Accueil Auteurs Articles postés par Eric

Eric

Avatar
95 ARTICLES 0 Commentaires
Cet article a été rédigé par Eric Becart, Rédacteur de Critique Film.

Anna Karenine

0
C'est peu dire que le roman si connu de Tolstoï a inspiré et continue d'inspirer le cinéma. On compte 6 films de 1914 à 1997 et un 7ème doit sortir cette année.

La Taupe

2
1973. La guerre froide empoisonne toujours les relations internationales. Les services secrets britanniques sont, comme ceux des autres pays, en alerte maximum. Suite à une mission ratée en Hongrie, le patron du MI6 se retrouve sur la touche avec son fidèle lieutenant, George Smiley.

La Dame de fer

0
Du personnage fort et complexe de Margaret Thatcher, Phyllida Lloyd donne une vision très simplifiée, aujourd'hui vielle dame se perdant dans les brumes de l'Alzheimer, hier femme de conviction, de décision.

Sherlock Holmes : le train de la mort

0
Service minimum pour ce Sherlock Holmes de 1946, petite, très petite série B d'une heure (ce qui n'empêche pas de trouver le temps long...).

Anonymous

5
Roland Emerich nous livre avec Anonymous ses clefs d'une énigme qui fait du Edward de Vere (comte d'Oxford) le véritable auteur des pièces de Shakespeare.

Senso

0
Senso est à l'image d'un opéra crépusculaire magnifié par Luchino Visconti et son interprète féminine Alida Valli.

Critique : La Règle du jeu

0
La règle du jeu, un des plus grands classiques du cinéma français (« le film des films » selon François Truffaut) a bien sur été abondamment et intelligemment commenté au fil des ans.

Critique : Le Havre

1
Si vous n'avez pas été au cinéma en 2011, ce n'est pas grave, le seul film de l'année qui compte vient de sortir sur les écrans et il s'appelle Le Havre.

Critique : Le Dernier de la liste

0
Voilà un agréable petit suspens des années 60 réalisé par John Huston et qui s'inspire vaguement du célèbre Noblesse oblige ((Kirk Douglas, méconnaissable dans 3 des 4 personnages qu'il interprète, assassine les membres d'une mystérieuse liste).

Erreur de la banque en votre faveur

0
Ce n'est pas franchement raté car on sourit quand même et c'est gentillet. Mais si l'idée de départ n'est pas désagréable et se prendre au jeu de banquiers véreux est un pitch plaisant, le film n'est guère à la hauteur de l'intention.

Critique : Main basse sur la ville (autre avis)

0
Le film de Francesco Rosi s'inscrit dans la lignée du cinéma politique italien engagé des années 60-70.

Mon petit doigt m’a dit

0
J'ai écrit récemment (à propos de Rendez-vous avec la mort) sur le peu d'intérêt que présentait souvent au cinéma nombre d'adaptations d'Agatha Christie. C'est donc avec plaisir que je peux aujourd'hui évoquer Mon petit doigt m'a dit.