Accueil Auteurs Articles postés par Jean-Jacques Corrio

Jean-Jacques Corrio

Jean-Jacques Corrio
1254 ARTICLES 18 Commentaires
Jean-Jacques Corrio, rédacteur. Découvrir tous ses articles.

Festival de Gardanne 2014 : 3ème et 4ème jours

0
Pas d'avant-première lors du 3ème jour du Festival mais 10 films différents à visionner dont certains sortis très récemment, comme Léviathan et Le...

Festival de Gardanne 2014 : deuxième jour

0
Deux excellentes avant-premières ont été présentées lors de cette deuxième journée du Festival Cinématographique d'Automne de Gardanne. Laurent Cantet à Cuba  Il y a deux ans,...

Festival d’automne de Gardanne 2014 : ouverture et premier jour

0
La soirée d'ouverture L'an dernier, c'est Henri, film de clôture de la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes 2013 qui avait fait l'ouverture à Gardanne. Cette...

26ème Festival d’automne de Gardanne

1
Comme d'habitude, le programme du 26ème Festival d'Automne de Gardanne est on ne peut plus alléchant : 45 films au total seront projetés durant ces 12 jours dont 17 films en avant-première.

Critique : Pride

0
Si vous avez aimé Les Virtuoses, Full Monty, Billy Elliot, We Want Sex Equality, il y a toutes les chances pour que la vision de Pride soit pour vous un régal. Certes, la mise en scène n'a rien d'exceptionnelle, mais l'enthousiasme des protagonistes emporte tout et rend a priori presque ridicule toute critique négative. De plus, dans le contexte actuel de méfiance par rapport à la politique, ce film a le mérite de montrer ce qu'elle peut apporter lorsqu'elle est prise en compte à la base.

Critique : Les Combattants

0
Chaque année, le Festival de Cannes offre aux cinéphiles une bonne surprise (parfois même plusieurs !) : le premier long métrage d'un réalisateur ou d'une réalisatrice, on ne connaît rien concernant ses thèmes de prédilection, sa façon de travailler, on découvre. Cette année, une de ces bonnes surprises était française, et cette œuvre de Thomas Cailley a pour titre : Les Combattants. Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, ce film y a raflé tous les prix !

Critique : Sils Maria

0
Cette année, la sélection officielle du Festival de Cannes présentait deux films se déroulant dans le milieu du cinéma :Maps To The Stars de David Cronenberg et Sils Maria d'Olivier Assayas. A la charge vulgaire et caricaturale du canadien répond un film d'une grande subtilité de la part du réalisateur français, un film remarquablement servi par deux comédiennes au sommet de leur art.

Critique : Le procès de Viviane Amsalem

0
Il y a 10 ans, l'immense comédienne israélienne Ronit Elkabetz a décidé de sa lancer dans la réalisation. Avec son frère cadet Shlomi, ce fut Prendre femme, qui nous permit de faire connaissance avec le couple formé par Viviane et Eliahou. C'est de nouveau ce couple qu'on retrouvait 3 ans plus tard dans Les sept jours, au cœur d'un film consacré aux relations entre frères et sœurs. Cette année, la Quinzaine des Réalisateurs avait sélectionné le 3ème film de Ronit et Shlomi, Le Procès de Viviane Amsalem, qui clôt l'histoire de ce couple de façon remarquable.

Xenia

0
Si on met de côté les cas particuliers de Costa-Gravas et de Jules Dassin, il faut être un cinéphile particulièrement pointu pour citer d'autres noms de cinéastes grecs que Theo Angelopolos et, peut-être, Michael Cacoyannis. Cette situation pourrait changer avec un nom qui, film après film, grossit en terme de notoriété : Panos H. Koutras. Après 3 films prometteurs, L'attaque de la moussaka géante, Real Life et Strella, le Festival de Cannes 2014 a choisi de présenter Xenia, son dernier film dans la sélection Un Certain Regard.

Au Fil d’Ariane

0
3 ans après le superbe Les Neiges du Kilimandjaro, Robert Guédiguian s'offre une sorte de récréation avec Au fil d'Ariane, un film qu'il qualifie lui-même de fantaisie. Pour écrire le scénario, il a choisi de travailler avec un autre marseillais, le dramaturge Serge Valetti, dont certains prétendent qu'il est actuellement l'auteur français contemporain le plus joué dans le monde. Le côté un peu « barré », dans le bon sens du terme, de Valetti n'est sans doute pas étranger au côté décalé du film.

Cannes 2014 : Winter Sleep

0
Le réalisateur turc et ancien ingénieur Nuri Bilge Ceylan est régulièrement présent dans la compétition cannoise depuis 1995, année où son premier court métrage, Koza, a été le premier court-métrage turc sélectionné à Cannes. En 2003, son 3ème long métrage, Uzak, s'est vu attribuer le Grand Prix du Jury et le Prix d'interprétation masculine.

Cannes 2014 : la conclusion de Jean-Jacques

0
ENFIN ! Enfin une Palme d'Or qui me satisfait à 100 %. ENFIN une Palme d'Or pour le cinéaste turc Nuri Bilge Ceylan qui est, pour moi, avec Michael Haneke, le plus grand cinéaste de notre époque. Son film, "Winter Sleep" est une œuvre majeure, magnifique à tous points de vue.