http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Nécrologie News — 10 janvier 2019
Décès de l’ingénieur du son Gregg Rudloff
Matrix © Warner Bros. Tous droits réservés

L’ingénieur du son américain a mis fin à ses jours le 6 janvier à Los Angeles. Il était âgé de 63 ans. Responsable du son sur plus de deux-cents films au cours d’une longue et illustre carrière débutée dans les années 1980, Rudloff avait souvent collaboré avec le réalisateur Clint Eastwood et avait travaillé sur des films aussi mémorables que Spinal Tap, et Princess Bride de Rob Reiner, de John Hughes, Glory de Edward Zwick, Matrix des frères Wachowski, En pleine tempête de Wolfgang Petersen, Argo de Ben Affleck, de Guillermo Del Toro, Mad Max Fury Road de George Miller et de Sam Mendes.

Lettres d’Iwo Jima © 2006 Warner Bros. Tous droits réservés

Le fils de l’ingénieur du son Tex Rudloff (Taxi Driver), Gregg Rudloff avait travaillé sur son premier film en tant qu’assistant sur Honkytonk Man de Clint Eastwood en 1982. Par la suite, il allait devenir l’un des ingénieurs du son attitrés du réalisateur jusqu’à leur dernière collaboration en 2014 sur . Entre-temps, Rudloff avait peaufiné la bande son de dix autres films de Clint Eastwood : , Jugé coupable, , Lettres d’Iwo Jima, L’Échange, , , Au-delà, J. Edgar et .

Stand By Me © Sony Pictures Releasing Tous droits réservés

En dehors de cette collaboration privilégiée, il avait surtout travaillé sur une large sélection de films populaires, parmi lesquels on peut citer pendant les années ’80 Risky Business de Paul Brickman, , Protocol et Dancers de Herbert Ross, le faux documentaire Spinal Tap, Garçon choc pour nana chic, Stand By Me et Princess Bride de Rob Reiner, L’Honneur des Prizzi de John Huston, Profession : génie de Martha Coolidge, Joey de Roland Emmerich, Soul Man et Warlock de Steve Miner, Sans pitié de Richard Pearce, Un ticket pour deux de John Hughes, Randonnée pour un tueur de Roger Spottiswoode, Tap de Nick Castle, Chérie j’ai rétréci les gosses de Joe Johnston, Les Maîtres de l’ombre de Roland Joffé et Glory de Edward Zwick. Les productions sur lesquelles Gregg Rudloff était engagé au cours des années ’90 devenaient progressivement plus prestigieuses, comme le prouvent Air America de Roger Spottiswoode, Troubles et Alerte ! de Wolfgang Petersen, Rocketeer de Joe Johnston, La P’tite arnaqueuse de John Hughes, Beignets de tomates vertes, A chacun sa guerre, Personnel et confidentiel et Red Corner de Jon Avnet, et Tin Cup de Ron Shelton, Monsieur le député de Jonathan Lynn, Tina de Brian Gibson, Pour l’amour d’une femme et Une bouteille à la mer de Luis Mandoki, L’Expert de Luis Llosa, Piège à grande vitesse de Geoff Murphy, Assassins, Complots et L’Arme fatale 4 de Richard Donner, Ultime décision de Stuart Baird, Mother de Albert Brooks, L’Associé du diable de Taylor Hackford, Postman de Kevin Costner, Matrix des frères Wachowski, Peur bleue de Renny Harlin et Bone Collector de Philip Noyce.

Argo © Warner Bros. Tous droits réservés

La même boulimie de travail était à l’ordre du jour pour Gregg Rudloff dans les années 2000, pendant lesquelles il a entre autres collaboré avec Andrzej Bartkowiak (Roméo doit mourir et Hors limites), Roger Christian (Battlefield Earth Terre champ de bataille), Wolfgang Petersen (En pleine tempête et Poséidon), Mimi Leder (Un monde meilleur), Taylor Hackford (L’Échange), Luis Mandoki (Angel Eyes), Dominic Sena (Opération Espadon et Whiteout), Rod Lurie (Le Dernier château), Andrew Davis (Dommage collatéral), Tom Dey (Showtime), Raja Gosnell (Scooby-Doo), Steve Beck (Le Vaisseau de l’angoisse), John McTiernan (Basic), les frères Wachowski (Matrix Reloaded, Matrix Revolutions et Speed Racer), Pitof (Catwoman), Paul Weitz (En bonne compagnie), Francis Lawrence (Constantine), Jaume Collet-Serra (La Maison de cire), Doug Liman (Mr et Mrs Smith), John Singleton (Quatre frères), Neil Burger (L’Illusionniste), Bryan Singer (Superman returns), Stephen Hopkins (Les Châtiments) et Peter Segal (Max la menace). Idem pour la dernière décennie de son travail gigantesque, entre autres auprès de Martin Campbell (Hors de contrôle, Green Lantern et The Foreigner), Ben Affleck (Argo – Oscar du Meilleur Film en 2013), Guillermo Del Toro (Pacific Rim), Denis Villeneuve (Prisoners), Phil Lord et Christopher Miller (La Grande aventure Lego), George Miller (Mad Max Fury Road), Sam Mendes (007 Spectre), Tate Taylor (La Fille du train), Denzel Washington (Fences) et Aaron Sorkin (Le Grand jeu). Il avait récemment participé à l’ample post-production de De l’autre côté du vent de Orson Welles.

Glory © TriStar Pictures Tous droits réservés

Gregg Rudloff a été nommé sept fois à l’Oscar du Meilleur son, pour Glory, Matrix, En pleine tempête, Mémoires de nos pères, Argo, American Sniper et Mad Max Fury Road. Il l’avait gagné à trois reprises, pour Glory en 1990, Matrix en 2000 et Mad Max Fury Road en 2016. Il avait été nommé cinq fois au BAFTA du Meilleur son et l’avait gagné pour Matrix. Enfin, ses confrères de la Cinema Audio Society l’ont nommé six fois et l’ont également récompensé pour Matrix.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles