BAFTA 2024 : le palmarès

0
545

Meilleur Film : Oppenheimer © 2024 Kate Green / British Academy of Film and Television Arts / Getty Images
Tous droits réservés

Pour quelques heures l’attention du monde du cinéma s’est détournée hier soir de la 74ème Berlinale pour s’arrêter quelques mille kilomètres plus à l’ouest, sur la Royal Albert Hall de Londres. C’est là que s’est tenue la 77ème cérémonie des EE British Film Awards, les BAFTAs pour les initiés. Elle a été animée par l’acteur écossais David Tennant (« Doctor Who ») et elle a globalement confirmé la plupart des pronostics pour la prochaine cérémonie des Oscars. Cette dernière aura lieu dans moins de trois semaines, le dimanche 10 mars, à Hollywood, c’est-à-dire au petit matin du lundi 11 mars, heure de Paris.

Circulez, il n’y a rien à voir ? On n’ira pas jusque là pour décrire le palmarès de cette cérémonie organisée par l’Académie britannique, qui a vu l’immense majorité des favoris repartir avec le masque si convoité. Toutefois, quelques petits faits historiques y sont à signaler. Comme par exemple le fait que le scénario d’Anatomie d’une chute n’est que le huitième en langue étrangère à avoir été victorieux outre-Manche.

Lui ont précédé ceux de Le Charme discret de la bourgeoisie par Luis Buñuel et Jean-Claude Carrière en 1973, Jean de Florette par Claude Berri et Gérard Brach en 1988, Cinéma Paradiso par Giuseppe Tornatore en 1991, Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain par Jean-Pierre Jeunet et Guillaume Laurant en 2002, Parle avec elle par Pedro Almodovar l’année suivante, Parasite par Bong Joon-ho et Han Jin-won en 2020 et A l’ouest rien de nouveau par Edward Berger, Lesley Paterson et Ian Stokell en 2023.

Une anomalie encore plus rare est le doublé du drame historique La Zone d’intérêt de Jonathan Glazer, une production anglaise qui a remporté à la fois le BAFTA du Meilleur Film britannique et, ayant été tournée en allemand, celui du Meilleur Film en langue étrangère. Seul un autre film d’origine britannique avait auparavant gagné le prix international. C’était le drame de réfugiés afghans In this World de Michael Winterbottom en 2004. Du côté de la catégorie du Meilleur Film britannique, il n’y a eu de même qu’un seul gagnant non-anglophone antérieur : The Warrior de Asif Kapadia en 2003, tourné en langue hindi.

Meilleure actrice : Emma Stone dans Pauvres créatures © 2024 Kate Green / British Academy of Film and Television Arts /
Getty Images Tous droits réservés

Meilleur Film : Oppenheimer de Christopher Nolan, produit par Christopher Nolan, Charles Roven et Emma Thomas
Meilleur Film britannique : La Zone d’intérêt de Jonathan Glazer (Jonathan Glazer et James Wilson)
Meilleur réalisateur : Christopher Nolan pour Oppenheimer

Meilleure actrice dans un second rôle : Da’Vine Joy Randolph dans Winter Break © 2024 Joe Maher /
British Academy of Film and Television Arts / Getty Images Tous droits réservés

Meilleure actrice : Emma Stone dans Pauvres créatures
Meilleur acteur : Cillian Murphy dans Oppenheimer
Meilleure actrice dans un second rôle : Da’Vine Joy Randolph dans Winter Break
Meilleur acteur dans un second rôle : Robert Downey Jr. dans Oppenheimer

Meilleur acteur dans un second rôle : Robert Downey Jr. dans Oppenheimer © 2024 Kate Green /
British Academy of Film and Television Arts / Getty Images Tous droits réservés

Meilleur scénario original : Anatomie d’une chute par Justine Triet et Arthur Harari
Meilleur scénario adapté : American Fiction par Cord Jefferson, sans date de sortie en France
Meilleur Film étranger / non anglophone : La Zone d’intérêt (Royaume-Uni) de Jonathan Glazer (Jonathan Glazer et James Wilson)
Meilleur documentaire : 20 Days in Mariupol de Mstyslav Chernov, sans date de sortie en France
Meilleur Film d’animation : Le Garçon et le héron de Hayao Miyazaki (Hayao Miyazaki et Toshio Suzuki)

Meilleur Scénario original : Anatomie d’une chute © 2024 Kate Green / British Academy of Film and Television Arts /
Getty Images Tous droits réservés

Meilleure photo : Oppenheimer – Hoyte Van Hoytema
Meilleur montage : Oppenheimer – Jennifer Lame
Meilleure musique : Oppenheimer – Ludwig Göransson
Meilleurs décors : Pauvres créatures – Shona Heath, James Price et Zsuzsa Mihalek
Meilleurs costumes : Pauvres créatures – Holly Waddington
Meilleurs maquillage et coiffure : Pauvres créatures – Nadia Stacey, Mark Coulier et Josh Weston

Meilleur Scénario adapté : American Fiction © 2024 Kate Green / British Academy of Film and Television Arts /
Getty Images Tous droits réservés

Meilleur son : La Zone d’intérêt – Johnnie Burn et Tarn Willers
Meilleurs effets spéciaux : Pauvres créatures – Tim Barter, Simon Hughes, Dean Koonjul et Jane Paton
Meilleur casting : Winter Break – Susan Shopmaker
Meilleur Premier film par un scénariste, réalisateur ou producteur britannique : Earth Mama de Savanah Leaf, sans date de sortie en France (Savanah Leaf, Shirley O’Connor et Medb Riordan)
Meilleur court-métrage d’animation britannique : Crab Day – Ross Stringer, Bartosz Stanislawek et Aleksandra Sykulak
Meilleur court-métrage britannique : Jellyfish and Lobster – Yasmin Afifi et Elizabeth Rufai
EE Rising Star Award : Mia McKenna-Bruce (How to have Sex)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici