Casse-Noisette en 3D

0
96
Photo de Casse-Noisette En 3d de Andrei Konchalovsky

L'affiche de Casse-Noisette en 3D de Andrei Konchalovsky

Royaume-Uni : 2010
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Andrei Konchalovsky
Acteurs : , ,
Distribution : Universal
Durée : 1h50
Genre : Famille
Date de sortie : 14 décembre 2011

Globale : [rating:2][five-star-rating]

Vous voulez faire plaisir à vos enfants (et seulement à vos enfants) ? Une nouvelle adaptation de Casse-Noisette est disponible en DVD et en 3D en plus ! Que demander de mieux ? Une meilleure adaptation peut-être…

Synopsis : La veille de Noël, Mary reçoit un soldat de bois qui prend vie et l’entraîne dans une voyage extraordinaire, où les jouets sont animés et une armée de rats s’apprête à attaquer les humains…

Photo de Casse-Noisette En 3d de Andrei Konchalovsky

Un échec faramineux

Réalisé par Andrei Konchalovsky (), le long-métrage a pesé près de 100 millions de dollars et s’est incroyablement vautré au box-office US avec un record de 74 millions de dollars perdus. Du lourd pour un projet vieux d’une vingtaine d’années qui, malgré l’exploitation de la 3D, n’a pas emballé grand monde, que ce soit gosses peu difficiles ou amateurs du ballet original.

Y a-t-il une raison valable à ce douloureux échec ? Oui et non. En premier lieu, le film possède d’indéniables qualités avec en premier lieu une histoire fidèle peuplée de personnages colorés tels le fameux Prince Casse-Noisette, Gielgud le chimpanzé bienveillant, des fées lumineuses et une multitude d’autres protagonistes très attachants. De plus, décors féériques et effets spéciaux de qualité modeste sont au rendez-vous et satisferont les moins exigeants (on se demande toutefois où sont passés les 100 millions de dollars de budget… Dans la 3D peut-être ?). Hélas, là où le film pêche le plus, c’est dans sa mise en scène, Konchalovsky n’étant finalement pas l’homme de la situation pour ce qui était prévu comme un gros blockbuster de Noël.

Image de Casse-Noisette En 3d de Andrei Konchalovsky

Une direction artistique en dents de scie

En effet, les acteurs (jeunes ou plus expérimentés) sont extrêmement mal dirigés… Que ce soit la jeune Elle Fanning (Super 8), l’excentrique Nathan Lane (La Souris) ou même John Turturro (méconnaissable sous son maquillage de rat), tous jouent très très mal, faisant immédiatement régresser la qualité du film. De plus, les différentes petites libertés optées par le réalisateur russe deviennent très vite mal gérées comme ces anachronismes inutiles (des motos volantes, on aura tout vu) et un style visuel hasardeux, plaçant les méchants du film – les Rats – dans un contexte quasi-nazi avec uniformes, chars et propagande. On n’y croit qu’à moitié donc. Et ce ne sont hélas pas les dialogues simplistes, les scènes d’action peu reluisantes et les chansons peu mémorables qui viendront rehausser tout ça.

Ainsi, cette nouvelle version de Casse-Noisette aurait pu être sincèrement merveilleuse dans d’autres mains plus expertes, la volonté de Konchalovsky n’ayant d’égal que son incompétence à mettre en scène un gros blockbuster estival. Sans être foncièrement désagréable, l’adaptation manque hélas de charme voire d’une certaine maîtrise pour être complètement enchanteresse. Mais ne boudons pas notre plaisir, le long-métrage reste tout de même gentillet et plaira certainement aux plus jeunes. Les plus grands, eux, iront re-regarder le ballet original à la TV.

Résumé

C’est ce qui s’appelle avoir les yeux plus gros que le ventre ! Le réalisateur de Duo pour une soliste bouleverse le box-office en réalisant l’un des films les moins rentables de tous les temps, sorti chez nous directement en DVD. On comprend pourquoi malgré le fait que ce Casse-Noisette en 3D demeure un gentil divertissement tout au plus oubliable.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RBBZ7pLxwRI[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici