Biarritz 2020 : ça commencera lundi

0
299

© 2020 Amérique Latine Tous droits réservés

L’étau des restrictions sanitaires se resserre autour de la France en général, mais pas encore du Pays Basque en particulier. On garde donc l’espoir de pouvoir partir vers le sud la semaine prochaine, afin de couvrir la 29ème édition du Festival de Biarritz Amérique Latine ! Le rendez-vous incontournable en France de tous les cinémas d’Amérique latine s’ouvrira lundi prochain, le 28 septembre, pour se terminer une semaine plus tard, le dimanche 4 octobre. Pour certains films, les organisateurs du festival de Biarritz se sont par ailleurs associés à ceux du festival Cinélatino de Toulouse, empêché au printemps dernier à cause du confinement.

Crise du coronavirus oblige, les festivités seront un peu plus distanciées cette année, avec notamment les très conviviales animations de danse du côté du Casino Barrière qui passent à la trappe. La traditionnelle délibération en public du jury presse sera par contre visiblement maintenue le samedi en fin d’après-midi au même endroit. Quoiqu’il en soit, nous sommes d’ores et déjà impatients de retourner au bord de l’océan, afin de nous imprégner – malgré le masque – d’une culture cinématographique aussi riche et diverse que les nombreux pays représentés, dont le Brésil, le Chili, la Colombie, Cuba, le Guatemala, le Mexique, l’Uruguay et le Venezuela !

© 2020 Festival de Biarritz Amérique Latine Tous droits réservés

Les jurys

Comme les années passées, le Festival de Biarritz dispose en 2020 de quatre jurys. Celui des longs-métrages de fiction est composé de la professeur Nicole Brenez, de la réalisatrice Patricia Mazuy (Paul Sanchez est revenu) et de l’acteur Malik Zidi (Play). La compétition des documentaires sera jugée par la productrice Carine Chichkowsky (L’Homme qui penche), le réalisateur Abbas Fahdel (Homeland : Irak année zéro) et le réalisateur Nicolas Rincon Gille (Tantas almas). Le jury des courts-métrages est présidé pour la deuxième année de suite par la conseillère de programmes au service court-métrage de France Télévisions Aurelie Chesné, entourée du producteur Lionel Massol (Les Petites mains – César du Meilleur Court-métrage en 2019) et du réalisateur Antonin Peretjatko (La Loi de la jungle). Enfin, au jury de nos confrères du Syndicat Français de la Critique de Cinéma appartiennent cette année Thomas Aïdan (La Septième Obsession), Ava Cahen (FrenchMania) et Frédéric Mercier (Transfuge).

© 2020 Festival de Biarritz Amérique Latine Tous droits réservés

La Compétition longs-métrages de fiction

Chico ventana también quisiera tener un submarino (Uruguay) de Alex Piperno, avec Daniel Quiroga et Inés Bortagaray

Los fantasmas (Guatemala) de Sebastian Lojo, avec Marvin Navas et Daniela Castillo

La Fortaleza (Venezuela) de Jorge Thielen Armand, avec Jorge Roque Thielen et Yoni Naranjo

Lina de Lima (Chili) de Maria Paz Gonzalez, avec Magaly Solier et Emilia Ossandon

Ofrenda (Argentine) de Juan Monaco Cagni, avec Alma Garcia et Leonela Laborde

Se escuchan aullidos (Mexique) de Julio Hernandez Cordon, avec Fabiana Hernandez Guinea et Francisco Barreiro

Selva tragica (Mexique) de Yulene Olaizola, avec Indira Andrewin et Gilberto Barraraza

Um animal amarelo (Brésil) de Felipe Bragança, avec Higor Campagnaro et Isabel Zuaa

La Veronica (Chili) de Leonardo Medel, avec Mariana Di Girolamo et Patricia Rivadeneira

© 2020 Festival de Biarritz Amérique Latine Tous droits réservés

La Compétition des documentaires

A media voz (Cuba) de Heidi Hassan et Patricia Perez Fernandez

El campeon del mundo (Uruguay) de Federico Borgia et Guillermo Madeiro

Cosas que no hacemos (Mexique) de Bruno Santamaria

Mirador (Uruguay) de Anton Terni

La niebla de la paz (Colombie) de Joel Stängle

O indio cor de rosa contra a fera invisivel : a peleja de Noel Nutels (Brésil) de Tiago Carvalho

El otro (Chili) de Francisco Bermejo

Las razones del lobo (Colombie) de Marta Hincapié Uribe

Responsabilidad Empresarial (Argentine) de Jonathan Perel

Suspension (Colombie) de Simon Uribe

© 2020 Festival de Biarritz Amérique Latine Tous droits réservés

Hors compétition

(Brésil) de Marcelo Gomes, sortie française le 7 octobre

El Father plays himself (Venezuela) de Mo Scarpelli

Gaucho basco (France) de Carlos Portella Nunes

Serial Kelly (Brésil) de René Guerra, avec Gaby Amarantos et Igor De Araujo [Work in progress]

Todos os mortos (Brésil) de Caetano Gotardo et Marco Dutra, avec Mawusi Tulani et Clarissa Kiste

(France) de Aurélien Vernhes-Lermusiaux, avec Malik Zidi et Leynar Gomez, sortie française le 9 décembre

© 2020 Festival de Biarritz Amérique Latine Tous droits réservés

Focus Latinos in the USA

Hermia y Helena (Argentine / 2016) de Matias Piñeiro, avec Agustina Muñoz et Maria Villar

I’m leaving now (États-Unis / 2018) de Lindsey Cordero et Armando Croda

The Infiltrators (États-Unis / 2019) de Cristina Ibarra et Alex Rivera, avec Maynor Alvarado et Chelsea Rendon

(Mexique / 2020) de Samuel Kishi Leopo, avec Martha Reyes Arias et Maximiliano Najar Marquez, sortie française prévue le 17 mars 2021

Memorias del desarrollo (États-Unis / 2010) de Miguel Coyula, avec Ron Blair et Eileen Alana

Nadie nos mira (Argentine / 2018) de Julia Solomonoff, avec Guillermo Pfening et Elena Roger

Rastreador de estatuas (Chili / 2015) de Jeronimo Rodriguez

El viaje de Monalisa (Chili / 2019) de Nicole Costa

We like it like that (États-Unis / 2014) de Mathew Ramirez Warren

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici