http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Critique : Cowboys & Envahisseurs

cowboys et envahisseursCowboys & Envahisseurs

USA : 2011
Titre original : Cowboys & Aliens
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 1h57
Genre : Western, Science Fiction, Aventure, Action
Date de sortie : 24 août 2011.

3/5

Plutôt que de rempiler pour Iron Man 3 et de perdre encore un peu plus de liberté que dans le volet précédant, Jon Favreau (Iron Man 1 & 2…) a choisi de s’engager pour Cowboys & Envahisseurs, une adaptation d’un roman graphique à succès de Scott Mitchell Rosenberg. Un pari risqué sur le papier, avec des aliens jouant aux cowboys et aux indiens avec James Bond et Indiana Jones. Et au cinéma, ça donne quoi ?

Synopsis : Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé se retrouve à Absolution, petite ville austère perdue en plein désert. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Alors que la ville est sous l’emprise du terrible colonel Dolarhyde, les habitants d’Absolution vont être confrontés à une menace bien plus inquiétante, venue d’ailleurs…

Cowboys & Envahisseurs

L’idée est bonne

Western et Science Fiction, cowboys et extraterrestres… Oui, ça peut paraître amusant, mais après tout pourquoi pas ? C’est vrai, qui a décidé que les invasions d’extraterrestres étaient réservées au XXIème siècle ? Mais si l’idée peut paraître vraiment bonne, après avoir fait sourire une partie d’entre nous, il est clair que beaucoup sont entrés dans la salle avec l’envie d’assouvir sa curiosité plutôt que la certitude de voir un bon film.

Pas de 3D, et alors ?

Côté Réalisation, après un très bon Iron Man et un moyen Iron Man 2, Jon Favreau avait là l’occasion de faire quelque chose de réellement bien. Le cadre est agréable et le côté western, désert et botte de paille change radicalement l’environnement dans lequel on a l’habitude de voir nos voisins E.T. Mais loin d’être originaux, les aliens sont plutôt sobres. De grands humanoïdes, avec une deuxième paire de bras qui leur sort de la poitrine en cas de besoin, ils ne se démarquent pas de la masse de films de science ficton par leur apparence, et c’est bien dommage. Malgré le fait qu’ils soient peut-être trop simples pour être effrayant, ils sont réalistes, leur attirail tient la route et leurs vaisseaux – gros comme petits – sont plutôt « cools ».

Pour le reste, le visuel est agréable. Les décors à la western sont habituels (depuis le temps, on sait comment les faire !), les effets spéciaux sont de bonne qualité, même si les flashbacks du héros font franchement brouillons, et la 3D ne manque absolument pas au film, qui n’en a vraiment pas besoin et soulage nos petits yeux fatigués de reliefs bâclés ou de films rendus trop sombres par cette révolution visuelle souvent hasardeuse et mal gérée.

Cowboys & Envahisseurs

La pauvreté du scénario crée de la longueur

Le scénario se résume probablement trop vite pour que les deux heures de film passent sans qu’on ne regarde sa montre. Un cowboy amnésique avec un bracelet à la Ben10, doué pour se mettre dans le pétrin et pour s’en sortir, à la fois ex-hors-la-loi et futur sauveur d’une petite ville de l’Ouest. Eh oui, deux heures.

Le prologue nous plonge dans une très belle ambiance western mais traîne en longueur, à un tel point qu’on en oublie presque les extras-terrestres, qui débarquent finalement pour une superbe attaque, magnifiquement réalisée et très bien mise en scène. Ils finissent par capturer une poignée d’habitants et filent vers leur QG – La Guerre des Mondes es-tu là ? De là commence une folle chevauchée, lente, laborieuse et à peine dérangée par une petite intervention extra-terrestre et par l’apparition d’une flopée d’autres personnages, franchement trop nombreux pour avoir été correctement gérés. Beaucoup plus tard, une stratégie se met en place et les cowboys passent à l’attaquent.

Le scénario est donc vraiment pauvre, et on a du mal à croire qu’ils soient cinq à y avoir travaillé. Cependant, malgré les quelques longueurs que l’on peut lui reprocher, il reste bien mené et cohérent, mais aurait été tout aussi correct avec une demi heure de moins au compteur. On apprécie les clins d’oeils et références qu’on peut retrouver dans ce film (La Guerre des Mondes, Aliens…).

Une bien belle affiche

Côté casting, l’affiche fait rêver. Daniel Craig, qui nous revient tout droit des Insurgés et de James Bond, fait un Jake Lonergan froid, un peu brute sur les bords, et d’une crédibilité que personne ne remettra en question. De son côté, Harrison Ford, notre Indiana Jones, assume enfin les années qu’il prend et accepte de se faire piquer la vedette pour jouer un rôle secondaire d’un ancien de la guerre de Sécession, le Colonel Woodrow Dolarhyde, qu’il tient à merveille, bien que le côté méchant du personnage ne colle pas avec les gentils rôles auxquels il nous a habitué. Derrière ces deux grands gaillards, on en oublie presque la jolie Olivia Wilde (Tron, Les 3 Prochains Jours, Dr House…), troque sa blouse contre un chapeau, mais réalise une performance en dents de scie, à certains moments très bonne, parfois beaucoup moins. A noter également la bonne performance de Sam Rockwell, que Jon Favreau nous ramène d’Iron Man 2.

Cowboys & Envahisseurs

L’Avis Spectateur

Depuis peu, la Rédaction de Critique Film expérimente un avis spectateur dans ses critiques en interrogeant certains d’entre vous afin de diversifier les points de vue exprimer dans nos articles. N’hésitez pas à nous en faire vos retours !

Eva, 15 ans
« J’ai beaucoup aimé le cadre. Le scénario est original, je crois que c’est la première fois qu’on voyait des extras-terrestres dans un western ! J’ai aussi beaucoup aimé le casting, je trouve que Daniel Craig est un excellent acteur. »

Nicolas, 21 ans
« Malgré un titre peu accrocheur pouvant faire penser aux film de science fiction de type série B, Cowboys et extraterrestre surprend de par son scénario rimant avec simplicité et efficacité ainsi que par sa distribution à la hauteur de nos espérances. Ce long-métrage ne cherche pas à se reposer sur une 3D inutile comme bon nombre mais fascine par ses références relevant du western et de la S-F, élevant ce film de Favreau au rang de bon film de science fiction. »

Florient, 19 ans
« L’idée de base est originale, le côté far-west est bien respecté, jusqu’à l’attaque de la ville. Cependant il faut dire qu’on s’ennuie une fois cette séquence terminée. C’est-à-dire que les aliens sont entrés dans le film, les personnages sont présentés, et puis… Plus rien à voir après ça. Une fin trop prévisible aussi, et des acteurs moyens à part Daniel Craig et Harrison Ford. »

Résumé

Entre western et science fiction, Jon Favreau trouve le juste milieu avec Cowboys & Envahisseurs, qui dégage une ambiance vraiment particulière. Dommage toutefois que le scénario soit si pauvre et que les personnages secondaires soient trop nombreux pour être correctement utilisés.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=usBl4d4CnR0[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Axel

Cet article a été rédigé par Axel Spaenlé, Rédacteur de Critique Film.