Décès du producteur Alberto Grimaldi

0
880

Et pour quelques dollars de plus © 1965 Lothar Winkler / Produzioni Europee Associati / Constantin Film / United Artists
Tous droits réservés

Le producteur italien Alberto Grimaldi est décédé avant-hier à Rome. Il était âgé de 95 ans. Un collaborateur régulier de maîtres du cinéma italien tels que Sergio Leone, Pier Paolo Pasolini, Federico Fellini et Bernardo Bertolucci, Grimaldi avait produit plus de quarante films en quarante ans de carrière. Entre 1962 et 2002, on lui doit ainsi la création d’œuvres aussi mémorables que Le Bon la brute et le truand de Leone, Le Dernier tango à Paris et 1900 de Bertolucci, Le Casanova de Fellini et Ginger et Fred de Fellini, ainsi que Gangs of New York de Martin Scorsese.

Le Dernier tango à Paris © 1972 Angelo Novi / Produzioni Europee Associati / Les Productions Artistes Associés /
Park Circus Tous droits réservés

Alberto Grimaldi avait commencé son activité de producteur au début des années 1960 en créant sa société Produzioni Europee Associati. A travers elle, il s’était mis à produire des films de genre plutôt bon marché comme les westerns L’Ombre de Zorro de Joaquin L. Romero Marchent et Les 2 violents de Primo Zeglio. En théorie, Et pour quelques dollars de plus de Sergio Leone, tourné en 1965, en faisait partie. Sauf que cet univers singulier du western spaghetti imaginé l’année précédente par le réalisateur avec Pour une poignée de dollars avait fait de l’acteur américain Clint Eastwood une vedette internationale presque du jour au lendemain.

Jusqu’à la fin de la décennie, les westerns produit par Grimaldi gagnaient par conséquent en prestige, surtout à travers le classique Le Bon la brute et le truand, toujours avec Eastwood, ainsi qu’avec Eli Wallach et Lee Van Cleef, mais également grâce à Un certain Monsieur Bingo, Colorado et Le Dernier face à face de Sergio Sollima. Le film de guerre Les Chiens verts du désert de Umberto Lenzi, le drame fantastique Un coin tranquille à la campagne de Elio Petri – Prix du jury au Festival de Berlin en 1969 – et le drame érotique Les Amours de Lady Hamilton de Christian-Jaque allaient annoncer une diversification des genres dans lesquels Grimaldi investira son argent.

Salo ou les 120 jours de Sodome © 1975 Deborah Beer / Produzioni Europee Associati / Les Productions Artistes Associés /
Carlotta Films Tous droits réservés

Car à partir de la fin des années ’60, le producteur avait soutenu des réalisateurs aussi complémentaires et souvent exigeants que Sergio Corbucci (Le Mercenaire), Claude Lelouch (La Vie l’amour la mort), Philippe De Broca (Le Diable par la queue), Federico Fellini (Fellini Satyricon, Le Casanova de Fellini et Ginger et Fred), Gillo Pontecorvo (Queimada), Pier Paolo Pasolini (Le Décaméron, Les Contes de Canterbury, Les Mille et une nuits et Salo ou les 120 jours de Sodome), Bernardo Bertolucci (Le Dernier tango à Paris et 1900), Arthur Hiller (L’Homme de La Manche), Billy Wilder (Avanti), Francesco Rosi (Cadavres exquis) et Mario Monicelli (Voyage avec Anita et Rosy la bourrasque). Puis, après une absence de plus de quinze ans, Alberto Grimaldi était retourné sur les plateaux de Cinecitta à Rome pour la production de l’épique Gangs of New York de Martin Scorsese.

Le Casanova de Fellini © 1976 Pierluigi Praturlon / Produzioni Europee Associati / Carlotta Films Tous droits réservés

Alberto Grimaldi a été nommé à l’Oscar du Meilleur Film pour Gangs of New York en 2003 aux côtés de … Harvey Weinstein. Il a également été nommé au Producers Guild Award et au BAFTA pour le même film. L’Académie du cinéma britannique avait de même nommé Ginger et Fred dans la catégorie du Meilleur Film étranger en 1987.

Gangs of New York © 2002 Alberto Grimaldi Productions / Initial Entertainment Group / Miramax Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici