Décès du scénariste Jean Gruault

0
117

Le scénariste français est décédé hier à Paris d’un arrêt cardiaque. Il était âgé de 90 ans. L’un des plus importants scénaristes de la Nouvelle Vague, Gruault avait notamment signé l’adaptation de pour .

JulesEtJim

Issu du milieu cinéphile du Quartier latin à la fin des années 1950, Jean Gruault avait signé son premier scénario au début de la décennie suivante, grâce à Paris nous appartient de Jacques Rivette en 1961. Il allait retrouver le réalisateur cinq ans plus tard pour le film à scandale La Religieuse, adapté de Denis Diderot. Entre-temps, il avait fait la connaissance de François Truffaut à travers une autre adaptation, de Henri-Pierre Roché cette fois, pour Jules et Jim. Pendant les années ’60, il avait également collaboré avec Jean-Luc Godard dans Les Carabiniers et Roberto Rossellini dans La Prise de pouvoir par Louis XIV, actuellement à l’affiche en reprise à la Filmothèque du Quartier latin.

Religieuse

A partir des années ’70, Jean Gruault allait surtout faire équipe avec deux cinéastes légendaires du cinéma français : François Truffaut, encore et toujours, et . Pour le premier, il signa L’Enfant sauvage, dans lequel il tenait un rôle secondaire, Les Deux Anglaises et le continent, L’Histoire d’Adèle H. et La Chambre verte. Pour le deuxième, il écrivait à partir de 1980 les scénarios de – Grand prix au festival de Cannes –, La Vie est un roman et L’Amour à mort. En parallèle, Gruault avait travaillé avec Chantal Akerman (Les Années 80 et Golden eighties), René Féret (Mystère Alexina), les frères Dardenne (Je pense à vous) et Jean-Pierre Améris (Le Bateau de mariage). Son scénario , prévu pour François Truffaut, vient d’être adapté par la réalisatrice Valérie Donzelli. Après son passage en compétition au dernier festival de Cannes, le film sortira le 30 septembre prochain en France.

EnfantSauvage

Jean Gruault a été nommé en 1981 à l’Oscar et au César du Meilleur scénario original pour Mon oncle d’Amérique. Il avait gagné, aux côtés de François Truffaut et de Suzanne Schiffman, le prix du Meilleur scénario des New York Film Critics pour L’Histoire d’Adèle H. Son autobiographie était parue en 1992 sous le titre « Ce que dit l’autre ».

MonOncleDAmerique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici