Cannes 2021 : la sélection de l’ACID

0
431

© 2021 Marie Mohanna / Atelier 22 Paris / Tous droits réservés

L’Association du Cinéma Indépendant pour sa diffusion, l’, avait initialement prévu d’annoncer sa sélection dès le 1er juin. Finalement, elle s’est greffée sur l’emploi du temps de la sélection officielle, retardé d’une semaine, et des autres sections parallèles. C’est donc ce jour, quasiment en parallèle de la conférence de presse de la Quinzaine des réalisateurs et au lendemain de la Semaine de la Critique, que la plus jeune des sélections parallèles du a annoncé les titres des neufs films qui composeront sa 29ème édition. Ces cinq films de fiction et quatre documentaires ont été choisis par un comité de sélection, composé de quatorze réalisateurs membres de l’.

Comme à son habitude, l’association accompagnera activement les films retenus tout au long de l’année. Dès la rentrée, des reprises sont ainsi prévues. D’abord à Porto-Vecchio à la Cinémathèque de Corse du lundi 6 au samedi 11 septembre, puis pendant trois jours à Paris, au Louxor du côté de Barbès, entre le vendredi 8 et le dimanche 10 octobre. D’autres séances de rattrapage auront également lieu à la rentrée aux salles partenaires de l’, le Comoedia à Lyon et le Gyptis et La Baleine à Marseille, ainsi que Le Cinématographe à Nantes. La sélection voyagera même à l’étranger, par exemple au Portugal, au Maroc et en Serbie.

I comete © 2021 5 à 7 films / Lotta Films / Best Friend Forever Tous droits réservés

Après avoir opté comme la plupart des autres sections parallèles pour un label en l’année maudite 2020 sans , l’ donne en quelque sorte une deuxième chance aux films de sa 28ème sélection. Même si ces neuf long-métrages avaient déjà fait l’objet d’un suivi hors les murs, tant que les restrictions sanitaires le permettaient, ils seront aussi projetés comme il se doit à Cannes cette année, en présence des réalisateurs. Un coup de pouce des plus utiles et nécessaires, puisque ces œuvres hors des sentiers battus ont jusqu’à présent peiné à sortir sur les écrans français.

Ainsi, sur ces neuf films sélectionnés en 2020 par l’, seuls deux ont déjà été distribués en France, tout récemment fin mai : Il mio corpo de Michele Pennetta et Si le vent tombe de Nora Martirosyan. Un autre, The Last Hillbilly de Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe, sera à l’affiche dès demain. Puis, il faudra attendre au moins jusqu’à l’automne avant de pouvoir découvrir Les Graines que l’on sème de Nathan Nicholovitch le 13 octobre, Loin de vous j’ai grandi de Marie Dumora le 17 novembre et à une date du quatrième trimestre pas encore fixée Funambules de Ilan Klipper. Ce qui laisse trois films qui sont pour l’instant toujours dépourvus d’un distributeur sur le marché français.

Municipale © 2021 L’Heure d’été / Rezo Films Tous droits réservés

La sélection de l’ 2021

Aya (Belgique) de Simon Coulibaly Gillard, avec Marie-Josée Kokora et Patricia Egnabayou

I comete (France) de Pascal Tagnati, avec Jean-Christophe Folly et Pascal Tagnati

Down with the King (États-Unis) de Diego Ongaro, avec Freddie Gibbs et Bob Tarasuk

Ghost Song (France) de Nicolas Peduzzi, avec OMB Bloodbath et William Folzenlogen

Little Palestine Journal d’un siège (Liban) de Abdallah Al-Khatib

Municipale (France) de Thomas Paulot, avec Laurent Papot et Ferdinand Flame

Soy libre (France) de Laure Portier, avec Arnaud Gomez et Jacqueline Puygrenier

Vedette (France) de Claudine Bories et Patrice Chagnard

Vénus sur la rive (Chine) de Lin Wang, avec Lee Q et Huiying Zhu

Vedette © 2021 Les Films du Parotier / New Story Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici