Nécrologie News — 29 avril 2019
Décès du producteur Steve Golin
© 1999 Universal Studios Inc. Tous droits réservés

Le producteur américain est décédé le 21 avril à Los Angeles d’un cancer. Il était âgé de 64 ans. Pendant près de trente ans, Golin était l’un des producteurs indépendants les plus respectés à Hollywood. Avec ses sociétés de production successives Propaganda Films et Anonymous Content, il était à l’origine de films aussi marquants que Sailor et Lula de David Lynch, Dans la peau de John Malkovich de Spike Jonze, de Michel Gondry et Spotlight de Tom McCarthy.

Eternal Sunshine of the Spotless Mind © Focus Features Tous droits réservés

Au milieu des années 1980, Steve Golin avait pleinement participé à l’essor des clips vidéos et autres publicités à l’esthétique stylisée qui pullulaient alors sur la chaîne MTV. De futurs réalisateurs de cinéma tels que Spike Jonze, David Fincher, Michael Bay, Antoine Fuqua et Simon West lui doivent ainsi leurs premières chances. Après avoir produit quelques longs-métrages destinés au marché de la vidéo, il entreprend la production de films plus prestigieux tels que Kill Me Again et Red Rock West de John Dahl, Sailor et Lula de David Lynch – Palme d’or au Festival de Cannes en 1990 –, Une étrangère parmi nous de Sidney Lumet, de Bernard Rose, Kalifornia de Dominic Sena, Le Maître des illusions de Clive Barker, Sleepers de Barry Levinson, de Jane Campion, The Game de David Fincher, Secrets de Jocelyn Moorhouse, Loin du paradis de Joseph Ruben, Entre amis et voisins et de Neil LaBute et Dans la peau de John Malkovich de Spike Jonze. A la fin du contrat de sa société de production Propaganda Films avec PolyGram au tournant du siècle, Golin en avait créé une autre, Anonymous Content, dont il allait diriger les opérations pendant les vingt ans à venir.

© 2006 Paramount Tous droits réservés

Sous le signe de Anonymous Content, il avait alors soutenu des réalisateurs soit artistiquement reconnus, soit commercialement avisés tels que Peter Segal (Amour et amnésie), Michel Gondry (Eternal Sunshine of the Spotless Mind), Alejandro Gonzalez Iñarritu (Babel et The Revenant – Golden Globes du Meilleur Film dramatique respectivement en 2007 et en 2016), Gregg Araki (), Renny Harlin (Cleaner), Ira Sachs (Married Life), Jodie Foster (), Shari Springer Berman et Robert Pulcini (Imogene), Bill Condon (), Tom McCarthy (Spotlight – Oscar du Meilleur Film en 2016), John Hillcoat (), James Watkins (), Gus Van Sant (Don’t Worry He Won’t Get Far On Foot), Joel Edgerton () et Harmony Korine (The Beach Bum, qui sortira en France fin juillet). Ces dernières années, Golin avait également collaboré à des séries à succès comme « Mr. Robot », « L’Aliéniste », « 13 Reasons Why », « True Detective » et « Catch 22 ».

Spotlight © 2015 Kerry Hayes / Open Road Films Tous droits réservés

Steve Golin a été nommé à trois reprises à l’Oscar en tant que producteur du Meilleur Film, pour Babel, The Revenant et Spotlight. Il l’avait donc gagné en 2016 pour ce dernier. Nommé une fois de plus aux BAFTAs, pour Eternal Sunshine of the Spotless Mind, il l’avait gagné également en 2016 pour The Revenant. Son travail pour la télévision lui avait valu trois nominations aux Emmies. Et ses confrères de la Producers Guild l’ont nommé six fois en tout.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles