Décès du parolier Leslie Bricusse

0
471

Goldfinger © 1964 Eon Productions / United Artists Tous droits réservés

Le parolier anglais Leslie Bricusse est décédé le 19 octobre à Saint-Paul-de-Vance dans les Alpes-Maritimes. Il était âgé de 90 ans. En tant que parolier extrêmement prolifique et inspiré, Bricusse avait imaginé les mots pour quelques chansons emblématiques des films du siècle dernier. Ainsi, avec son partenaire artistique de longue date Anthony Newly, il avait signé responsable en 1964 de la chanson titre du troisième James Bond Goldfinger de Guy Hamilton, puis trois ans plus tard aux côtés de John Barry de celle de On ne vit que deux fois de Lewis Gilbert. Au niveau de films plus musicaux, on peut citer sa participation à des films aussi mémorables que Goodbye Mister Chips de Herbert Ross, Willy Wonka au pays enchanté de Mel Stuart et Victor / Victoria de Blake Edwards.

L’Extravagant Docteur Dolittle © 1967 Robert Willoughby / APJAC Productions / 20th Century Fox Tous droits réservés

Avant même de s’imposer sur la scène londonienne au début des années ’60, grâce à la comédie musicale « Stop the World I Want to Get Off », Leslie Bricusse avait d’ores et déjà travaillé pour le cinéma sur des films tels que Charley Moon de Guy Hamilton et The Heart of a Man de Herbert Wilcox. Puis vint donc la première consécration cinématographique par le biais de la chanson « Goldfinger », rendue immortelle par Shirley Bassey.

Au cours des années ’60, Bricusse avait de même écrit les paroles des chansons de Comment voler un million de dollars de William Wyler, Les Plaisirs de Pénélope de Arthur Hiller, F comme Flint de Gordon Douglas, Petit guide pour mari volage de Gene Kelly, On ne vit que deux fois de Lewis Gilbert, Peter Gunn Détective spécial de Blake Edwards, L’Amant de novembre de Robert Ellis Miller, Sel poivre et dynamite de Richard Donner et Goodbye Mister Chips de Herbert Ross.

Pendant cette période, ses compositeurs attitrés étaient John Williams, Jerry Goldsmith et Henry Mancini, alors qu’il avait créé et la musique, et les paroles pour la comédie musicale L’Extravagant Docteur Dolittle de Richard Fleischer.

Goodbye Mister Chips © 1969 Robert Willoughby / APJAC Productions / Metro-Goldwyn-Mayer Tous droits réservés

Leslie Bricusse avait commencé les années 1970 avec une autre comédie musicale d’envergure : Scrooge de Ronald Neame. Elle fut suivie de près par Willy Wonka au pays enchanté de Mel Stuart, dont la chanson « The Candy Man » devint un succès durable pour Sammy Davis Jr. Vers la fin de la décennie, le parolier de génie avait de nouveau collaboré avec Blake Edwards (La Malédiction de la Panthère rose) et Richard Donner (Superman), ainsi qu’avec Andrew V. McLaglen (Le Commando de sa majesté).

Après un dernier coup de maître dans la comédie musicale Victor / Victoria de Blake Edwards en 1982, Leslie Bricusse se faisait plus rare sur le grand écran. On a encore pu entendre ses paroles sur les mélodies de ses compagnons de toujours Henry Mancini (Santa Claus de Jeannot Szwarc et That’s Life de Blake Edwards) et John Williams (Maman j’ai raté l’avion ! de Chris Columbus et Hook ou la revanche du Capitaine Crochet de Steven Spielberg).

Scrooge © 1970 Cinema Center Films / Waterbury Films / 20th Century Fox Tous droits réservés

Entre 1968 et 1992, Leslie Bricusse a été nommé à dix reprises à l’Oscar, cinq fois pour la Meilleure chanson et autant de fois dans la catégorie de la Meilleure Bande originale de chansons. Il l’a gagné à deux reprises, en 1968 pour la chanson « Talk to the Animals » dans L’Extravagant Docteur Dolittle et en 1983 pour la musique de Victor / Victoria.

Nommé sept fois aux Grammies, Leslie Bricusse l’avait gagné dès 1963 pour la chanson de l’année « What Kind of Fool am I », issue de la comédie musicale « Stop the World I Want to Get Off ».

Willy Wonka au pays enchanté © 1971 Wolper Pictures / Paramount Pictures Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici