Cannes 2015 : Apichatpong, Kawase… en sélection officielle

2
106

Comme ce fut annoncé lors de la conférence de presse du jeudi 16 avril, plusieurs longs-métrages manquaient à l’appel dans la sélection, voici ces compléments de programmation.

valley of love 01

Deux cinéastes font leur début dans la compétition : le français Guillaume Nicloux qui scelle dans les retrouvailles de et 35 ans après Loulou de Maurice Pialat, en course pour la Palme d’or en 1980 et le mexicain Michel Franco, Prix Un Certain Regard pour Después de Lucia en 2012. Le rôle principal de est tenu par qui était le président de ce jury qui récompensa donc son futur réalisateur.

Des noms prestigieux rejoignent Un Certain Regard : Apichatpong Weerasethakul, Palme d’or en 2010 pour Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures, , Caméra d’or en 1997 pour Suzaku et Grand Prix du jury en 2007 pour La Forêt de Mogari et Brillante Mendoza, prix de la mise en scène pour Kinatay en 2009. Ils sont accompagnés de petits nouveaux : Yared Zeleke, premier cinéaste éthiopien en sélection officielle et le colombien José Luis Rugeles Gracia, remarqué pour son premier court, El dragón de Comodo.

Enfin retours tranquilles (hors-compétition) pour les français et Gaspar Noé qui viennent pour respectivement les cinquième et troisième fois en sélections officielles après Marius et Jeannette, Marie-Jo et ses deux amours, L’armée du crime et Les neiges du Kilimandjaro pour le premier, Irréversible et Enter the Void, tous deux en compétition, pour le second.

love affiche US

Parmi les cinéastes évoqués et finalement absents (sauf nouvelles surprises), citons, sans certitude que les films sont prêts ou ont été présentés au comité de sélection : Terrence Malick, Terence Davies, Lucile Hadzhihalilovic, Alexandre Sokourov, Jeff Nichols, Ben Wheatley, Jean-Paul Rappeneau, Xavier Giannoli, Pablo Trapero, Rodrigo Pla, Joachim Lafosse, Sean Penn, Ounie Lecomte, Luca Guadagnino (A Bigger Splash, remake de La Piscine, ça sent bon pour Venise, ça), Im Sang-Soo, Eric Khoo, Marco Bellochio, Andrzej Zulawski, Emir Kusturica, Jerzy Skolimowski, Alejandro Amenabar, Kamen Kalev, Anurag Kashyap, Michael Rowe, Raphaël Nadjari ou Michel Gondry….

 

Ça fait du cinéma pour les mois (voire l’année) qui suivront le festival !

 

Les compléments de la sélection officielle sont donc :

 

En compétition

Cronic de Michel Franco (Mexique)

Valley of de Guillaume Nicloux (France)

 

Un Certain Regard

An de Naomi Kawase qui sera présenté en ouverture

de José Luis Rugeles Gracia (Colombie)

de Brillante Mendoza (Phillippines)

de Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande)

de Yared Zeleke (Ethiopie)

 

En séance spéciale

de Robert Guédiguian (France)
En séance de minuit

Love de Gaspar Noé (France)

 

19 longs-métrages seront donc présentés au Certain Regard au jury présidé par Isabella Rossellini et même nombre de films pour la compétition officielle dont le jury est présidé par les frères Joel et Ethan Coen qui seront assistés de sept personnalités, voir news ici.

Manquent encore à l’appel : le film de clôture, le jury complet d’Un Certain Regard et la sélection complète de Cannes Classics.

 

Ci-dessous la sélection officielle corrigée, au complet :

La compétition 2015

Dheepan du français Jacques Audiard (1h49)
La Loi du marché du français Stéphane Brizé (1h32)
Marguerite et Julien de la française Valérie Donzelli (1h50)
Cronic du mexicain Michel Franco (Mexique)
Le Conte des contes (Il Racconto Dei Racconti) de l’italien Matteo Garrone (2h05)
Carol de l’américain Todd Haynes (1h58)
The Assassin (Nie Yinniang) du taïwanais Hou Hsiao Hsien (2h00)
Mountains May Depart (Shan He Gu Ren) du chinois Jia Zhang-Ke (2h00)
Notre petite sœur (Umimachi Diary) du japonais Hirokazu Kore-Eda (2h03)
Macbeth de l’australien Justin Kurzel (1h53)
The Lobster du grec Yorgos Lanthimos (1h58)
Mon roi de la française Maïwenn (2h10)
Mia Madre de l’italien Nanni Moretti (1h42)
Le Fils de Saul (Saul Fia) du hongrois Laszlo Nemes (1h47)
La Jeunesse (La Giovinezza) de l’italien Paolo Sorrentino (1h58)
Louder than Bombs du norvégien Joachim Trier (1h45)
The Sea of Trees de l’américain Gus Van Sant (1h50)
Sicario du canadien Denis Villeneuve (1h45)
Valley of love du français Guillaume Nicloux

 

Un Certain Regard

Fly Away Solo (Masaan) de Neeraj Ghaywan (Inde) 2h00
Alias Maria de José Luis Rugeles Gracia
Rams (Hrútar) de Grimur Hakonarson (Islande) 1h30
An de Naomi Kawase (Japon)
Voyage vers l’autre rive (Kishibe No Tabi) de Kiyoshi Kurosawa (Japon) 2h08
Je suis un soldat de Laurent Larivière (France) 1h36
Soleil de plomb (Zvizdan) de Dalibor Matanic (Croatie) 2h03
Taklub de Brillante Mendoza (Phillippines)
The Other Side de Roberto Minervini (États-Unis) 1h30
L’Etage du dessous (Un etaj mai jos) de Radu Muntean (Roumanie) 1h33
The Shameless (Mu-Roe-Han) de Oh Seung-Uk (Corée du sud) 1h58
The Chosen Ones (Las Elegidas) de David Pablos (Mexique) 1h45
Nahid d’Ida Panahandeh (Iran) 1h44
Le Trésor (Comoara) de Corneliu Porumboiu (Roumanie) 1h30
La Quatrième Voie (Chauthi Koot) de Gurvinder Singh (Inde) 1h55
Madonna de Shin Su-won (Corée du sud) 2h01
Cemetery of Splendour de Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande)
Maryland d’Alice Winocour (France) 1h40
Lamb de Yared Zeleke (Ethiopie)

 

Hors compétition

ouverture : La Tête haute d’Emmanuelle Bercot (France) 2h00
Mad Max : Fury Road de George Miller (Australie) 2h00
Le Petit Prince de Mark Osborne (France) 1h48
Un homme irrationnel (Irrational Man) de Woody Allen (États-Unis) 1h36
Vice-versa (Inside Out) de Pete Doctor et Ronaldo Del Carmen (États-Unis) 1h42

 

Séances de minuit

Office (O Piseu) de Hong Won-Chan (Corée du sud) 1h49
Amy de Asif Kapadia (Grande-Bretagne) 2h07
Love de Gaspar Noé (France)

 

Séances spéciales

Asphalte de Samuel Benchetrit (France) 1h40
Oka de Souleymane Cissé (Mali) 1h50
Une histoire de fou de Robert Guédiguian (France)
L’Esprit de l’escalier (Hayored Lema’ala) d’Elad Keidan (Israël) 1h45
Une histoire d’amour et de ténèbres (Sipur Al Ahava Ve Choshech) de Natalie Portman (Israël) 1h35
Amnesia de Barbet Schroeder (France) 1h36
Panama de Pavle Vuckovic (Serbie) 1h45

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici