Test DVD : Jeunesse sauvage

0
484


France : 2019
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Frédéric Carpentier
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h19
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 22 juin 2020
Date de sortie en DVD : 19 janvier 2021

Raphaël, le chef d’une bande de jeunes voleurs de rues, voit son autorité menacée par Kevin, son fidèle lieutenant. Pour garder le pouvoir, il doit affronter la trahison et un univers de plus en plus violent, où les armes remplacent les poings.

[3.5/5]

Après le premier confinement, celui du printemps 2020, les salles de cinéma ont été autorisées à rouvrir le 22 juin. Du fait d’un certain nombre de facteurs, c’est un euphémisme de dire que les spectateurs n’ont pas profité de cette réouverture pour se ruer dans les salles : crainte de nombreux spectateurs potentiels par rapport à la COVID, l’attirance pour des sorties dans la nature après une longue période d’enfermement forcé, etc. Jeunesse sauvage fait partie des films qu’un distributeur a eu le courage de sortir le 22 juin. Il est infiniment probable que le contexte particulier de cette sortie a empêché ce film de rencontrer tout le public qu’il méritait. Un rattrapage est heureusement possible grâce à ce DVD.

Pour celles et ceux qui veulent aller à l’essentiel, nous reprendrons la conclusion de la critique parue lors de la sortie en salles : « Encore un film sur de jeunes délinquants issus de ce qu’on appelle « les quartiers », ne manqueront pas de dire un certain nombre de cinéphiles. C’est vrai, on en voit beaucoup en ce moment, de même qu’on voyait de nombreux films de gangsters il n’y a pas si longtemps. Grâce à la connaissance de ce milieu de la part du réalisateur, grâce à la belle photo de , grâce à l’absence de gras inutile du fait d’un montage nerveux, grâce à la qualité de l’interprétation, Jeunesse sauvage se place dans le haut du panier dans cette catégorie de films ».

Pour celles et ceux qui souhaitent découvrir cette critique dans son intégralité, c’est ici qu’ils la trouveront.


Le DVD

[3.5/5]

Il est probable que certains regretteront l’absence d’un Blu-ray pour ce film, mais, franchement, la lumière méditerranéenne de Sète, bien captée par Romain Le Bonniec, n’a pas du tout souffert de son transfert sur le support DVD. Le son, lui aussi, est de bonne qualité. Il est disponible en 5.1 et en 2.0. Par contre, contrairement à ce qui se fait de plus en plus, il n’y a pas d’audio description pour les malvoyants ni de sous-titrage pour les sourds et malentendants.

Mise à part la bande-annonce du film, il n’y a aucun supplément sur le DVD. Par contre, ce DVD est accompagné d’un livret de 16 pages reprenant une interview du réalisateur, accompagnée de photos extraites du film : Frédéric Carpentier revient sur les expériences qu’il a vécues dans des quartiers difficiles, puis sur les conditions de réalisation de son film, et en particulier sur le casting, composé en grande partie d’amateurs qu’il a recrutés dans des quartiers sensibles et des quartiers gitans du sud de la France, et sur le choix de la ville de Sète pour poser sa caméra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici