Décès de l’actrice Olympia Dukakis

0
988

© 1989 Zade Rosenthal / Rastar Films / TriStar Pictures / Sony Pictures Releasing France
Tous droits réservés

L’actrice américaine est décédée hier matin à New York. Elle était âgée de 89 ans. Surtout connue pour son interprétation de la mère dans de Norman Jewison, Dukakis a tenu des dizaines de rôles au cinéma et à la télévision. Passée injustement inaperçue jusqu’au personnage qui allait lui valoir un Oscar en 1988, l’actrice s’était par la suite illustrée dans d’autres rôles au tempérament maternel bien trempé.

Mon père © 1989 Carol McCullough / Amblin Entertainment / Ubu Productions / Universal Pictures International France
Tous droits réservés

C’est au milieu des années 1960 que avait fait ses premières apparitions discrètes sur grand écran. Même pas mentionnée au générique de Lilith de Robert Rossen en 1964, elle allait accumuler pendant plus de vingt ans des seconds rôles à la télévision et au cinéma. Ainsi, elle faisait partie de la distribution de de Peter Yates, de Brian De Palma, de Michael Winner, de Philip Kaufman et Le Temps du rock’n’roll de Taylor Hackford. Juste avant son énième rôle alimentaire dans Working Girl Quand les femmes s’en mêlent de Mike Nichols, c’était l’heure de la sortie du film qui allait profondément modifier sa trajectoire professionnelle.

© 1995 Brian Hamill / Sweetland Films / Magnolia Pictures / Miramax Tous droits réservés

Dans de Norman Jewison, Dukakis avait su perfectionner son emploi habituel de mère coriace, aux côtés de Cher en vieille fille potentielle, tombant contre toute attente amoureuse de Nicolas Cage. La reconnaissance tardive de son travail allait réserver à la comédienne des rôles quand même un peu plus prestigieux, dans des films tels que de Amy Heckerling et ses deux suites, de Herbert Ross, Mon père de Gary David Goldberg, The Cemetery Club de Bill Duke, Les Complices de Charles Shyer, Jeffrey de Christopher Ashley, de Woody Allen, de Stephen Herek, Jérusalem de Bille August, de Jim Abrahams, Loin d’elle de Sarah Polley et Infiltrator de Brad Furman.

© 1995 Gemma La Mana / Hollywood Pictures / Polygram Filmed Entertainment Tous droits réservés

a gagné l’Oscar de la Meilleur actrice dans un second rôle en 1988 pour . Le même film lui avait également valu le Golden Globe et le prix des critiques de Los Angeles et du National Board of Review. Pour son travail à la télévision, elle a été nommée à trois reprises à l’Emmy, dont en 1998 pour « Les Chroniques de San Francisco II ». Ses confrères de la Screen Actors Guild l’avaient nommée pour la même mini-série l’année suivante. est la cousine du politicien américain Michael Dukakis, ancien gouverneur du Massachusetts et candidat malheureux du parti démocrate à l’élection présidentielle face à George H.W. Bush en 1988.

Loin d’elle © 2006 Michael Gibson / Foundry Films / Capri Releasing / HanWay Films / Echo Lake Entertainment
Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici