions françaises


de Ilan Klipper, avec Laurent Poitrenaux et Camille Chamoux, sortie française le 7 mars 2018
Cornélius le meunier hurlant de Yann Le Quellec, avec Bonaventure Gacon et Anaïs Demoustier, sortie française le 2 mai 2018
de Bertrand Mandico, avec Elina Löwensohn et Vimala Pons, sortie française le 28 février 2018
Naufrage volontaire de Didier Nion
La Position d’Andromaque de Erick Malabry, avec Mikaël Goncalves et Morgane Raspail

Compétition Internationale Courts-métrages


Dansons maintenant (France) de Mathilde Buy
Des jeunes filles disparaissent (France) de Clément Pinteaux
Déter (France) de Vincent Weber
Ionas Dreams of Rain (Roumanie) de Dragos Hanciu


Le Jour d’appel (Suisse) de Antonin Ivanidze
London calling (France) de Raphaël Botiveau et Hélène Baillot
Mi amado las montañas (Espagne) de Alberto Martin Menacho
Le Passant intégral (France) de Eric Harold


Requiescat in pace (Allemagne) de Fabian Prokein
Rouge amoureuse (France) de L. Garcia
She’s beyond me (Japon) de Toru Takano
Water folds (Corée du Sud) de Biann Seo

Avant-premières


Beau temps mais orageux en fin de journée (France) de Gérard Frot-Coutaz, avec Micheline Presle et Claude Piéplu (version restaurée)
Les Destinées d’Asher (Israël) de Matan Yair, avec Asher Lax et Ami Smolartchik
Jean Douchet L’enfant agité (France) de Fabien Hagège, Guillaume Namur et Vincent Haasser
Jusqu’à la garde (France) de Xavier Legrand, avec Léa Drucker et Denis Menochet, sortie française le 7 février 2018


 (France) de Nobuhior Suwa, avec Jean-Pierre Léaud et Pauline Etienne, sortie française le 27 décembre
 (France) de Serge Bozon, avec Isabelle Huppert et Romain Duris, sortie française le 28 mars
 (France) de Emmanuel Gras, avec Kabwita Kasongo et Lydie Kasongo, sortie française le 6 décembre
La Nuit où j’ai nagé (France) de Damien Manivel et Kohei Igarashi, avec Chisato Kogawa et Keiki Kogawa

Le Festival rêvé de


Déjà de passage au festival de La Roche-sur-Yon il y a dix jours, le producteur tunisien Saïd Ben Saïd (*1966) sera également mis à l’honneur à Entrevues Belfort. Quatre de ses productions récentes y seront projetées (Passion de Brian De Palma, La Jalousie de Philippe Garrel, Maps to the Stars de David Cronenberg et Elle de Paul Verhoeven), ainsi qu’une carte blanche de dix films, de La Petite Lise de Jean Grémillon jusqu’au Stratège de Bennett Miller, en passant par La Dame de tout le monde de Max Ophuls, Le Destin de Madame Yuki de Kenji Mizoguchi, Les Nus et les morts de Raoul Walsh, Juste avant la nuit de Claude Chabrol, Le Lieu du crime de André Téchiné, État second de Peter Weir, Bulworth de Warren Beatty et Turning gate de Hong Sang-soo.

Cinéma et histoire : Hollywood avant la censure


Six séances présentées par six historiens explorant la représentation des femmes dans les productions hollywoodiennes pré-code Hays, entre 1929 et 1934
Chercheuses d’or de 1933 (1933) de Mervyn LeRoy, avec Warren William et Joan Blondell
Le Coup de foudre (1927) de Clarence Badger et Josef von Sternberg, avec Clara Bow et Antonio Moreno
Je ne suis pas un ange (1933) de Wesley Ruggles, avec Mae West et Cary Grant
Girls about town (1931) de George Cukor, avec Kay Francis et Joel McCrea
Le Lieutenant souriant (1931) de Ernst Lubitsch, avec Maurice Chevalier et Claudette Colbert
Liliane (1933) de Alfred E. Green, avec Barbara Stanwyck et George Brent

La Transversale : Histoire sécrète du cinéma à la télévision française


Le travail pour la télévision encore trop méconnu de vingt-cinq réalisateurs français sera projeté : Chantal Akerman, Catherine Breillat, Jean-Claude Brisseau, Leos Carax, Alain Cavalier, Claude Chabrol, Jean Eustache, Philippe Faucon, Georges Franju, Philippe Garrel, Guy Gilles, Jean-Luc Godard, Benoît Jacquot, Jean-François Laguionie, Chris Marker, Patricia Mazuy, Luc Moullet, Jean Renoir, Maurice Ronet, Jacques Rozier, Raoul Ruiz, Barbet Schroeder, André Téchiné, Agnès Varda et Paul Vecchiali. Cette programmation exceptionnelle sera complétée d’une carte blanche accordée à l’animateur de l’émission incontournable sur arte « Blow up » Luc Lagier, ainsi que d’une table ronde sous le titre « La Télévision des cinéastes » à laquelle participeront entre autres les réalisateurs Catherine Breillat et Jean-Claude Brisseau.

Première épreuves :


Comme il le fait chaque année, Entrevues Belfort propose une programmation pour accompagner le film au programme du bac des lycées en option cinéma-audiovisuel. A partir de Les Lumières de la ville (1931), le film sur lequel les bacheliers bûcherons cette année, le festival propose une rétrospective intégrale des onze longs-métrages de Charles Chaplin (1889-1977), ainsi que deux programmes de courts-métrages. Le Kid bénéficiera d’un ciné concert par l’orchestre Victor Hugo de Franche-Comté.

Le Festival pour les enfants : Entrevues Junior – Je suis un héros !


Enfin, le jeune public n’est pas oublié à Belfort, grâce à une programmation de cinq longs-métrages : Bonjour de Yasujiro Ozu, la production Disney Merlin l’enchanteur de Wolfgang Reitherman, L’Argent de poche de François Truffaut, Où est la maison de mon ami ? de Abbas Kiarostami et Kiki la petite sorcière de Hayao Miyazaki.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici